Dernier volet de ce roadtrip et de notre itinéraire en Norvège du Nord. Nous voilà en train de parcourir l’île de Senja, la région de Tromso et les Alpes de Lyngen. Après avoir découvert les îles Lofoten, skié à Narvik, pris le train jusqu’à la Suède, l’émerveillement est toujours là. Seuls sur les routes remontons toujours plus vers le Nord : direction l’île de Senja, l’île sauvage et préservée, ainsi que les Alpes de Lyngen pour découvrir un élevage de chien de traîneau éthique. Le point final de l’aventure sera là où tout a commencé : la région de Tromsø. Après les merveilles des Lofoten, ce roadtrip dans le nord de la Norvège nous en a encore mis plein les yeux : des paysages à couper le souffle, des aurores boréales sublimes & intenses. Vous venez ? On vous embarque dans ce dernier morceau de voyage magique au-delà du cercle polaire.

23026~|fontawesome~|fa-plane~|
Coût carbone de notre vol aller-retour :

1,2 tonnes de CO2

Ça représente quoi ? Si l’on devient végétarien (-1,12t), qu’on utilise son vélo (-0,32t), qu’on achète ses vêtements d’occasion (-0,22t) et qu’on pratique le 0 déchet (-0,09t),

On économise : 1,75 tonnes de CO2/an


Découvrez notre article et guide complet sur la Norvège du Nord.

L’île de Senja , Alpes de Lyngen et Tromsø – Norvège du Nord

Le comté de Troms se trouve au nord de la Norvège, juste à côté des comtés du Finnmark et Nordland. Il donne sur la mer de Norvège et il compte de nombreuses îles : Grøtoya, Kvaløya, Ringvassøy, Reinøy, Vannøy et Arnøy, ainsi que de très nombreux fjords. C’est une région très montagneuse et les plus importantes sont celles des Alpes de Lyngen. La capitale administrative est Tromsø, et la région est réputée pour être l’endroit  idéal pour observer les aurores boréales. La carte détaillée de cet itinéraire dans le nord du pays est disponible tout en bas de l’article, avec le point exact de chaque photo !

Itinéraire en Norvège du nord : île de Senja, Alpes de Lyngen et la région de Tromso
Bergsfjorden, Berg, Norvège

L’île de Senja, l’île dans l’ombre des Lofoten

Plus sauvage, plus méconnue que les îles Lofoten, l’île de Senja est surtout considérée comme une Norvège en miniature. C’est la seconde île du pays avec une superficie de 1586 km2 pour 8000 habitants. Elle compte une variété impressionnante de paysages : des montagnes et roches acéracées, des fjords profonds, des lumières fantastiques.  L’île de Senja se trouve à 1h de voiture de Tromso, comptez un peu plus en hiver ;)

Lundi 6 mars 2017

On se lève encore tôt ce matin, encore un peu sous la fatigue des émotions de la veille. En effet, nous avons presque 4h de route pour atteindre le nord jusqu’à l’île de Senja. Notre parcours nous fait passer près du parc animalier : le Polar Park, le zoo le plus au nord du monde… qui reste qu’un zoo, nous passons donc notre tour. On préfère les animaux dans la nature. On arrive à l’entrée de l’île, à Finnsnes, rien de folichon, mais vous y trouverez supermarchés et stations essence, ça peut toujours servir. On file donc vite attraper la route nationale touristique, la Senja National Tourist Route (route panoramique 864) :102 km de route, elle passe entre les sommets, sans jamais trop s’éloigner de la mer. La route est étroite, elle serpente les fjords et longe des paysages à couper le souffle. L’hiver, il n’y a pas de ferry et il ne faut pas être claustrophobe, car vous passez de villages à villages grâce à des tunnels, courts certes, mais nombreux.

L’île de Senja c’est un trésor caché de la Norvège du Nord. Nous sommes seuls sur les routes, toujours autant subjugués par les paysages, la lumière, et les reflets des lacs gelés : on est hypnotisés par le bleu lumineux et glacial de la journée et apaisés par le teintes orangées et roses intenses du soleil qui se couche. Ils viendront envelopper le sommet des montagnes et se miroiter sur l’eau de façon incroyableDes lieux à ne pas manquer sur l’île de Senja : Bergsfjorden, Berg, Ersfjord et Tungeneset ou les dents du diable. De toute façon ils sont inratables si vous circulez sur la route Nationale qui longe les Fjords et la mer. N’hésitez pas non plus à explorer les paysages vallonnés au cœur de l’île, en particulier le parc national d’Ånderdalen.

itineraire-norvege-nord
île de Senja Norvège du Nord hiver

Et si on s’enchantait ?

ou voir aurore norvege nord

On fait assez rapidement le tour de l’île en fin de compte, pas de randonnée cette fois. Hélas la neige et l’entorse de Chrys changent un peu les projets mais rien de grave pour autant. On aura eu besoin seulement d’une journée pour explorer la majorité de l’île de Senja, sans se presser. Mais là, il va falloir penser à se dépêcher, nous devons dormir à Swensby ce soir, dans les Alpes de Lyngen et nous avons presque 4h de route dans l’obscurité.  Trop tard, la route est fatigante, il fait noir, tout semble monotone. J’observe intensément la pénombre dans l’espoir d’apercevoir la naissance d’une aurore boréale. L’éruption solaire s’éparpille peu à peu dans l’atmosphère, et elle crée mes premiers émois, je la vois.  Elle m’hypnotise de plus en plus, j’ai le visage collé à la vitre de la voiture. Je préviens Alex, qui conduit, un peu blasé visiblement : « préviens-moi quand il y aura du rose, je veux une aurore rose » (…), et quelques secondes plus tard … je hurle : « Y’A DU ROSEEEE »!  Alex pile sec en plein milieu de la route.

Vous l’imaginez cette aurore boréale là, celle qu’on est en train d’observer ? Elle est merveilleuse. On laisse l’appareil photo dans la voiture, on se serre dans les bras pour se réchauffer, et on capture tout avec notre regard, pour nos souvenirs à nous. Elle durera 20 min qui sont passées à la vitesse de la lumière. Cette aurore, elle est intense, elle prend tout le ciel, comme un immense tourbillon qui couvre de plus en plus de distance. Elle danse en haut juste pour nous : du vert, du rose, des couleurs extrêmes, des nuances puissantes qui dansent encore, et encore. Les mouvements s’effilent et filent, elle ondule d’une couleur diaphane, mais intense, hypnotisante, elle explose au-dessus de nos regards.

Alpes de Lyngen : chien de traîneaux et aurores boréales  – Norvège du Nord

Les aurores boréales ondulent encore et encore

Ce spectacle unique est apparu à 30 min de notre point d’arrivée dans les alpes de Lyngen, à Swensby. Des personnes accueillantes et un chalet douillet nous y attendent en arrivant. Qu’il est cosy ce chalet, il fait chaud, de la peau de bête au sol et du bois, une jolie décoration scandinave. Nous sommes les tout premier, tout est neuf, il y a encore des étiquettes sur les ustensiles de cuisine. Qu’est ce qu’on va être bien ! Bon, à priori, d’après la dame qui gère le gite, les aurores boréales seront de nouveau de sortie en fin de soirée (il est déjà 21h30).

Pourtant Alex est formel, il a vu la plus belle aurore boréale de sa vie tout à l’heure, mais là il fait très froid et ce soir ça sera sans lui. Je sais qu’il une flemme intersidérale. Je le sais. Que vaille ! Je m’en fous, je prépare le matériel pendant qu’on termine le repas et je me tiens prête ! Après avoir mangé, je me prépare à sortir et mon dieu, qu’il fait froid ! Mais, comme Alex il a genre pas de volonté en ce qui concerne la nourriture ou les aurores boréales, il va finalement très vite me rejoindre dans le froid glacial. Nous resterons sur le terrain derrière le chalet pendant presque 2h ! À partir du moment où nous tentons de régler l’appareil photo, alors que nos doigts sont frigorifiés au travers des couches de tissus, l’aurore apparait derrière un échantillon de sapin, puis droit devant dans le fjord puis sur les côtés, puis partout ! L’éruption fait sa danse dans tous les sens, on est agités comme des enfants, on sautille, on brasse du vent, on admire, on claque des dents.

On part d’un côté, puis de l’autre, pour ensuite revenir en courant dans le sens opposé. Soudain, elle passe au-dessus de nous, elle tourne, elle danse, on a des frissons et tout un tas de guillis dans le ventre. L’ondulation est presque irréelle. La nature, le monde, ne cesseront jamais de nous émerveiller. On se couchera encore rassasiés de bonheur, au chaud.

23026~|fontawesome~|fa-bed~|

Où dormir dans les Alpes de Lyngen ?

Élevage de chien de traîneau éthique dans les Alpes de Lyngen

Mardi 7 mars 2017

On s’éveille encore très tôt (aka Chrys s’éveille trop tôt et force Alex à se réveiller), une habitude bien huilée ici. Hélas, d’après Alex. Mais tant mieux selon les autorités. On prend le temps de se réveiller, de profiter du matin qui se lève durant des heures, de déjeuner, d’observer le chat qui joue dans la neige, juste avant de reprendre la route. Cet amour de la route et de la découverte.

On est fous, parce qu’on va faire du traîneau, avec des chiens. On aime pas trop l’expression chien de traîneau, comme si le destin de ces chiens était seulement d’être reliés à cet engin. On vous avoue que ça n’a pas été facile de trouver LA bonne personne. On souhaitait trouver l’élevage le plus éthique possible, avec des chiens qui sont respectés et non pas exploités à longueur de journée par la masse touristique que nous sommes tous. Nous avons fini par trouver chez la Teamlygen, un élevage à taille humaine, où vous n’irez que par vos propres moyens, avec des chiens qui débordent d’amour.

Elevage chien de traineau ethique norvege du nord

.

Faire du chien de traîneau en Norvège du Nord

On arrive au chenil. On nous prête direct des chaussures, une combinaison bien épaisse et chaude pour résister au froid généré par la vitesse de l’attelage. Nous partons ensuite faire connaissance avec les chiens. Nous sommes 6 personnes ce matin, et nous serons 8 suite à une erreur de planning. De ce fait, on nous a demandé si nous étions d’accord pour réduire notre temps de glisse pour ne pas trop fatiguer les chiens. Après l’acquiescement rapide de tout le monde, on a continué de faire des câlins aux chiens. On nous apprend les règles de sécurité, comment leur passer le harnais, comment conduire le traîneau, et on passe 3 par 3, chacun sur son traîneau, tiré par 3 à 4 chiens. Et on refait quelques câlins.

Alex est dans son élément, au taquet. Me concernant, la glisse sur neige, c’est pas le truc où je suis le plus à l’aise, alors je décide de passer au second tour et d’observer. Après la chute  du monsieur anglais qui fanfaronnait un peu trop sur son traîneau (hohoho), je décide d’être juste passagère de la maitresse des lieux, ce qui me procure deux avantages : de la vitesse et des mains libres pour prendre des photos. On fait de grands tours autour du chenil, ça secoue pas mal, ça glisse vite ! On passe dans la forêt et les champs enneigés, les chiens sont fous, prennent de la vitesse, l’euphorie est contagieuse. Je ne fais que deux tours finalement. J’offre le dernier à Alex qui constatera que les chiens sont déjà fatigués et n’avancent plus, malgré tout l’enthousiasme qu’ils peuvent avoir. C’est donc déjà la fin et ce n’est pas plus mal finalement. On va tous finir dans une cabane au bord d’un fjord pour partager un bon café chaud à la norvégienne, à côté du feu de bois. En vrai, on s’attardera pas longtemps avec Alex, parce qu’on souhaite aller faire un tour jusqu’au nord des Alpes de Lyngen et prendre le Ferry en direction de Tromsø.

Au Chenil, proche de Lyngen, on est accueilli par Ann-Haidi et Tom (pas présent ce matin là) avec le sourire. Ils font cette activité depuis 2009, et possèdent 35 huskys, dont la plupart font de la compétition. Ils sont hyper attentifs au bien-être des chiens et c’était un critère super important pour nous. De plus les tarifs sont très bas comparés aux autres élevages beaucoup plus industriels de la région. Plus d’informations sous les photos.
Itinéraire en Norvège du nord : chien de traîneau dans les Alpes de Lyngen
découvrir la Norvège du Nord en Hiver
Pourquoi choisir un élevage plus éthique ?

Un éleveur éthique c’est celui qui respecte les besoins physiques et psychologiques des animaux dont il s’occupe.

Les chiens doivent vivre dans des bonne conditions sanitaires, manger de la nourriture de qualité, se socialiser avec leurs comparses canins et et doivent avoir de l’espace pour vivre.

C’est un élevage où le bien-être des chiens passe avant l’argent à tout prix comme nous pouvons le voir réguliérement dans ce type d’activité lucrative avec des animaux.

Renseignez-nous toujours et demandez-vous si votre envie de divertissement en vaut réellement la peine.

23026~|fontawesome~|fa-gitlab~|

Team Lyngen : tarifs et contacts

Site web

teamlyngen@gmail.com

Téléphone: (+47) 47 31 47 67

Karnes, Lyngenseidet, Norvège

Le prix : 70€ la matinée (oui oui) mais nous avons payé 50€ parce que nous avons eu un tour de moins afin que les chiens se reposent.

 

Des alpes de Lyngen à Tromsø

On arrive assez vite jusqu’au nord des Alpes de Lyngen, jusqu’au point où nul ne peut aller plus loin. La Norvège du Nord du Nord quoi. On longe les fjords et les montagnes sublimées par la lumière qui tombe, une lumière extraordinaire un peu comme partout dans cette partie du monde au-delà du cercle polaire. On roule, la route est belle, facile. On s’arrête souvent, on s’amuse à repérer les sommets acérés aperçus depuis l’autre côté, on admire et on a l’impression de démarcher le bout du monde pour un voyage sans fin. Hélas, le chemin arrête nos rêves un peu volatiles, et après une pause contemplative, nous voilà à faire demi-tour pour rejoindre à nouveau Svenby, pour attraper le ferry qui nous mènera en direction de Tromsø.

Les Alpes de Lyngen sont un massif montagneux des Alpes scandinaves, situées dans le comté de Troms. Elles longent la péninsule de Lyngen. Le point culminant c’est le Jiehkkevarri (1833 m). En été quand le jour n’en finit, pas, vous pouvez skier au bord du Lyngenfjord avec une vue fantastique. Ici les montagnes plongent d’un coup dans la mer de Norvège et c’est souvent en bateau que vous accéderez aux meilleurs spots pour skier… hors pistes ! Car oui, il n’y a aucune installation dans les Alpes de Lyngen, et si vous n’êtes pas spécialistes et fins connaisseurs des lieux, il est fortement recommandé d’aller y faire vos activités de glisse (ski alpin, randonnée à ski) accompagnés de guides professionnels. Vous pouvez bien entendu y pratiquer aussi la glisse avec les chiens de traîneaux, mais très souvent, ce sont des agences sportives outdoor qui organisent tout ça à partir de Tromsø. En période hivernale, faites des virées à ski sous les aurores boréales qui danseront au-dessus de vous ;)

Roadtrip en Norvége du Nord : où dormir à Tromso ?

Itinéraire dans les îles de la région de Tromsø – Norvège du Nord

Mercredi 8 mars 2017

itineraire en Norvege du nord
goût du fromage Burnost Norvège
Kvaløya norvege du nord tromso

Comment vous raconter ça ? Ce matin, on monte dans la voiture et on prend la route à la découverte des îles. Au détour d’un rapide ptit dej dans une station essence, on découvre le Brunost : un fromage norvégien à pâte brune et au goût caramélisé. Sans suspens aucun, c’est surprenant, voir dégueulasse, on a du mal à trancher un avis sur la question.  On repart,  ne s’attend à rien, on a déjà du mal à digérer l’émerveillement des jours passés. On commence par l’île où nous logeons, KvaløyaOn se laisse entraîner par les courbes de l’asphalte, les ferry et nos envies du moment. Sans réfléchir. Jusqu’à atterrir au bout de l’île la plus au nord de la région de Tromso, un endroit où nous aurions jamais pensé aller quelques jours avant, jusqu’au Nord de vanna. Là où on ne voit que la mer polaire jusqu’au bout de notre l’horizon.

Kvaløya, Tromsø, Norvège

⇐ Kvaløya, Tromsø, Norvège

Un pont permet de traverser le détroit reliant Tromsø à Kvaløya jusqu’au-delà de l’aéroport.  Il faut prendre la route 863, à gauche. On y découvre de superbes paysages conjuguant mer et montagne, parsemés de cabanes de pêcheurs sur pilotis. Rien que le trajet vaut le coup pour être émerveillé. Kvaløya est la cinquième île de Norvège par la superficie (le Svalbard mis à part) avec 737 km2. Il s’agit d’une île montagneuse, qui compte 10 000  habitants et cinq sommets de plus de 700 mètres, le plus haut étant le Store Blåmann, avec 1 044 m. Si vous comptez loger près de Tromsø, l’ile est une excellente alternative à moindre prix. Nous avons trouvé un airbnb à 60€ la nuit là-bas. Comme quoi, les prix ne sont pas forcément exorbitants ;)

Ringvassøya, Tromso, Norvège

Ringvassøya, Tromso, Norvège ⇒

Ringvassøyaest reliée par un tunnel routier à l’île voisine de Kvaløya. Nous avons longé la côte jusqu’à a arriver à Hansnes. On décide alors de trouver un coin tranquille avec vue sur fjord pour manger un bout. Au loin un troupeau, des moutons, mais on est pas très certains. Soudainement, ils s’approchent tous et encerclent la voiture. Ils ont des yeux tout ronds comme s’ils allaient exploser. On ouvre la vitre, on rigole on rigole, on prend des photos, & tout’à’coup, le chef de la bande il surgit en dessous de ma vitre. On remonte la vitre tout-dou-ce-ment. On-ne-parle-plus. On prie pour pas qu’il défonce la voiture de loc. Finalement, au bout de lon-gues minutes, le troupeau fait demi-tour et nous on s’en va manger ailleurs. On arrive ensuite au poil pour attraper le ferry.

Vannøya, Tromso, Norvège

Vannøya, Tromso, Norvège

La traversée est magnifique, les montagnes de tous les côtés, une eau aux couleurs intenses. La traversée dure 15/20 min. En débarquant à Vannøya on est frappé par l’aspect sauvage et la beauté de l’île. Les routes sont complètement enneigées et l’eau devient turquoise.

Le ciel vient terminer le tableau, les nuages et la lumière exécutent un ballet créatif différent d’une heure à l’autre. On y est restés assez longtemps sans qu’on soit trop capable de vous dire ce qu’on a fait. On sort, on marche, on contemple et on revient se réchauffer dans la voiture. On rêve, on sourit, on est heureux.

rennes norvege du nord hiver
itineraire norvege du nord
somaroy tromso norvege du nord

Sommaroy, Tromso, Norvège ⇓ ⇒

Jeudi 9 mars 2017

Le soir venu, on tombera comme des feuilles mortes. Le lendemain matin,  nous traçons vers l’île de Sommarøy. Cette petite île  à 70 km de Tromsø est immensément calme, on traverse un long pont pour l’atteindre. On se retrouve encore seuls et la route qui y mène est splendide ! C’est notre dernier jour ici, on compte bien en profiterOn s’enfonce dans la neige jusqu’au genou pour atteindre les plages dont la couleur de l’eau est digne de celle des Caraïbes. Mais comment est-possible ? On regretterait presque qu’il soit impossible de s’y baigner! Sommaroy est superbe, un petit bout du monde méconnu et  idéal pour observer les aurores boréales.

Sommoroy tromso Norvège du nord

Visiter Tromsø, Norvège du Nord

Que voir à Tromsø ?

  • Le port de Tromso : juste parce qu’il est joli.
  • Monter au câble, car pour profiter du meilleur panoramique sur la ville et les alentours. Il faut prendre le Fjellheisein câble, car, c’est une des attractions principales de Tromso. Ce câble est situé à 420 mètres au-dessus de la mer.
Tarifs et horaires du Fjellheisein câble, car

Prix : 170 ko, soit 19 euros l’aller/retour
15 Mai – 15 Août : 10.00 – 01.00
16 Août – 14 Mai: 10.00 – 22.00

C’est aussi possible d’y monter à pieds ! (c’est sportif)

  • Visiter la cathédrale arctique : située à 20 bonnes minutes de marche du centre-ville, juste en face du grand pont enjambant le fjord, la cathédrale arctique est une attraction populaire à Tromso. Sa forme particulière est une raison de son succès. Il est aussi possible de visiter l’intérieur, mais c’est payant, ça ne vaut pas forcément le coup, à vous de voir.
  • Se balader dans Tromso : parce que c’est là tout le charme de la découverte.

Que faire le soir à Tromso ?

Dormir au fond d’un grenier. On vous l’avoue, on s’est attardés seulement une heure à Tromsø en plein jour, sans visiter quoi que ce soit. Tromsø c’est la capitale du Grand Nord, une ville qui bouge, une ville avec énormément d’étudiants. Le centre-ville est mignon, mais sincèrement, après les expériences vécues dans le Grand Nord ces derniers jours, la ville ne nous fait ni chaud ni froid, on ne lui trouve rien. On s’attarde un peu (après avoir été à Sommarøy) sur la presqu’île située de l’autre côté de Tromsø. Elle n’a pas de nom, mais on a dû y faire une sieste en chemin, morts de fatigues. La veille au soir, nous sommes allés dans un bar, au Biffhuset Skarven. Rapport qualité prix convenable, mais (Chrys) étant végétarienne, elle n’a pas pu manger grand-chose en dehors de patates. Alex a bien mieux mangé !

Ce soir on veut être bien, surtout qu’on passe la nuit à l’aéroport (notre avion décolle vers 6h), alors on mise sur un bon repas, mais pas trop cher, le mouton à 5 pattes donc. En arrivant à Tromsø, on va rendre directement la voiture chez Avis (aucun souci, même la location de voiture c’est merveilleux en Norvège) et on en profite pour laisser nos bagages à la consigne de l’aéroport de Tromsø. (C’est gratuit et ouvert 24h/24h) > en 2017 du moins, mais ils sont sympas, n’hésitez pas à demander !

La bonne adresse : le Huken Pub – et L’histoire de fin

On tombe sur le Huken Pub, un peu par hasard, à force de recherches. On est bien fatigués par le périple qui commence à nous peser un peu sur les épaules et pour cause : quasi 3000 kilomètres parcourus pour ce voyage !  On a froid, on a faim, c’est un peu la totale. Quand on rentre dans le pub, c’est la révélation, comme si le lieu était en train de nous faire un gros câlin réconfortant. C’est petit, vintage une décoration douce et chaleureuse, composée de bric-à-brac récupérés de-ci de-là. Il fait bon, c’est comme un cocon, on s’y sent immédiatement bien. En plus il reste une table. La seconde bonne surprise, c’est le prix de la bière, au prix d’une bière parisienne. Pour la Norvège, c’est carrément donné. Parfait on s’écoulera deux pintes chacun. Concernant la nourriture même combat, un plat à 18€ certes, mais extrêmement copieux, Chrys a même réussi à avoir quelque chose sans viande ni poisson, pas évident en Norvège ! Un groupe de personnes se forme peu à peu autour de la table à côté de nous ça échange, ça rit, ça discute.

visiter Tromso en Hiver

On discute de notre soirée, parce que notre plan est simple : on mange, on reste au chaud, on essaie d’attraper un bus et on dort à l’aéroport.  Quelques instants plus tard, une jeune fille de la table d’à côté nous interpelle : elle nous propose un matelas dans sa colocation. Le hic c’est qu’il est à une heure à pied de l’aéroport et qu’on n’aura pas de transport en commun à cette heure-ci (4h du matin). On finit par accepter la proposition.  On part donc en même temps qu’eux et on discute avec certains de leurs amis sur le chemin : encore des chasseurs d’aurores boréales. La fille qui nous accueille est cordiste (et française), elle vit à Tromso depuis plus de 10 ans maintenant et elle y a rencontré son ami norvégien qui loge dans la même colocation. Selon sa traduction française à lui, il est “inventeur”. On trouve ça mignon, mais le vrai terme recherché, celui qu’il ne trouve pas, c’est “ingénieur”. ;)

On va dormir dans le grenier sur un matelas au sol, ça nous fera au moins 3h30 de vrai sommeil.

Vendredi 10 mars 2017 – Le réveille sonne, il est à 3h45, on s’habille, dans le brouillard,  on fait le moins de bruit possible pour laisser dormir toute la maisonnette et on s’en va à pied à l’aéroport. On longe la mer de Norvège quasiment tout le long du chemin. L’heure passe extrêmement vite. On se rend compte une nouvelle fois que toutes les lumières des bureaux vides et des boutiques restent allumées toute la nuit, avec suffisamment d’intensité pour éclairer la totalité des rues. La fatigue disparaît, à’un’ment’donné on se rend compte qu’on marche à contresens au milieu d’une 4 voies, et que c’est sans doute pour ça que le peu de voitures qui passent nous font des appels de phares ;)

Itinéraire en Norvège du nord : les bonnes adresses à Tromso
23026~|fontawesome~|fa-gitlab~|

Le Huken Pub à Tromso

Strandgata 22, 9008 Tromsø, Norvège – 14h-02h

On récupère nos bagages à la consigne, jusqu’à notre cheminement jusqu’à l’avion. On a bien choisi notre jour, la temps se lève dans le Grand Nord Norvégien et c’est sous une tempête de neige que notre avion décollera vers Franckort puis en direction de Toulouse.

Ce voyage nous a mis une véritable claque, les grands espaces enneigés, la solitude permanente au milieu du sublime, la lumière magique, la glace, les aurores boréales, une évasion hypnotique. Chaque virage fut une véritable surprise, un cri d’éblouissement. La nature est forte, belle en Norvège. Le mois de mars est le mois idéal selon nous pour découvrir la Norvège du Nord, les nuits et les jours sont équilibrés pour profiter pleinement des paysages et des aurores boréales, le temps est souvent clair, et c’est la base saison (étrangement) : les logements sont moins chers, et vous êtes souvent seuls sur les routes et les lieux natures touristiques.

Fin du récit de voyage

Notre article vous a aidé ? En effectuant vos réservations depuis nos liens, vous nous permettez de toucher une petite commission sans en changer le prix pour vous. N’oubliez pas que chez waitandsea tout est gratuit et vous ne verrez jamais ni publicité, ni liens à la demande des marques. Nous ne vous proposons que des prestations que nous avons sélectionné avec minutie ou que nous avons testées et approuvées.