Itinéraire d’hiver dans les îles lofoten – Norvège

Carnet de voyage de la Norvège – Jour 1 à 4 : la traversée des îles Lofoten en mars 2017. D’autres aventures en Norvège et un article plus pratique sur ce roadtrip en Norvège suivront. Prenez le temps, une place confortable, c’est un peu long : on vous emmène en immersion avec nous au coeur des îles Lofoten. Profitez bien des instants et du spectacle: itinéraire d’hiver dans les îles Lofoten.

.

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire d’hiver dans les îles Lofoten – Norvège

I itinéraire d’hiver dans les îles Lofoten – Norvège

3 vols pour la Norvège plus tard

Prix avion Norvége5h45, à l’aéroport de Toulouse, direction notre itinéraire d’hiver dans les îles lofoten, un joli roadtrip ! Pile-poil à temps pour s’enregistrer et passer au duty free pour faire un stock de bouteilles de vin. Nos deux premiers vols se font avec la compagnie Lufthansa. C’est étrange de voir un avion à moitié vide. Après la large et superbe offre végétarienne/vegan  à 4€ à l’aéroport de Munich, on subira un choc culturel et économique assez sévère avec les sandwichs aux œufs dégueux à 9€ de l’aéroport d’Olso. On loupera le premier avion, parce que la liaison jusqu’à Tromso est ultra mal foutue (il faut ressortir de la zone de sécurité et revenir ensuite), mais nous aurons un second vol 1h après (compagnie SAS). Mais peu importe, on est prêts pour cet itinéraire en Norvège du Nord !

.

En voiture Simone ! Mais en Norvége !

Prix location voiture NorvégeOn arrive à l’aéroport de Tromso vers 16h45, après deux escales, juste à temps pour récupérer notre voiture : le stand d’Avis ferme à 17h. Un timing parfait. Le stand de location de voiture est minuscule. Le garçon qui le tient seul est super sympa (et parle anglais comme tous les Norvégiens). Les vérifications d’usage sont quasi inexistantes, et assez informelles en pratique : on note nos coordonnnées, complétements ahuris, sur un bout de papier volant. Elles seront encore moindres au retour de la voiture. Sans aucune mauvaise suprise. On adore la Norvège, surtout en hiver.

.

La voiture en possession, une petite Yaris hybride équipée de pneus neige, Alex prend le volant, et nous quittons Tromso les yeux grands ouverts. Cet inéraire dans les îles lofoten c‘est un peu un nouveau monde qui s’offre à nous et on guette la moindre anticipation d’émerveilllement. Plus on avance, plus on est fatigués, la nuit tombe et nos repéres sont tous un peu faussés. Pourtant on est heureux, déjà déconnectés. 4h30 de route nous attendent, nous ne voyons pas grand chose du paysage, mais on observe minutieusement le ciel presque noir et nuageux.

Nous avons tout de même notre première aurore boréale ! Pour être tout à fait honnêtes avec vous, il faut la deviner, elle est de faible intensité, gris clair, et cachée en partie par les nuages. Mais cependant, elle est bien là, malgré le fait qu’Alex continue à nier les faits et à rêver d’aurores boréales comme sur les photos trafiquées.

Il fait un peu froid dès le premier nez dehors, bien que la notion de froid en Norvège du Nord soit très relative, les températures oscillent entre -10° et +10° l’hiver grâce à l’influence du gulf Stream. Plus vous avancez dans les terres et plus ça chute sévére.

Guide pratique roadtrip Lofoten

.

itinéraire dans les îles Lofoten : la première nuit au delà du cercle polaire

On arrive à Bogen vers 23h. La gérante nous accueille en chaussons et en robe de chambre puis nous montre notre chambre. On paie directement parce qu’on sait qu’on ne la reverra plus jamais. En y pénétrant, il fait chaud, très chaud, et … cette vue ! OMG. On va l’admirer une partie de la fin de soirée, lumières éteintes, pour guetter les aurores boréales, et cette fois… rien-du-tout, que dalle, quenini. Nada.  Néant,  zé-ro.

.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège
Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

.

Le réveil est matinal : 6h. On essaie de se caler par rapport au soleil. Il se lève à 6h, mais dès 5h une luminosité bleue intense irradie le ciel, et dès lors on peut déjà percevoir la beauté des paysages. Ce phénomène se reproduit après le couché du soleil à 17h. Le ciel continue ensuite d’être lumineux durant des heures, la nuit noire n’arrive que très tardivement en réalité.

Évidemment, il est trop tôt et il n’y a pas grand chose pour déjeuner. On se contentera de ce qu’il reste du libre service, nourriture sommaire à base de craquottes norvégiennes aux graines, de café instantané et de thé industriel, et on file :  un roadtrip nous attend, nous avons encore 2 bonnes heures de route pour atteindre le début des îles Lofoten. Sur la route, l’émerveillement est constant et il ne s’arrêtera jamais : la neige, les montagnes, la brume, les lacs gelés, et des surprises à chaque virage. On a du mal à se contenir histoire de ne pas perdre trop de temps, mais trop souvent la voiture sera garée à la volée afin qu’on puisse admirer ou photographier tout ce que la Norvège du nord nous offre. Le fait d’être seul sur les routes tout au long du voyage nous facilitera grandement les choses.

« Mais t’as vu ça ?! » « et ce lac là bas !  » « et toute cette glace ! » « C’est beau ».

Les îles Lofoten présagent des histoires magnifiques qu’on a vraiment hâte de vivre. Nous n’avons pas d’itinéraire particulier. Des amis nous ont prêté un guide et nous faisons en fonction de là où nous sommes, de l’envie, et des découvertes hasardeuses. Nous ferons des milliers de détours imprévus et on se rappellera même plus le chemin que nous avons emprunté pour y aller.

Notre Yaris hybride est légère et équipée de quatre pneus neige. Nous avons jamais eu une voiture accrochant aussi bien la neige, c’est carrément impressionnant cette tenue de route ! Si vous restez uniquement sur les routes,  le 4×4 est complétement inutile.
Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège
Itinéraire d’hiver dans les îles Lofoten – Norvège

.

.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège
Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

.

L’arrivée à Svolvaer – îles Lofoten

Notre passage ici ne sera que bref. La ville n’éveille aucun intérêt particulier en nous mais elle contient quelque chose qui nous intéresse fort, tellement notre ventre nous tenaille en nous réveillant de l’intérieur : des supermarchés. (Et des distributeurs de billets que nous mettrons une éternité à trouver).

Ce n’est pas ce qui manque ici, on choisira l’enseigne Kiwi au petit bonheur la chance et sans surprise c’est très cher. On n’élira pas non plus les norvégiens rois de la gastronomie : on arrive à trouver du houmous qui ressemble plus à de la mayonnaise de pois chiche. Tout est assez gras, question calories pour affronter le froid, on est OP. A partir de là, on décide de faire avec ce que les étalages proposent et on prend du pain polaire, des craquottes norvégiennes, sauce tomate, légumes, condiments, de quoi faire des sandwichs, et on mixe avec ce qu’on a emmené dans la valise : épices, lait de soja/coco/riz/pâtes/lentilles et légumes déshydratés.

On s’arrête ensuite pour pique niquer dans un terrain de camping qu’on trouve sur le chemin. Il fait -10°, un peu meilleur au soleil, mais on veut vraiment pique niquer dehors (on est niais des fois). C’est ainsi que, le froid des doigts annihilé par la beauté des montagnes, nous faisons notre premier vrai repas en Norvège. C’est un peu comme les pâtes à la tomate en randonnée à la montagne, ce sont les meilleurs repas du monde vous savez ?.

Les supermarchés en Norvège : avec 4 fois rien, la note s’élève facilement à 40€. On est courant du coût élevé de la vie ici, mais ça fait mal au derrière quand même.  Les jours et horaires d’ouvertures sont notés en gros sur les murs extérieurs des supermarchés, impossible de les rater et en règle générale ils ferment vers 20h30/21h.  Note : le vin s’achète dans des magasins à part en Norvège et il est très cher. Alors si l’envie vous en prend, anticipez-la et faites comme nous : boutique de l’aéroport à l’aller. Ceci n’est bien entendu valable que si vous avez le lever de coude facile. On-assume.

.
Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

.

Roadtrip iles lofoten norvége : guide pratique
Roadtrip iles lofoten norvége : guide pratique

.

Se balader sur la plage d’Uttakleiv – Lofoten

On repart sur la route, on roule, on s’attarde, on s’arrête encore. On prend ce chemin là, qu’est ce qu’il y a au bout ? Et on repart, on recommence, et des fois, on avance. On aurait pu choisir de s’attarder sur sa voisine, la plage d’Unstad, celle des surfeurs, mais le hasard à voulu que ce soit sur la plage d’Uttakleiv qu’on fasse le détour. On s’y arrête de longs instants pour se dégourdir encore sous le froid qui pique un peu le bout du nez, et pour espionner le soleil disparaître derrière les premières montagnes. Uttakleiv est une petite plage enclavée entre les montagnes et il existe seulement une route pour s’y rendre. L’été, elle est réputée pour être le départ de jolies balades. En hiver, elle est simplement belle, ses lumières sont magnifiques et les vagues claquent de tout leur cœur contre les rochers.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège
Roadtrip Norvege : itineraire dans les iles Lofoten
Roadtrip Norvege : itineraire dans les iles Lofoten

.

Et défaillir devant le soleil qui s’éteint à Gravdal – Lofoten

On continue la route jusqu’à Ballstad où se trouve notre logement pour cette seconde nuit. On pensait faire la route d’une traite et là… la lumière du soleil qui s’éteint illumine le ciel de ce petit village. On s’arrête, on marche un peu et on n’arrive pas à décoller nos yeux des sommets des montagnes, le rose gagne tout l’horizon, c’est magnifique. Plus on avance dans notre roadtrip et plus notre vocabulaire devient fermé et redondant, autour de seulement deux mots : « beau » « magnifique ». Et même que souvent, c’est le silence qui gagne.

En Norvège du Nord, le silence est profond, intense, il domine tout, y compris le moindre mot.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

.

Itineraire roadtrip Iles lofoten : Gravdal
Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège
Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

 

On passe devant l’église du village, elle est splendide, colorée, atypique. On s’arrête. Bien entendu. On tourne autour mais on n’ose pas entrer, et si on dérangeait ? Finalement, Chrystelle pousse la porte Alex la suis de prés, la porte grince, alors on ferme les yeux même si ça sert à rien. On entrevoit l’intérieur. C’est joli, épuré à la scandinave, mais l’ambiance reste chaleureuse. Au fond, le prêtre donne une leçon de piano à un enfant du village. Notre présence n’a pas l’air de déranger, mais on se sent de trop dans cette scène et cette sphère un peu intime qu’ils ont créé à deux. On a vu ce qu’on devait voir et on ressort du lieu saint et enchanteur.

On remonte dans la voiture. On aperçoit un renne ? Non ! Un élan ? Mais oui ! « Sa corne est tombée regarde… »  …  juste à côté de l’église. On ressort de la voiture. Je (Chrystelle) m’empare de l’appareil photo, j’avance doucement, et je ne peux pas m’empêcher de jeter un dernier regard vers le ciel.

« Il s’enfuit,  mais je l’ai dans la boite, enfin j’ai fait ce que j’ai pu »

.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège
Itineraire roadtrip Iles lofoten : Gravdal

.

Notre première aurore boréale à Ballstad

La nuit commence à tomber, on arrive enfin devant nos Rorbus, ces fameuses charmantes cabanes rouges, après s’être trompés, puis s’être perdus, au grand damn de la personne qui nous attend, un peu frigorifiée. Nous bouclons les dernières formalités quand une aurore boréale apparait par la fenêtre, c’est une vraie de vraie ! Et ce n’est que le début…

Mais où est passée la nuit noire ?

Si on doutait encore de la bienveillance des Norvégiens, voilà qui met un point final aux doutes : notre hôte se propose de nous accompagner pour nous montrer les meilleurs coins où observer les aurores boréales ce soir, aka sans lumière (hahaha), et on en profitera pour ensuite la déposer chez elle.

Pendant que nous cherchons désespérément un spot sombre, on observe depuis l’intérieur de la voiture, impatients et frustrés, l’aurore boréale qui explose et tourbillonne dans le ciel… ! Quelle intensité ! Vite vite vite ! On dépose notre hôte et on finit par trouver un coin parfait à la plage de Unstad, trop de temps après hélas. Il fait enfin nuit noire, et mis à part les phares qui nous éclairent sporadiquement, dû à quelques allées et venues de voitures, on est enfin tranquilles. Hélas, bis, l’aurore boréale est sur sa fin, elle ne reviendra quasiment plus. On capte la majorité de sa luminosité grâce au capteur de l’appareil photo, elle est difficile à apprécier à l’œil nu. A ce moment là, on atteint un degré de frustration phénoménal. Au moins aussi gros que le derrière d’un éléphant.

Un retour et des pâtes à la tomate plus tard, au lit.

C’est ce soir là qui va mettre en évidence un souci embêtant en Norvège quand on cherche la nuit noire : il y a des lumières PARTOUT, à forte intensité, 24h/24h ou presque. Trouver un coin non éclairé relève du parcours du combattant en Norvège du Nord. Même dans les coins les plus reculés, où vous pensez qu’il est impossible de trouver un lampadaire, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil. C’est éclairé partout qu’on vous dit. Allez vous-en LOIN.

.

 

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège
Comment voir une aurore boréale dans les Lofoten

.

Le matin des yeux qui collent. Il est difficile ce matin, bien plus que celui d’hier. On s’est couché très tard, difficile de se synchroniser avec le soleil quand on chasse l’aurore boréale ! Cependant, d’un commun accord avec nous-même, on a décidé de sacrifier quelques heures de sommeil au profil de longues heures de rêve (ou de frustration). C’est le jeu Lucette.

On visite rapidement le village de Ballstad, il est petit, mais très mignon, entouré de montagnes et d’eau, comme tous les autres. Et entouré de morues en train de sécher. Convictions ou non,  les îles Lofoten c’est aussi la morue qui séche, et vous en verrez aussi lorsque vous viendrez. Une chose : la morue ça pue bien sévère, même dans le froid.

On reprend la route.

Que voir à Ballstad ile lofoten ?

.

Que voir à Ballstad ile lofoten ?
Roadtrip Norvege : parcourir les iles lofoten

Roadtrip Norvege : parcourir les iles lofoten

Roadtrip Norvege : parcourir les iles lofoten

.

.

La découverte du joli village de Nusfjord

La route est tellement belle. Elle fait partie intégrante de ce putain de voyage.

Roadtrip iles lofoten Norvege

Découvrir le vllage de Nusfjord dans les îles Lofoten

9h- Nusfjord est, un tout petit village de pêcheur, croquignolet. Il est enclavé entre les montagnes et les hautes falaises. Ici les mouettes sont reines et elles animent chacune de vos respirations. Elles mangent le silence et se marient à merveille avec le jaune vif des entrepôts de pêcheurs. Le village s’organise tout autour d’un quai en bois où sont aussi disposés de jolis rorbus rouges, ces charmantes cabanes de pêcheur. C’est sans surprise qu’on apprend que Nusfjord est inscrit sur la liste des « sites à conserver » par l’Unesco.

Il est tôt, et ce village réputé très touristique, blindé de monde en été, est complétement désert en cette période. Nous profitons ce cette liberté et on marche doucement. Puis on revient chercher les crampons dans la voiture, ça glisse beaucoup.  Il y a peu de rues, c’est vraiment minuscule, alors Alex tente de me faire escalader les rochers et les bébés montagnes pour me faire profiter des points de vue. J’hésite, tiraillée entre une belle entorse qui n’est pas tout à fait guerrie (j’ai encore un oedéme de folie en réalité) et la frustration, encore. Cette fois ci, c’est la frustration qui se frustre, et on escalade prudemment le petit dénivelé. On admire, on respire, on arrête un peu le temps. On zigzague, on s’anime, on sourit, et on reprend la route.

Découvrir le vllage de Nusfjord dans les îles Lofoten

.

Découvrir le vllage de Nusfjord dans les îles Lofoten
Découvrir le vllage de Nusfjord dans les îles Lofoten

.

Découvrir le vllage de Nusfjord dans les îles Lofoten
Découvrir le vllage de Nusfjord dans les îles Lofoten

.

 

La plage de Flakstad : et si on faisait une pause déjà ?

10h30- La plage de Flakstad est superbe. Plage de sable blanc l’été, elle garde un caractère unique en hiver avec la neige, les rochers et ses eaux aux couleurs bronze. Une autre dimension à découvrir absolument. La plage est entourée de montagnes ascérées, et posséde une église rouge mignonette comme tout (construite en 1780 avec du bois russe échangé contre… de la morue !). Au détour du chemin qui vous ménera à la place, faites un coucou aux vaches Highland ! A priori elles ne sont pas réservées qu’à l’Ecosse ! 

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

.

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

.

Etre hypnotisé par les eaux au bleu intense de la plage de Ramberg

12h – La ville de Ramberg n’a pas grand interêt pour nous, mais sa plage est splendide. C’est aussi une plage de sable blanc en été, mais ce sont ses eaux au bleu intense qui nous ont incités à aller la voir de plus prés, alors que nous étions sur le chemin du village de Reine, tout au bout des Lofoten.

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

.

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

.

Les allers et retours sur les ponts de Fredvang

Situés juste après Ramberg, sur la route de Reine, on rencontre les ponts de Fredvang, ils sont splendides et on ne résiste pas à les emprunter pour aller voir ce qui se passe de l’autre côté (ils mènent simplement à la ville de Fredvang, voilà). Le panorama à partir des ponts est sublime, seulement, c’est très étroit et cela va être compliqué de vous y arrêter.

D’ailleurs, il y a quelques renfoncements sur la route afin que les voitures se laissent passer entre-elles. Sachez que comme les norvégiens sont les personnes les plus gentilles et les plus avenantes du monde, ils vont vous voir de loin, s’arrêter 500 m avant, et attendre patiemment pour vous laisser passer. Si jamais vous roulez lentement, pour prendre des photos par exemple, et que vous ralentissez des tas de voitures, ils ne diront rien. Ils attendront sagement derrière vous. Et si vous leur dites de passer, ils ralentissent pour vous dire merci. C’est incroyable. On devrait y envoyer les italiens en stage.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

.

Reine, enfin, nous voilà !

Il est déjà quasiment 13h et Reine, enfin, nous voilà ! Le petit village de Reine, petit port de pêche du sud-ouest de la localité de Moskenes, est désigné comme le joyau des îles Lofoten de part ses montagnes aux dents pointues tout autour qui contrastent merveilleusement bien avec le bleu glacial de l’eau. Les rorbus tout mignons le long de la « baie » de Reine sont la cerise sur le gâteau 😉 . La ville est idéale pour une pause dans les îles Lofoten, il y a des départs de randonnée pour l’été bien sûr mais également des points de vue, des aires de repos avec des panoramas splendides, une station essence, des supermarchés, des cafés, des restaurants, de tout ! Sauf des WC visiblement si on en croit à la galère que je suis en train de vivre.

Impossible de trouver des WC et les seuls qu’on nous indique sont fermés à clef. C’est une catastrophe. Alex me pousse, et je finis par succomber et tester une nouvelle fois la gentillesse légendaire des norvégiens et demander à une jeune fille si je peux aller faire pipi dans son restaurant. Naturellement elle me répond « oui » et avec un grand sourire. Finalement il se trouve qu’on a faim, qu’on est un peu fatigués et qu’on en a ras le bol des pique-niques dehors/voiture, alors on se fait notre tout premier restaurant. L’expérience est fabuleuse : il fait chaud, on mange chaud et les gens sont gentils. Les plats ne sont pas extraordinaires :  une pizza végétarienne pour moi,  un fish and chips pour Alex et deux bières. Cependant, on apprécie à fond ! La note : 55 €, BIM.

Au vu du temps, de la neige et de ma cheville encore bien trop fragile, il n’est pas prévu d’aller escalader les montagnes. On décide putôt d’aller explorer le petit village de Å (se prononce « Ô ») à la pointe des Lofoten et encore baigné par le soleil !

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

 

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

.

Sur la route : Moskenes – Lofoten

.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

.

Le village de Å, terre de pêcheurs au bout du monde, ou presque !

Le village de Å (« Ô ») est mignon, un peu moins joli par rapport à tout ce que nous avons vu jusqu’à présent. Les îles Lofoten peuvent très vite vous faire ressentir ce sentiment étrange et frustrant de « déjà vu mieux », tellement ces îles sont fantastiques ! Oui, le village de Å est beau, c’est incontestable pourtant ! C’est aussi pour cette raison qu’on décide tout de même de prendre le temps et d’admirer chaque recoin de ce minuscule village, surplombé par d’immenses montagnes. Le soleil s’efface peu à peu pour le laisser entre des pans de lumière froide et de lumière chaude. Le contraste est étonnant, difficilement photogénique mais il se savoure.

Nous avons repéré un joli lac gelé à Sørvågen, dont les contours et les montagnes autour sont vraiment jolis. On a emmené notre matériel : raquettes et bâtons, dans nos valises (un peu cher à louer sur place) et on décide de se caler une randonnée le lendemain matin. Même avec cette histoire de cheville, Chrys veut la tenter, tranquillement. Et elle se prendra une chute sur les fesses mémorable, qu’on appela « le jour où on a vu les pieds de Chrys arriver au niveau de son nez ».

.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

.

Et finir par s’émerveiller à Hamnoy – Lofoten

Il est pas loin de 16h30, cette journée doit vous paraître éternelle mais on vous assure qu’une fois qu’on y est, ça passe vite ici. On est un peu crevés et on se dit qu’on irait bien se caler au chaud quelque part avec un bon chocolat fumant entre les mains. Et là, l’étincelle. On se rappelle.

A chaque roadtrip, si on le peut on s’accorde une parenthése enchantée pour récupérer un peu du voyage. Un logement hors du temps où on s’autorise à dépasser largement le budget journalier. Autant vous dire qu’ici, entre la route, le froid, la cheville de Chrys, les restrictions et les pique-niques polaires, c’est largement mérité.

Vous voyez les maisons sur la photo juste en dessous ? C’est Hamnoy, et ses Eliassen Rorbuer. Un des plus jolis emplacements pour dormir sur les îles Lofoten (l’hiver bien entendu). Le chalet est indécent de confort : sol chauffant, tout est très chauffé (comme partout cela dit), confortable, grand canapé d’angle, cuisine aménagée, immense douche, une véritable petite maison cosy, parfumée et avec des chocolats sur l’oreiller. Nous n’en attendions pas tant étant donné qu’on passe la plupart de nos vacances à dormir dans le 4×4. Mais le mieux, c’est la vue: Mais quelle vue ! On décide donc d’aller directement au chalet et nous n’en bougerons plus jusqu’au lendemain matin. Mais finalement le plus fabuleux reste à venir.

Petite note : si vous dormez en Norvège, vous remarquerez très rapidement que les lits doubles n'existent pas là bas, ou ça reste une denrée très rare. Vous aurez soit des lits séparés, soit deux lits simples collés l'un à l'autre. Bonus : chacun à sa couette individuelle, et ça c'est un concept génial, personne ne pouvant accuser l'autre de lui piquer son bout de tissu sacré.


.

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

 

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

Ces îles Lofoten sont un véritable bonheur. En hiver, la nature vous offre les lumières que jamais vous ne retrouverez en été.

.

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

Itinéraire d'hiver dans les îles lofoten - Norvège

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

Il est 23h et il fait enfin nuit noire. Presque, puisqu’il y a toujours quelques lampadaires qui traînent. Les fenêtres offrent une vue plongeante sur le petit fjord et les montagnes juste en face. On observe patiemment, on espère, on s’impatiente comme des enfants,  et soudainement… on aperçoit une lueur verte au delà des carreaux.

Ce ne serait-il pas une aurore boréale en train d’apparaître ? SI ! L’aurore bouge et s’intensifie, elle danse, un merveilleux balai éphémère, puis elle disparaît, pour ré-apparaitre derrière un autre bout de montagne. C’est magnifique, plus on en voit, plus on devient accro vous savez, et elles sont toujours un peu plus magiques.

.

Et la magie se mit à danser.

.

.

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

.

Le lendemain matin, nous irons faire notre randonnée raquette autour du lac gelé de Sørvågen, à côté de Å et nous reprendrons ensuite la route dans le sens inverse, direction Narvik. A suivre… 😉 


Vous connaissez les îles Lofoten ? Vous avez déjà eu la chance de voir une aurore boréale ?

.

Itinéraire d’hiver dans les îles Lofoten : informations pratiques

Le prix des logements aux îles Lofoten

Ils sont réputés très chers mais sincèrement Mars est une période creuse pour le tourisme en Norvège (tant mieux pour nous) et on peut trouver des prix tout à fait abordables ! Nous avons dépassé notre budget fixé pour deux logements durant le séjour en Norvège : deux aux îles Lofoten (CF plus bas). Mais l’emplacement est parfait et ce sont des logements entiers équipés. Le prix du reste des logements durant ce roadtrip se situait entre 60€ et 90€ (pour des logements entiers également).

A la base nous voulions louer un camping car pour être autonomes et faire des économies. Curieusement l’offre est très réduite en Norvège du Nord et il se trouve qu’au final, ça revenait bien plus cher que de louer une voiture ET dormir au chaud tranquillement chaque soir au bord d’un fjord. On a donc changé nos plans 😉

Ou dormir à Bogen- îles Lofoten ?

Bogen Hostel

Lenvik 143, 8533 Bogen, Norvège

90€ la nuit avec petit déjeuner pour deux personnes –  Mars 2017

.

Guide pratique roadtrip Lofoten

Guide pratique roadtrip Lofoten

Où Dormir à Ballstad - îles Lofoten ?
Hemmingodden Lofoten Fishing Lodge
Oppsaattveien 10-12, 8373 Ballstad, Norvège
Rorbu entier et aménagé, vue sur le port
110€ – Mars 2017

.

.

Que voir à Ballstad ile lofoten ?
Que voir à Ballstad ile lofoten ?
Où Dormir à Hamnoy - îles Lofoten ?
Eliassen Rorbuer
Hamnøy, 8390 Reine, Norvège
Rorbu entier, aménagé, luxe, magnifique vue sur mer et montagne

128€ – Mars 2017

.

.

.

Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten
Itinéraire et guide pratique d'un roadtrip dans les ïles Lofoten

.

Epingler cet article sur Pinterest

.

Roadtrip en Norvége : le meilleur itinéraire des îles Lofoten, ltoute la magie de la Norvége
Norvége : où et quand voir des aurores boréales dans les îles Lofoten

.

 

65 Commentaires

    • Merci !! Il faut se lancer, le prix de la destination peu faire peur mais ya moyen de bien amortir les prix tout en se faisant plaisir, même en hiver !

  • Ton billet est splendide ! Les photos sont comme des fenêtres ouvertes tant elles sont criantes d’un je ne sais quoi… J’ai parfois sauté des paragraphes car j’envisage ce voyage prochainement, l’hiver le printemps, avec notre fille, et j’étais tellement partie dans le tien que j’avais l’impression d’y être déjà !! J’aime me garder un peu de surprise 😉

    • Merci Julie ! Tu envisages cette lecture comme tu le sens, on a pas du tout envie de vous enlever du plaisir pour votre prochain voyage, bien au contraire ! On est certains que vous allez adorer ! 4 autres articles vont suivre bientôt ! (un tous les 15 jours)

  • Hello ! Ce premier article nous plonge directement avec vous. L’ambiance des photos accompagnée d’un super texte me donne raison dans mon prochain choix de road trip ! J’ai hate de lire la suite 🙂

    • Merci Beaucoup Ingrid ! La chose qui est bien, c’est qu’en plus, que même avec des référenciels commun, chaque voyage est différent, vous allez adorer le votre ! Suite dans 15 jours, attendant c’est le Maroc qui revient 🙂

  • Je suis fan ! Ton récit m’a plongé dans ce Road Trip et les photos sont juste incroyables de beauté! Je comprends pourquoi parfois vous avez dû avoir le souffle coupé 😀 J’ai hâte de lire la suite de l’aventure 😉

    • Merci Gaëlle, on est ravis que ça t’ai plu ! On a eu le souffle coupé, les papillons dans le ventre, TOUT ! Suite dans 15 jours ! 🙂

    • Les carnets de route, c’est encore ce qu’on fait de mieux et on va garder ce format toute la vie je pense maintenant, on laisse les autres type de récits pour ceux qui font ça bien mieux que nous ! Merci Maud, ça fait vraiment plaisir ce genre de retour quand on met du coeur dans un récit 🙂 Suite de la Norvége dans 15 jours ! (cette semaine c’est le Maroc !)

    • Merci Sarah !! La suite arrive dans 15 jours, je fais une alternance avec le Maroc en ce moment ! Et tu verras que le reste de la Norvége c’est tout autant splendide, la preuve du temps qu’il nous a fallut pour nous remettre de tout ça 🙂

    • La Norvége on en rêvait depuis pas mal de temps et c’est whaouu en effet ! Merci Valentine ! C’est un voyage qu’on ne regrette pas une seule seconde ! La suite c’est dans 15 jours 🙂

    • Merci, ça fait vraiment plaisir ce genre de retour, on est vraiment ravis que ça te plaise. On ne savait pas comment mettre les mots, les étoiles qu’on avait dans les yeux dans un articles, alors du coup on est super contents ! Merci encore Emy !

  • Tes photos sont juste à tomber !! *o*
    Heureusement que vous avez pu voir les aurores boréales à la fin sinon vous aurait été vraiment frustré !
    Je n’en reviens toujours pas de la beauté des endroits et des jeux de lumières !
    J’ai adoré l’Islande en hivers donc la Norvège ça sera en hivers aussi et je sais déjà que je vais aimer !! 😉
    Très bel article !! Merci pour cette belle découverte ! <3

    • Merci Jenn ! C’est que le début du récit, on en a vu encore de plus belles, c’était dingue de dingue de fou !! Oh oui ça te plairai j’en suis certaine ! Merci en tout cas pour ton gentil mot 🙂 (et encore tu n’as pas vu le reste, c’est tout autant merveilleux)

  • Non mais là je crève littéralement de jalousie !!!

    Les photos sont superbes. Tout a l’air si paisible…Y’a pas un chat. Tout à fait le genre d’ambiance que j’adore.

    Vous avez vécu un super voyage et l’avez très bien rendu à travers cet article 🙂

    • Merci Vany ! Ce retour fait du bien ! Mais c’est que le début ! Il y aura 4 autres articles en tout (dont un totalement accés sur l’aspect pratique du voyage), parce que chaque étape était merveilleuse, avec son histoire, sa spécificité, son environnement ! On espère que ça te plaira tout autant !

    • Merci Vany ! Ce retour fait du bien ! Mais c’est que le début ! Il y aura 4 autres articles en tout (dont un totalement accés sur l’aspect pratique du voyage), parce que chaque étape était merveilleuse, avec son histoire, sa spécificité, son environnement ! On espère que ça te plaira tout autant !

  • J’ai tout lu. TOUT!!!! Chose assez rare sur un article aussi long, donc je tiens à le signaler! XD Il est fabuleux cet article!!! Les photos sont dingues, absolument toutes, et vous m’avez donné envie de me faire une tite bière. Je file m’en servir une à ma tireuse et je reviens finir mon comm.

  • Donc je disais… (ouais, ça m’a fait rire de couper mon comm en deux, et je suis vraiment allée me servir une bière XD)
    J’aime tout particulièrement, dans vos photos, celles qui sont nuancées de rose. J’adore ces couleurs, ça évoque tellement à la fois la neige, la douceur et un peu de rêverie…
    J’aime aussi beaucoup le nom que vous avez donné à la chute de Chrystelle! XD
    Tout au long de l’article, je me suis dit « ah faudra que je dise ça aussi dans mon comm », et badaboom, me voilà et j’ai oublié la moitié de ce qui m’est venu en tête. M’enfn peu importe, l’essentiel est là, cet article est merveilleux, on en prend plein la vue et plein les envies de futur voyage, et il me tarde sacrément de voir la suite! 😀

    • Merci Cindy, mais quel retour, ça nous fait chaud au coeur !! J’espère que tu n’as pas tout lu juste pour nous faire plaisir (mais ça serait trop chou quand même cela dit). (Putain tu as une tireuse !!).

      On est contents que ça plaise, c’était réellement un pari, un risque étant donné la longueur de l’article ! Merci :*

    • 4 fois Juju ?? Sérieux ?! Vu la longueur, on est coincés entre la flatterie et l’admiration ! Whaou, mais ça fait vraiment plaisir que l’article t’ai transporté autant, c’était dur dur dur de retranscrire tout ça ! Cela dit, je te sens bien bien mûre pour un voyage dans le Nord, me semble que ça fait longtemps que ça te travaille !

    • Merci Delphine ! Ouii j’ai vu ça suite à ton commentaire, ton blog est dans la liste de mes onglets ouverts là, j’y fait un tour dès que j’y arrive pour voir ça !

  • Nan mais… beau beau beau beauuuuu !! Et malgré l’envie de filer au lit, j’ai tout lu (je pense que je vais le relire quand même dans le week end pour être sûre ). Vos photos sont à tomber par terre et de savoir que ces lumières ne sont pas là l’été me fait déjà entrevoir l’achat d’un peu d’équipement grand froid ^^ et y a pas que les photos à tomber ahaha les tickets de caisse aussi ^^ Ca m’a vraiment filé envir d’y aller ! Et en attendant je reviendrai regarder vos photos de temps en temps !!

    • Merci Claire !! Félicitations parce que c’est super long ! Je suis contente que ça t’ai plu ! Alors tu verras ça dans l’article pratique mais on a très très peu investi en matos technique ! 🙂 Oh oui c’est cher la bas, mais en bidouillant, on s’en sort assez bien !! :*

  • C’est un peu frustrée que je commente puisque je n’ai vu que les quatre photos de Twitter depuis mon téléphone. Je me
    Rattraperai ce soir! Je te rassure cependant, pas besoin d’images en lisant parce qu’en fermant les yeux, j’ai pu imaginer ce que tu décrivais sans aucun problème. J’aimerais beaucoup voir les Lofoten en hiver et ton récit me conforte dans l’idée qu’il faut qu’on saute le pas. Si j’ai bien compté, vous êtes restés un petite semaine. C’est assez pour un séjour là-bas?

    • Ha oui en effet, il vaut mieux l’article depuis un PC, on espère sincérement qu’il t’aura plu ! J’avais commencé à te répondre sur twitter mais je continue : on est resté 10 jours en tout entre les Lofotens et la région de Tromso, si on avait pu, on aurait pris 5 jours de plus mais c’était pas possible. En 10 jours, on a bien bien profité mais on aime rouler, mais on a pu se poser et admirer sans probléme. Surtout en hiver, tu fais moins de randonnées et les paysages sont dingues quoi que tu fasses, peu importe ce que tu fais. Avec quelques jours en plus, on serait aller voir les Baleines dans les îles Vesteralen, juste au dessus des lofotens (mais il y a 4h de route en plus quand même), mais il a fallu faire des choix 😉

  • Très chouette billet qui donne vraiment envie d’assouvir ce doux rêve d’aller à Tromso et bien plus haut ! Et les clichés sont sublimes. Beau travail, je suis sous le charme !

    • Merci Lili ! Après Tromso c’est bien, mais tout ce qu’il y a autour, c’est whaouuu ! On en parlera très bientôt quand on écrira et publira les autres articles (un tous les 15 jours) 🙂

  • Superbe récit qui se lit d’une traite malgré la longueur ! Bravo pour le rythme de l’article qui nous «tient» jusqu’au bout. On n’est pas vraiment branché pays froids mais vous donnez envie de faire une exception.Les photos sont magnifiques.

    • Merci beaucoup ! Vraiment, ce commentaire fait beaucoup de bien, parce que travailler le visuel, le rythme, l’envie, et le naturel de l’article malgré la longueur a été le « travail » de fond le plus difficile. On voulait garder cette spontaneïté qui nous caractérise, sans tricher. Alors merci merci merci. Vous savez qu’il fait pas si froid que ça en Norvége du nord ? 🙂

  • Nan mais cette lumière!! Ces paysages, vos photos, tes mots, tout est parfait! Même l’aurore boréal qui vous a frustré, j’la trouve belle!
    (j’entends vraiment que du mal de la gastronomie des pays nordiques ahahahha)
    (Et le pont c’est rigolo, on l’avait pris en référence pour un de nos projet d’aménagement)

    • Merci Andréanne ! ça fait vraiment plaisir tellement on y a mis de coeur et de temps ! C’est même pas une question d’égo, plus une question d’hommage et de reussir à partager un émerveillement, c’est très difficile je trouve. La gastronomie en Norvége est un peu inexistante, pas mal de trucs chelou et en tant que végétarienne, c’était PAS EVIDENT DU TOUT. J’ai mangé que des pizzas végétariennes et des patates avec des légumes dans nos rares restaux, sinon, on avait emmené de la nourriture et on cuisinait nous même pour mieux manger et économiser/

      Ha oui ? La coincidence est drôle parce que nous concernant, sa rencontre était un parfait hasard ! C’était quel type d’aménagement ?

  • J’ai lu juste qu’au bout !! Les photos sont magnifiques et si l’envie d’aller en Norvège n’était pas ma priorité ben maintenant je suis partagée car JE VEUX Y ALLER !!! Je ne te remercie pas

    • Merci, ça fait plaisir ! Vraiment. On a dit que nos ressentis et rien que la vérité !

      Non il fait pas si froid, de l’ordre de -10° +5° environ dans les Lofoten, grâce au Gulf stream qui réchauffe la zone, et c’est un peu pareil sur toute cette côte nord. Après ça peut descendre à -15 le soir, mais c’est largement supportable ! Dès qu’on pénétre un peu dans les terres, on tombe vite sur du -25°, voir même du -30° en allant vers la Suéde (c’est l’objet du prochain article ça ;)).

      Mais c’est pas fini, la suite bientôt (on vous parler de Narvik en histoires croisées, puis de l’ïle de Senja, des Alpes de Lyngen et de toute la région de Tromso, et on fera aussi un article pratique !), on espère que ça vous plaira tout autant (on a grave la pression maintenant avec le buzz qu’a fait cet article ! )

  • Tout simplement sublime ! On n’a jamais fait de pays type grand froid mais on commençait à en parler et avec votre reportage et vos superbes photos, on en parle encore plus !!^^ Les lumières ont l’air magiques, passant du rose un jour, au jaune un autre jour et puis y a le vert des aurores boréales, le bleu de la mer et le rouge des maisons… Bref, ça fait rêver !

    • Merci beaucoup ! Oui je confirme ce sont les vraies lumières et elles sont dingues ! Après elles sont pas si froides que ça les températures grâce au gulf stream et généralement en journée sur la côte Nord, entre les Lofoten et Tromso, il fait entre -10° et 0° environ !:)

  • Comme c’est beau ! Les aurores boréales, les maisons rouges, les routes sculputurales ! Tout est vraiment très beau !
    Et puis, j’imagine que tout doit être propre, que la nature est bien protégée, juste pour ça, ça doit être assez dingue, la Norvège.
    En revanche, niveau prix … bon, c’est pas un voyage de dernière minute ^^

    • Je confirme Julie c’est top et propre ! A refaire, on referait sans souci !! Concernant les prix, honnêtement en s’y prenant à l’avance et en dormant très bien, on a divisé le budget par deux rapport à ce qu’on avait lu sur les autres blogs ! On notera le détail dans l’article pratique ! Si tu réserves au dernier moment, c’est plus la même, tu doubles, voir triple les prix et t’es obigée de faire avec ce qui reste !

  • Hello, je prends enfin le temps de rattraper mon retard !
    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cet article : long comme je le fais souvent pour mes carnets de voyage, avec une écriture légère qui n’oublie pas les déboires qui pimentent les aventures, et surtout avec beaucoup de magnifiques photos pour l’illustrer.
    Je crois que je suis tombée amoureuse du contraste plage/neige que je ne connais pas (encore ?), de ces paysages aux couleurs froides et pourtant si accueillants, de la gentillesse des Norvégiens (mais qui ne m’étonne pas, les Suédois sont pareils), et de ces lumières, de ce soleil qui vient réchauffer l’atmosphère.
    J’ai hâte de lire la suite, qui promet d’être magique 😉
    Bises et belle semaine à vous !

    • Merci Vai pour ce long et beau commentaire ! Oui vu la longueur la légéreté était de mise puis y’en a marre des blogs trop sérieux ! 😉 On essaie de compter la realité de la façon la plus spontannée possible (et lisible également), c’est pas évident du tout avec une longueur de texte pareille 🙂

      Les lumières sont magnifiques oui, c’est assez fou, merci de ton passage et à bientôt pour la suite alors 🙂

  • Très bel article, j’ai adoré le lire, les photos sont tellement belles. Nous avons déjà voyagé en Norvège mais on a pas eu le temps d’aller jusqu’au Lofoten, Votre article donne tellement envie d’y être…J’avais déjà super envie d’y aller! Je crois que c’est réglé, au printemps prochain, ça sera les Lofoten 😉

    • Merci Katina ! Pari reussi alors, parce que c’était pas gagné avec ce très long carnet de voyage 🙂 Oh oui, vous allez adorer les Lofotens, c’est un de nos plus gros coup de coeur en Norvége 🙂

  • Salut Chrys,
    Ton article est très intéressant.
    J’aurai quelques questions complémentaires. Nous partons en Novembre, donc également hors saison à priori.

    – Hebergements: Réservés à l’avance ou jouable de trouver sur place directement ?
    – Activité: Avez vous fait des rando à votre passage ?
    – Voiture: Rapport aux routes enneigées. Avez vous eu des complications ? Avez vous pris les assurances complémentaires ?
    – Voiture (bis): Combien de temps avez vous mis pour rallier le village de A à Tromso pour le retour ?

    A bientôt 😉
    dimitri

    • Bonjour Dimitri !

      – Concernant l’hébergement, je conseillerai tout de même de réserver en avance pour deux raisons : le prix, c’est bien cher et ça vous assure des endroits sympas, parce que la bas vous avez vite fait d’avoir des hotels un peu moisi pour un prix fou, mais si c’est l’hotel, c’est faisable au dernier moment je pense 🙂 A vérifier tout de même ! Nous sommes passés par Booking, en nous laissant la possibilité d’annuler la veille si on trouvait quelque chose qui nous disait mieux ou si notre voyage changeait, ça fait une petite assurance en plus 🙂

      – On a fait une randonnées raquette en autonomie autor d’un lac, c’est le plu safe en général; et exploré quelques îles en traversant les étuendues de neiges jusqu’aux genoux. Mais malgré le fait qu’on soit bien équipés, on a en a fait peu, car je suis partie avec une entorse, donc on a essayé de limiter la casse et il a beaucoup neigé. De plus en Mars et encore encore plus en Novembre il fait nuit tôt, mieux vaut prendre un guide, mais on a décidé que vues les conditions, on allait pas faire l’investissement. De vore côté, si il y a pas de neige, il a possiblités de faire pas mal de randos !

      – La neige : aucun souci, les pneus neige accrochent de fou ! On a été impressionné, surtout qu’on a fait ls 4500 km avec une Yaris Hybride ! Les pneus accrochent la route comme si il n’y avait pas de neige ! Aucune complication, nous avons loué à Tromso (comme indiqué en dans les accordéons en fin d’article) et tout à été impeccable. Les Norvégiens sont hyper courtois sur la route, c’est impressionnant, ils s’arrêtent au loins en vous voyant si la route est trop étroite pour deux, et ne klaxonneront jamais si vous allez trop lentement. C’est un bonheur de rouler la bas, même en hiver. Pour l’assurance, on a pris celle de la Visa d’Alex, une gold (qu’il a pris pour l’occasion et pour laquelle il a négocié un bon prix avec la banque, et depuis elle nous sert et nous fait faire de sacrées économies tout le temps). Sinon je conseille tout de même l’assurance, on sait jamais ce qu’il peut se passer et ça peut finir par couter cher en cas de pas de chance.

      – Difficile à dire, on a fait ça en plusieurs étapes, avec ls routes de montagnes et la neige, pas facile de rouler longtemps. De A jusqu’à Grov, nous avons mis 5h, hors pause, ensuite nous sommes allés à Narvik (1) et jusqu’à Senja et aux Alpes de Lyngen, puis ensuite nous aons pris le ferry pour rejoindre tromso. D’une traite comme ça, il faut compter 8h30 sans neige, et une bonne heure de plus avec !

      Voilà j’espère qu’on a répondu à tes questions et on reste disponibles si ça réveille d’autres interrogations ! Bonne journée !

      Chrys et Alex

  • Bonjour chrys et alex
    Votre blog sur votre voyage est magnifique, les textes sont beaux, faciles à lire et marrants et je ne parle pas des photos !! Elles me font rêver, elles sont splendides !
    Je vais également partir pour la Norvège en Février prochain, avec une arrivée à tromso, narvik et les iles lofoten. Votre blog m’a beaucoup inspiré pour mon voyage mais il me reste quelques questions.

    – j’ai cru comprend que vous aviez apporté dans vos valises des pâtes, lentilles… Cela n’a pas posé de problème à l’aéroport ?

    – question pratique : quel type de chaussures aviez vous ? aviez vous du matériel particulier (chaussures à crampons, raquette…)

    Merci

    • Bonjour Aurore ! Et merci beaucoup ! 🙂

      Alors tout ce qui est aliments secs ne pose aucun souci, que ce soit en soute ou en cabine ! (nous avions tout mis en bagage de soute).

      Pour les chaussures, on avait nos chaussures de rando habituelles, des décat montante (autour de 70€) et des après ski pour moi pour la majeur partie du temps (30€ décat). On a emméne des crampons amovible par contre (une quizaines d’euros sur amazone) adaptable à toutes les chaussures, pratique quand le sol est glacé. On avait emmené nos propres raquettes pour être tranquilles sur place (et parce que ça peut couter cher) mais ce n’est absolument pas obligatoire !

      On publie le dernier article carnet de voyage cette semaine et on va enchainer par l’article pratique si tu veux, très rapidement, avec tous les détails sur le voyage si ça te dit 🙂

      Si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas 🙂

  • Pour être honnête, je suis jalouse de vous. J’aurais aussi aimé vivre ses expériences. Je suppose que ce sont des voyages inoubliables. Je vais bosser dur pour réaliser tout cela avec mes amis.

    • On en est désolée Gaelle, mais tout ce qu’on vit est accessible à beaucoup. On économise beaucoup tout au long de l’année, on cherche le moins cher et on emméne aussi la nourriture avec nous. Après on est bien d’accord que c’est un budget (même si on fait des sacrifices toute l’année pour économiser) et que c’est pas donné à tout le monde de pouvoir le faire. Néamnoins je te souhaite de pouvoir y aller un jour, car c’est tout à fait possible je t’assure (j’ai (chrys) pris mon premier avion à 30 ans tu sais ?). Tu verras, quand tu y auras goûté, tu ne pourras plus t’en passer ! 🙂 Je t’assure que ça viendra 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *