week end en van en Camargue

Mis à jour le 28/01/2021 | Publié le 05/10/2016 | 23 commentaires

week end en van en Camargue

Une de nos passions dans la vie, c’est de se retrouver seuls ou presque, au milieu de rien. Puis d’admirer, de me ressourcer. 

.

Un week end en van en Camargue trop chouette

Début septembre, des amis nous ont prêté leur van aménagé (Vanoo de son petit nom) lors de notre week end prévu en Camargue (après le bivouac à la montagne, et la Bretagne, les marais !) . On quitte Toulouse en fin d’après midi accompagnés des derniers rayons de soleil de la journée, et une fois arrivés sur place, il fait déjà nuit noire, nous voyons à peine à quelques centimètres devant nous. Cela dit, on a eu la présence d’esprit de choisir notre spot du soir avant d’arriver dans la pénombre. Histoire d’être plus précis, nous sommes en plein milieu du parc naturel régional de la Camargue, à Sainte-Marie de la mer : dans les marais du Vigueirat. Et oui, c’est pas mal du tout comme spot, on te le confirme MichelineL’obscurité ne nous aide pas à apprécier la beauté des lieux certes,  mais les étoiles brillent tellement fort,  la voie lactée illumine tout le ciel, c’est magique. On est un peu seuls au monde. Ou presque. Étant donné que nous sommes en plein milieu des marais, il reste quelques irréductibles moustiques prêts à nous tenir compagnie toute la nuit : à la louche, ils sont à peu près 1 million et demi. Je m’enduis de produit de la tête aux pieds et je suis prête à passer à la poêle et jouer au rouleau de printemps tellement je sens la citronnelle.

****

Il est  presque 6h. L’éveil paisible du soleil et ses premiers rayons, les cris  matinaux des flamands roses, me sortent de mon sommeil. J’admire le crépuscule  au dessus de l’épaule d’Alex, derrière la vitre du van. Le petit déjeuner est simple, agréable, tout doux, il est bien. Il est parfait même. Des petits déjeuners comme ça, on en veut tous les jours.

.

week end en van en Camargue

Après le van, le cheval de Camargue

Au trot au trot au trot

Ce Week end en van, ce parc de Camargue,  éveille nos bas instincts d’explorateurs, et on meurt d’envie d’aller découvrir les alentours et d’espionner les flamands roses (je les ai enfin vu !). Hélas, HELAS, le temps n’est pas élastique >> Nous devons aller expérimenter l’activité la plus touristique mais la plus chouette qu’il soit : une balade à cheval dans les marais et en bord de plage. C’est bateau mais incontournable oui, pour découvrir l’histoire et les superbes paysages de Sainte-Marie de la mer. J’assume totalement.

Nous sommes passés par les écuries de la Roulotte. C’est une petite écurie attentive au bien être de ses animaux. Les chevaux ne sont pas trop nombreux, et ils veillent à leur bonne santé. Une fois la saison finie, ils sont libérés dans les plaines montagneuses du Larzac ! D’ailleurs si vous pesez plus de 78 kg, vous ne pourrez pas monter sur les chevaux. Dans tous les cas Flora et Xavier sont de véritables passionnés, et ça donne vraiment envie de redécouvrir l’équitation à leurs côtés. Il est 9h45,  nous sommes seulement tous les deux avec notre guide.

Ma peur des chevaux semble s’être enfin envolée et je profite pleinement de la balade. Ceci étant dit, c’est pas facile de prendre des photos nettes sur Salsa, ma monture. C’est tout autant hippique épique  d’essayer d’écouter les histoires de Flora, parce que Ulysse, le cheval d’Alex, c’est une usine à gaz permanente. Du genre du non stop durant plus de deux heures quand même, il m’a impressionné, j’avoue.

Sur la route du retour, Salsa, réputée calme, voir même un peu trop calme, tombe soudainement amoureuse d’un âne. Le coup de foudre semble venu alors que nous étions tous en train de traverser la route. C’est toujours mieux qu’au milieu de la voie ferrée. Et voilà qu’elle part soudainement au trot à la poursuite de son bien-aimé. (j’ai bien conscience que le mot « trot » n’a absolument pas le même impact que « galop », mais prenons un air digne d’une tragédie pour accompagner ce récit, merci). Elle ne veut pas en démordre, c’est l’équidé ou l’équidé, seulement lui, c’est tout. C’est donc un peu compliqué de la faire revenir dans le droit chemin. Coquine va.

 
 
 

On croise des taureaux sauvages dans leur enclos, on admire les marais, la végétation,  et on finit par longer une partie de la plage. C’est d’ailleurs là qu’on trouve notre spot pour le soir-même. L’endroit idéal face à la mer, c’est beau, c’est calme et baigné par le bruit des vagues.

.

week end en van en Camargue, Ecurie La Roulotte Saintes Maries le la mer

Nous croisons des « plumeaux » lors de la balade, je les trouve tellement jolis. Du coup, on y retourne juste après la fin de la promenade pour prendre quelques photos. Vous connaissez leur nom ? (parce qu’ils ne s’appellent plumeaux en vrai).

Visiter la Camargue en Van

.

Week end en Carmargue : le parc ornithologique de Pont-de-Gau

flamand-rose-camargue

On a envie de voir des flamands roses d’un peu plus prés, parce c’est clairement devenu une obsession depuis le Maroc. Nous avons eu l’écho de ce parc et nous décidons donc d’y aller gaiement. Il est situé à Sainte-Marie de la mer, au cœur du Parc Naturel Régional de Camargue. Les gens qui s’occupent de l’accueil sont la gentillesse incarnée, c’est tellement rare que ça mérite d’être souligné. Le parc n’a pas toujours été sous cette forme là, c’est à dire  sauvage et pensé pour le bon développement et le respect des espèces.  A l’origine, c’était un parc zoologique, avec des cages et des espèces emprisonnées.

C’est le fils de la famille à l’origine de ce « parc », un passionné de nature et d’animaux, qui décidé de le transformer et de se débarrasser des cages. Il reconstitue le biotype de chaque espèce présente, il agrandit les lieux et aménage 12 hectares de marais de chasse, qu’il va renommer « Protection et la découverte de la nature Camarguaise. Il crée également des sentiers de découverte dans ce nouveau parc qu’il a totalement pensé pour accueillir de nombreuses espèces d’oiseaux. Il aménage des îlots, plante des milliers d’arbres et d’arbustes. Il en fait un lieu chouette en fin de compte. C’était dans les années 80.

Il y a, à peu près, un milliard de moustiques. Encore. Et environ. Il y a deux boucles dans cette visite du parc : une petite et une grande. De vous à moi, je vous suggère de faire seulement la petite si vous êtes pressées, parce que la grande n’a pas eu grand intérêt pour nous. Pour être plus claire, nous n’avons rien vu à part des haies, des arbres et des libellules. Même on aime beaucoup les libellules. La chose chouette de ce lieu, c’est que vous pouvez vous approcher tout prêt des grands oiseaux pour les observer, et en général, la visite se boucle en 1h30 (en moyenne).

.

week end en van en Camargue, Parc ornithologique de Pont-de-Gau
week end en van en Camargue

.

Week end camargue, en van : sur la plage abandonnée

On quitte le parc et le gentil monsieur de l’accueil nous rempli notre réserve d’eau d’une dizaine de litres avec la plus grande des bontés, ça fait chaud au coeur. C’est donc un peu éreintés par la journée mais bien-heureux tout de même, que nous rejoignons le lieu repéré le matin-même durant la balade. On roule on roule, nous passons l’entrée du parking de la plage, et on roule encore, jusqu’à arriver sur un grand parking complétement désert face à la mer. Les rayons du soleil se transforment en or balayant tout le paysage de leur lumière dorée.

Nous nous installons face à la mer  (vous l’avez la chanson dans la tête ou pas là ?) et nombre de gens passant à pieds ou à cheval viennent à notre rencontre, nous rappelant la chance qu’on de pouvoir être ici. C’est libérateur, c’est complétement génial en vrai oui. Ce sentiment d’avoir la liberté d’être chez soi dans lieux les plus beaux et les plus reculés, en font une sensation complétement addictive.

*****

Le vent commence à s’installer et le ciel se transforme en tableau impressionniste avec ses merveilleuses nuances chatoyantes. On se couvre et on observe le soleil se coucher jusqu’à la fin.

v

.Le café le café !  à Le-Grau-Du-Roi,

Il est 5h30. Je suis une fille matinale en réalité. J’en profite encore pour observer le crépuscule, qui n’a l’air d’exister et de faire le spectacle que pour moi. Du moins, le silence et la solitude, aidant,  j’aime à y penser.  Alex se réveille je réveille Alex à son tour et la réserve de gaz s’étant vidée la veille au soir, on décide de bouger ailleurs pour aller apprécier un bon café chaud. Pour vous dire la vérité, il m’est impossible de commencer une journée sans lui. Il est 7h30 et nous voilà en route vers Le-Grau-du-Roi. Une fois mon saint-Graal du matin trouvé (alléluya), on s’installe avec toutes nos victuailles sacrées sur le muret du bord de plage, face à la mer, encore. On se delecte lentement de nos tartines et de la chance qu’on a d’être là. La plage est encore très calme, la ville est encore endormie, la vie se fait discrête, et nous, on est juste là. On regarde la mer.

*****

.Les mouettes observent,  s’approchent à la dérobée, jusqu’à nous encercler, en espérant probablement se repaître sous le manteau de quelques vestiges de notre petit déjeuner. Raté.

L’après-midi, nous décidons de faire un tour à Aigues-Mortes,

en espérant voir les marais salant, ceux qui sont roses. Et d’autres flamands…roses. Affirmatif, j’ai quelque chose avec le rose. Et puis, c’est là, que nous apprenons,  qu’on peut seulement les visiter les marais en petit train (25€) ou en vélo : 30 € avec prêt (25€ avec votre propre vélo). Riant à gorge déployée de cette vaste blague, nous rebroussons chemin et allons nous balader à l’intérieur des remparts de la vieille ville. C’est mignon, c’est touristique, ça casse pas trois pattes à un flamand mais c’est mignon. Ça nous est égal dans le fond, on décide de manger une glace, se balader encore un peu pour finir ce chouette week-end tout doucement.

C’est le milieu de l’après-midi et c’est déjà  l’heure de repartir.

Le week-end se finit mais on repart avec la certitude de ce nouveau projet qui nous trottait dans la tête depuis cet été : investir et aménager un duster 4*4 avec lequel on pourra aller presque partout. Pour le coup ça ne semble pas très écolo certes, mais un duster, c’est petit, et on a pas encore trouvé mieux pour aller dans le désert ou dans la montagne. Beau challenge en vue concernant le confort de son aménagement ;)

.La carmargue et les voyages façon nomades, ça vous parle ? :)

.

Informations pratiques – week end Camargue

C’est une des rares écuries éthique du coin où le bien être animal passe avant tout.

Les Ecuries de la Roulotte : site web, 40€ les 2h30

 site web, 7€ l’entrée

Application pour touver un bon spot où dormir/manger : park4fornight

PS : s’installer pour la nuit dans le parc naturel de Camargue n’est pas trop permis en vrai. Nous on s’est contentés, d’y venir, de se poser sur une aire de stationnement, de respecter les lieux et de remballer ni vu ni connu au petit matin ;)

.çç

 NB : on a encore ramassé les déchets de gens dégueus (vous êtes forcément crades pour faire des choses comme ça). On ne comprend pas on ne com-prend pas.

.


23 Commentaires

  1. Celia - Escapades etc.

    Ça fait très envie ce petit week-end ! Pour les plumeaux, aucune idée du nom, mais moi j’appelle ça « plumeaux de la pampa » et je trouve que ça leur va plutôt bien. Voilà voilà …

    Réponse
    • Chrys - Wait&Sea

      Oui c’est ce que m’a répondu le CM qui a repris l’article sur Insta ! Mais on vient de me dire à l’oreillette (toujours insta quoi) que ça s’appelait simplement « un roseau » !

      Réponse
      • Mat

        Ah bah voilà ! Des roseaux :) C’est pour ça qu’on appelle ça une roselière… CQFD.
        Bon moi j’ai pas de van alors je vais chercher un hébergement perdu au coeur du parc !

        Réponse
        • Chrys - wait&sea

          Haha Merci Mat (tu l’as planqué ton commentaire dit donc). Sinon je pense que tu devrais pouvoir trouver, on a aperçu des trucs sympas en se baladant :)

          Réponse
      • Pareit David

        Magnofique road trip merci pour ce beau partage, et les plumes sont des herbes de la pampa en effet

        Réponse
        • Chrys - wait&sea

          Merci beaucoup David !

          Réponse
    • Niefer Juan

      La plante dont vous parlez est bien un roseau que l on appelle communément herbe de la pampa. Origine d A.S . Malheureusement c est une plante invasive .

      Réponse
  2. prettylittletruth

    Quel weekend magnifique vous avez du passer! J’adore les voyages nomades comme ca :)

    Réponse
    • Chrys - Wait&Sea

      Oui c’était chouette et quand on aura le 4*4, ça sera tout le temps partout ! :)

      Réponse
  3. Bérénice

    Les photos sont incroyables, très joli travail ! Ça prouve qu’il ne faut pas forcément partir à l’autre bout du monde pour voir de jolis endroits ;)

    Réponse
    • Chrys - Wait&Sea

      Merci Bérénice, j’essaie d’aller partout au gré des coups de coeurs :)

      Réponse
  4. Daphné @ Be Frenchie

    Oh mais tu as passé un week-end tout près de chez moi. C’est vraiment le bon moment pour profiter de la Camargue, et observer les oiseux migrateurs. Ce far-west français continue à me faire rêver aussi.

    Réponse
    • Chrys - Wait&Sea

      Ah, tu es du coin je suppose ;) Oui c’est vraiment une magnifique région :)

      Réponse
  5. Manon

    J’ai tellement aimé cet article. Ta série de photos est magique. En plus, j’adore la Camargue. Ça a quelque chose d’irréel je trouve.

    Gros bisous, et belle journée à toi. ♥

    Réponse
    • Chrys - Wait&Sea

      Merci beaucoup Manon :) Oui cette région à ce petit quelque chose d’iréel et sauvage, j’y reviendrai c’est certain :) Belle journée aussi <3

      Réponse
  6. Sophie - Mon Blog de sportive

    Je suis varoise, mais voilà au moins 10 ans que je n’ai pas mis les pieds en Camargue.
    Obligé, je m’y arrête en 2017. :)

    Réponse
    • Chrys - Wait&Sea

      En général, plus un lieu est proche et plus on repousse d’échéance d’y aller, parce qu’après tout, c’est pas loin et on a le temps… puis on oublie ;) En tout cas j’adore ta région !

      Bonne journée Sophie :)

      Réponse
  7. Julie / hors du temps

    C’est très beau. Et je crois que tu me donnes vraiment envie d’aller y faire un tour !
    (en plus, c’est vraiment à côté de chez moi maintenant…)
    Bref, en plus, ton article est super complet !

    Réponse
    • Chrys - Wait&Sea

      Encore merci Julie ! On adoré la Camargue, et d’autant plus en Van, c’est ce week end là qu’on s’est définitivement décidé pour le 4*4 ;) Tu devrais y foncer tant que tous les touristes ne sont pas encore là, tu vas te régaler :)

      Réponse
  8. Allison

    Bonjour, merci d’avoir fait ce petit debriefing sur la Camargue, on habite dans le Var et on n’y a jamais été alors que c’est à 2h de route ! Du coup comme on a un van aménagé aussi, ça me tente bien ! j’ai noté toutes vos idées, et en espérant qu’on puisse dormir quelque part sans être verbalisés :/
    Quel mois y êtes-vous partis exactement ?
    J’aurai aimé y aller le week-end prochain mais je sais que c’est une période de pellerinage là-bas en ce moment et j’ai peur du coup qu’il y ait trop de monde.
    Merci :)

    Réponse
    • Chrys - wait&sea

      Bonjour Allison,

      De mémoire, c’était au début à la fin du printemps (mai), quand il commençait à faire bien bon sans pour autant qu’il y ait trop de fréquentation touristique. Concernant la réglementation il faut faire attention oui, elle change d’une année à l’autre. Si tu veux un point précis, n’hésite pas à nous envoyer un mail pour en discuter, on évite de divulguer les spots publiquement désormais, histoire ne pas rajouter plus de contrainte sur les lieux :)

      Réponse
  9. Pauline

    Bonjour,
    Vos photos sont très belles ! on va partir aussi dans ce coin pour nos vacances,
    votre spot en bord de plage nous fait de l’oeil, est ce que vous avez une indication plus préciser :) ?
    Merci
    et bon voyages !!
    Pauline

    Réponse
    • Chrys - wait&sea

      Bonjour Pauline, désolés du retard, nous étions sur les sentier du GR10 depuis fin juin ! Pour connaître les détails des spots, n’hésitez pas à nous envoyer un-email ;) Bonne journée !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.