La trousse de toilette écolo-friendly du voyageur (ou pas)

Avis Shampoing solide PachamamaiJe considére le voyage et l’environnement comme Laurel et Hardy : l’un sans l’autre, il n’y a plus trop de sens ma pauvre Lucette. Je l’ai l’expliqué dans de précedents articles sur la thématique écolo, je n’ai jamais été un modéle de bienséance, et je n’ai pas forcément envie de le devenir. Ma conscience écologique s’est sensibilisée au fur et à mesure de mes expériences, c’est comme ça que ça se passe je crois et c’est bien sûr personnel à chacun. Mais c’est quand même vachement égoïste de profiter de la nature sans réfléchir à l’impact écologique que peut laisser notre présence et notre passage. Je te le fais pas dire Lucette.

Je vous parle de parle de trousse de toilette écolo-friendly du voyageur, mais filles, garçons, c’est pour tout le monde. L’article s’adresse même à ceux qui veulent faire attention au quotidien. Pas de leçon de morale ici, je partage simplement mon expérience, mes tests et mes ressentis lors des différentes utilisations. En dehors du fait que ces produits soient impeccables pour faire du gringue à l’environnement, c’est les meilleurs produits que j’ai pu touver en terme de praticité, efficacité et durée de vie depuis toujours, alors pourquoi se priver ? Tu viens Lucette ? C’est d’la bonne. Même Alex, qui au départ, était un poil dubitatif quant à cette came un peu étrange, a finalement décidé qu’il allait tout garder  !

.

La trousse de toilette écolo-friendly du voyageur c’est quoi ?

.

Avis Shampoing solide Pachamamai

Je fais une petite mise au point. On n’emporte pas systématiquement tous les produits ci-dessous quand on voyage. Généralement on fait trousse commune avec Alex : un shampoing solide, un savon, un déodorant solide, un galet de dentifrice, un peigne, un peu d’huile végétale et d’Aléo Vera et nos brosses à dents respectives. Efficace et léger.

Je rajoute de l’arnica et quelques huiles essentielles en guise de phamarcie et c’est tout. Le reste, c’est à l’appart. J’ai aussi une petite collection d’huiles essentielles et végétales, dont je reparlerai éventuellement ici, si le sujet est suceptible d’interesser Lucette ou l’un de vous.

  • Nos contraintes : bio, que ça génére le moins de déchets possible, et cruetly-free/vegan (pour moi surtout celui là). Certes, c’est vrai que ce n’est pas toujours possible d’avoir tout en même temps, ce n’est pas si grave Richard, on fait comme peut. Et non, le savon, tu ne le manges pas, vegan ou pas, mais c’est tout même là que tu t’aperçois de toutes les cochonneries et la souffrance inutile qu’ils sont capable de te fourrer entre deux bouts de savon fondus.
  • Les critères les plus importants restent le confort (et là c’est tout à fait subjectif) et l’efficacité. Ce n’est pas facile de se sortir d’une routine ancrée, je le sais. Dans tous les cas, c’est différent, ce n’est pas pas comme avant, les sensations et les habitudes changent, c’est évident, mais ça ne veut pas dire que c’est moins bien. Ce qui peut paraître inconfortable au départ, devient très rapidement naturel au bout de quelques semaines.

.

Utiliser les huiles végétales de noisette et Arnica

huile-vegetale-macadamia

utilisation-baume-tigre.

Les huiles végétales et les huiles essentielles pour la peau et la trousse à pharmacie

Il en existe d’autres, j’en posséde d’autres et Lucette en utilise peut-être d’autres également. J’ai choisi d’utiliser et d’emmener réguliérement celles-ci parce qu’elles nous conviennent plutôt bien et qu’elles peuvent s’utiliser pour plusieurs maux. N’oubliez pas de vous renseigner quant à l’utilisation des huiles essentielles (conditions, posologie) et choississez les bio si possible, si vous ne souhaitez pas vous badigeonner d’un concentré de pesticides.

Les huiles essentielles

Lavadin super :

Je l’utilise essentiellement diluée dans de l’huile végétale, pour les piqures d’insectes, la relaxation, les plaies. Je l’utilise aussi pour son côté relaxant, mais je n’ai pas encore pu tester tous les bénéfices qui lui sont attribués ci-dessus.

  • Antispasmodique puissant 
  • Décontractant musculaire 
  • Anti-inflammatoire important
  • Calmante, sédative, relaxante
  • Dermatoses infectieuses, allergiques, escarres
  • Crampes, contractures musculaires
  • Migraines
  • Plaies
  • Brûlures
  • Piqûres d’insectes

Eucalyptus citronné :

Je l’utilise surtout pour son côté anti-inflammatoire, dilué dans de l’huile (d’arnica). On peut l’utiliser en synergie avec du tea tree ou d’autres huiles essentielles. Elle m’a été très utile lors de ma entorse (elle me sert encore à ce propos) et c’est assez efficace. J’ai pu m’apercevoir alors (par accident, je puais le rouleau de printemps) qu’effectivement, le côté citronné prononcé fait fuir les moustiques. Ainsi qu’Alex.

  • Anti-inflammatoire et antirhumatismale puissante 
  • Antalgique remarquable 
  • Répulsive des moustiques
  • Apaisante cutanéé
  • Calmante et sédative

Tea Tree :

Celle-ci je l’utilise essentiellement pour son action antibatérienne (mélangée à de l’huile sur la peau) ou dans les produits ménager en synerge avec de la lavande. Je n’ai pas encore pu tester tout ce pourquoi elle est réputée. Par contre attention, elle pue.

  • Antibactérien
  • Radio-protectrice
  • Antifongique
  • Antiviral 
  • Antiparasitaire 
  • Anti-inflammatoire
  • Favorise la contraction des muscles.
  • Purifiante (peau)
  • Stimulante

Menthe poivrée :

Je l’utilise pour les maux de tête (bien efficace, une goutte sur chaque tempe), son côté rafraichissant, pour le mal des transports et déboucher le nez 😉 (une ptite goûte).

  • Tonique et stimulant cardiaque, digestive, pancréatique et nerveuse 
  • Anesthésique et antalgique, antiprurigineuse, elle calme les démangeaisons.
  • Rafraîchissante 
  • Décongestionnant nasal, hépatique et prostatique
  • Bactéricide, fongicide
  • Mal des transports, vertige
  • Névralgie, sciatique, arthrite, rhumatismes, tendinites, migraines, céphalées
  • Rhinites, sinusites, otites
Les Huiles végétales

Macérat d’arnica :

On l’utilise principalement pour réduire les ecchymoses et soulager les contusions. Réputé pour ses vertus anti-inflammatoires, il s’emploie aussi pour masser les zones enflammées : entorse, arthrite, etc. Testé et approuvé sur mon entorse et mes bleus.

Noisette :

Elle est apaisante et adoucissante, et elle pénétre bien la peau, très utile pour le soin des peaux mixte à grasse. Elle ne laisse pas de film gras, elle a une action équilibrante et elle est non comédogéne. Je l’utilise sur le visage, mélangée à de l’aloé vera pour en faire une créme de jour minute. J’alterne de temps en temps avec de l’huile de jojoba.

Macadamia :

C’est une huile estructurante, nourrissante, protectrice et adoucissante. Elle est utilisée pour les peaux fragiles et pour traiter gerçures et crevasses. Fluide, elle pénètre sans laisser de film gras, je l’utilise sur le corps quand j’ai la peau séche et sur les lévres quand elles sont abimées (mais pas que).

Le baume du tigre rouge

Je l’utilise essentiellement pour les douleurs sportives mais il soulage aussi les douleurs inflammatoires, du dos les muscles tendus et endoloris. Je peux l’utiliser également pour les maux de tête, à la place de l’huile essentielle de menthe poivrée (sur les tempes). Il ne remplace ni un medecin ni un kiné mais dans mon cas, il fait bien illusion.

Le pot est petit, mais il suffit de peu de baume pour masser la zone douloureuse.

Baume du tigre rouge – Prix : 7€50

.

Avis Shampoing solide Pachamamai

Savon solide bio vegan

deodorant solide vegan

.

Savon solide , shampoing solide et déodorant solide, lesquels choisir ?

J’ai mis un peu de temps pour trouver ce qui me convenait le mieux, notament en terme de shampoing et déodorant solide. Ce que je peux vous dire avant d’entrer plus en détails dans les onglets un plus bas, c’est que la durée de vie de ces produit est impressionnante, ainsi que leur efficacité. J’ai mis quasiment 7 mois à venir à bout du déodorant, plus de 3 mois pour le shampoing solide et autant pour le savon. Alex les apprécie pour leur durée, mais aussi parce que « c’est efficace » « ça pue pas » et que « ça se rince vite ».

Concernant le savon, choississez en un saponnifié à froid. Atta Lucette fais pas la grimace, je t’explique. Cette méthode de fabrication veut dire que le savon n’est pas chauffé et que de ce fait on peut y introduire des huiles végétales, des huiles essentielles, des actifs naturels, qui vont conserver toutes leurs propriétés. Evidemment, ce n’est absolument pas le cas du savon que vous achetez en grande surface (chauffé autour de 120°) : les actifs ne sont plus efficaces, c’est souvent bourré d’huile de palme et de choses bien moisies. En plus, bien souvent ils enlévent  les seuls ingrédients bénéfiques pour vous, pour les revendres à d’autres.  Pas joli hein ?

Le shampoing solide

J’utilise le shampoing solide Notox, de la marque Pachamamai. J’ai le cuir chevelu hyper sensible, qui a vite tendance à me démanger et me faire des pellicules séches que je suis stressée, aka, tout le temps. Bien que les pellicule ne soient pas encore toutes eliminées, j’ai vu une belle différence et ça c’est sacrément calmé. Il est bio et vegan. Il est au  tulsi, plante ayurvédique,  équilibrant et sans sulfate. J’ajoute qu’il mousse super bien, et qu’il me fait briller les cheveux comme jamais, il me les laisse tout doux. Avant il me fallait un démélant après chaque shampoing, sous peine de peine de perdre des poignées de cheveux, ce n’est plus le cas aujourd’hui (je me peigne avec un déméloir en bambou). Par contre, il ne faut pas avoir peur de l’eau marronâtre lors du rinçage 😉

Alex utilise le premier que j’ai commencé a acheter, le démélant. Bien qu’Alex n’ait pas grand chose à déméler, il l’aime bien. Il lave, il abime pas, il se rince vite et il dure longtemps. (mais il commence à bien aimer le Notox).

shampoing solide équilibrant de Pachamamaï, le Notox – Prix : 12.50€.

Shampoing solide démélant de Pachamamai, le Sweetie – Prix : 12.50 €

 Le prix peut sembler un peu délirant, mais compte tenu de la composition et la durée de vie du produit, laissez-moi vous dire que nous sommes  largement gagnants économiquement parlant comparé au shampoing qu’on utilisait avant.

Le savon pour la douche

Je vous avoue, je n’ai pas cherché 10 ans, ce qui tombe bien, vu que je n’aime pas chercher durant 10 ans. Je suis tombée un peu par hasard sur la marque Clémence et Vivien,  que l’on retrouve en ligne, sur leur site ou ailleurs, ou même dans des points de distribution physique.

Leur savons sont saponnifiés à froid, bios, vegan, pas chers, avec une gamme très largement declinée qui fait que c’est aussi cool pour les filles que les garçons 😉 Alex aime beaucoup « l’Emir ».

Savons Clémence et Vivien – Prix : 3.90€

Le déodorant solide

Les deux que je dont je vous parler ont été également testé sur une longue période, testés et approuvés :

  • Ils ont une durée de vie de ouf, plus de 6 mois.
  • Les deux sont bios, vegan, et ne générent aucun déchet.
  • Ils sont efficaces . Je suis très sportive (même diplomée d’état), et j’en ai testé des déodorants, et des deux là sont vraiment top contre les odeurs, même Alex en a été bufflé.
  • L’utilisation est simple : on passe le bloc solide sous l’eau et on le frotte doucement sous l’aisselle. Ils ne laissent pas de traces.
  • Ma préférence va à celui de Pachamamai que je trouve encore plus efficace, outre le fait que je trouve que le Lamazuna pique des fois un peu inutilement les aisselles.

 

Déodorant solide Pachamamai – Prix : 12 €

Déodorant solide Lamazuna – Prix : entre 9 et 12 €

Vous devenirez qu’étant donné la durée de vie du produit, c’est un investissement qui s’avére très rapidement rentable.

.

Rhassoul-visage

Utiliser le Rhassoul toilette

avis-lingettes-tendances-emma

alo vera

avis-eponge-konjac-lamazuna

 


.avis-eponge-konjac-lamazuna

Lavage, hydration et soin du visage

Pour le coup, je sais que j’ai une approche assez minimaliste et que ça ne peut pas forcément convenir à tout le monde. Alors même si au quotidien ça peut vous sembler étrange (mais ça ne l’est pas, c’est très efficace et simple, au contraire), vous pouvez essayer d’adopter cette routine en voyage, la nature vous remerciera ! Ou pas.

Le rhassoul pour se laver

Je vous vois venir… : « Hein de quoi ? De la terre pour se laver ?! Mais ça va pas ! ». Alors si, rassure toi Lucette, je vais très bien.

A l’origine, le Rhassoul est utilisé par les femmes Orientale pour les soins capillaire et leur corps. Cette argile est extraite des seuls gisements connus dans le monde, situés en bordure de moyen Atlas au Maroc. C’est une terre dite « saponifère » qui « lave ».

Le rhassoul s’utilise en tant que savon très doux grâce à sa grande aptitude à fixer les graisses et à véhiculer de l’eau.  A la différence des shampooings et savons, le Rhassoul ne contient aucun tensioactif et nettoie selon un processus physique en absorbant les impuretés et les graisses. Il respecte ainsi le film hydrolipidique de la peau et du cheveu et n’irrite pas les glandes sébacées.

Je l’utilise pour me laver le visage. C’est très doux, et la texture une fois sur le visage ressemble un peu à de l’argile mélangée au savon. Le mélange rhassoul/eau (je dose un peu au hasard, en essayant que ce soit pas trop pâteux plus pour pouvoir l’étaler correctement) se rince assez rapidement, mais attention aux maladresses, ça maquille aussi un peu le lavabo 😉

Les prix varient mais ce n’est pas très cher, sauf si vous l’utilisez pour vous laver le corps aussi 😉

L'Aloé Vera - Multi-utilisations

Je l’utilise our hydrater mon visage (il est excellent pour ça) mélangé à de l’huile végétale (pour nourrir) en tant que créme hydratante minute, et en après soleil, car le gel fait également des miracles. Une noisette dans le creux de la main, 3/4 gouttes d’huile végétale (vous pouvez ajouter aussi de huile essentielle), on mélange vite fait du bout des doigts et c’est parti.

Il est conseillé de la conserver au frigo, donc effectivement quand on part en voyage ce n’est pas forcément évident, mais je n’ai jamais eu de souci avec les conditions de conservation extrémes jusqu’à aujourd’hui 😉

Quand vous l’achetez, faites bien attention à la concentration, il y a pas mal d’arnaques et le gel est souvent coupé avec de l’eau ou d’autres produits.

Marque Planters – 13,20 € (moins de 8 € à la parapharmacie Lafayette de Toulouse). C’est la plus pure que j’ai pu trouver sur le marché. (Si jamais vous avez mieux, n’hésitez pas à partager l’info).

Un tube d’aloé vera me dure quelques mois. Je n’ai pas pu trouver de solutions quant à son emballage. Il est possible de couper une feuille en deux, dans le sens de la longueur. et d’en récolter le gel. Economiquement, je ne sais pas ce que ça vaut.

L'éponge de Konjac

Je l’utilise soit seule (oui oui) après le nettyage au rhassoul, soit avec de l’huile végétale. Elle fait office de gommage et rend la peau carrément douce ! L’éponge de Konjac Lamazuna (celle que j’utilise) est 100% naturelle et végane, elle est fabriquée à partir de racine de konjac en poudre et d’eau. Il n’y a aucun colorant ni de traitement chimique pour la blanchir. Séche, elle est bien dure et une fois gorgée d’eau, elle double de volume.

Elle est adapatée à tous les types de peaux,  ainsi qu’aux peaux très sensibles (elle ne déséquilibre pas le pH de la peau et peut s’utiliser sans savon).

Durée d’utilisation d’une éponge : 1 à 3 mois en fonction de l’utilisation (changez d’éponge lorsqu’elle commence à changer d’aspect ou qu’elle commence à se décomposer).

Eponge de Konjac Lamazuna – Prix : 8.50€

Les lingettes magiques écologiques

J’étais sceptique mais je les trouve top ! Leur principal interêt, et notamment en voyage, c’est qu’elles sont donc lavables, réutilisables plus de 300 fois chacune mais surtout, elles sont efficaces qu’avec de l’eau (testé et approuvé) grace à leur tissage. 10 Lingettes durent… 10 ans ! 10 ans c’est le temps qu’il faut pour utiliser 6500 cotons jetables pour information ;).  C’est aussi très pratique pour se nettoyer un peu le visage quand on a rien d’autre sous la main, en rando ou en voyage nature par exemple.

NB: Non testé avec du maquillage résistant à l’eau

Recharge lingettes écologique Lamazuna – Prix : 9.90 €

Oui j’aime bien la marque Lamazuna 😉

.

avis-dentifrice solide Pachamamaï

Brosse à dent bambou

oriculi-zero-dechet.

no dechet salle de bain

Peingne bambou zero dechet

 

Choisir son dentifrice solide et ses cotons tiges (oriculi),sa brosse à dent et son peigne écologique

J’utilise un rasoir à lame interchangeable pour me raser la barbe, c’est Alex qui m’a donné un de ses anciens et ça me convient très bien. Pour la barbe panique pas Lucette, je déconne. Et j’emporte toujours les traditionnels coupes ongles/lime et la pince à épiler. Le trio durable utile et gagnant. Pour le reste, je vous détail tout ça juste en dessous.

Le dentifrice solide

C’est comme galet ! C’est un dentifrice naturel aux deux menthes (menthe poivrée, menthe des champs), fà base d’argile verte, et de xylitol sans fluor ni triclosan. Il rafrachit bien l’haleine, la menthe est idéale pour l’utilisation. Il est sain, écologique et pratique, il dure aussi longtemps que 2 tubes classiques. Labélisé Cruelty free & vegan par PETA.

On l’utilise en humidifiant très légérement la brosse à dents, en frottant deux ou trois fois le galet puis on peut se brosserles dents.Et il mousse ! Moins qu’un dentifrice classique certes (demandez vous si cette mousse est naturelle ?), et il est efficace. Je laisse la boite ouverte pour le laisser sécher entre deux utilisation (et je la referme quand je le transporte).

La petite boite est rechargeable, et je trouve les produits Pachamamai dans le Day by Day à côté de chez moi.

N’oubliez pas une chose, dans le brossage de dents, la mousse est illusion, le plus important restera toujours le brossage 😉

Dentifrice solide Pachamamai –  Prix : 12 €

La brosse à dent en bambou
C’est une brosse à dents en bambou, 100% biodégradable (les poils aussi) et compostable.

Brosse à dents aux poils softs, infusés au charbon végétal. La coloration est artisanale, sans peinture, faite à la main en France. Sa durée de vie est de 3-4 mois ! L’emballage se constitue d’une boîte en carton, afin de ne pas polluer l’environnement. Il se dégrade rapidement et complètement.

Brosse à dents en Bambou – Pachamamai – Prix : 7.50€

J’utilise celle à poil souple, mais je trouve le prix un peu élévé. J’a

i testé les brosses à dent Boo mais je n’ai pas trop aimé, Alex non plus. Les Pachamamai sont top, mais je regarde du côté de Lamazuna pour la prochaine fois (aucune importance que ma brosse soit desgn ou non) : une brosse à dent rechargeable, avec un manche en bio plastique (70% huile de ricin +  30% plastique), 7€30 à l’achat mais ça devient autrement plus rentable ensuite avec le pack de têtes rechargeable à 9.90€ les 3 têtes, soit 3.30€ la brosse à dent.

Remplacer les cotons tiges : l'oriculi

L’Oriculi, c’est un ingénieux instrument nettoyeur d’oreille qui vient du Japon et de Chine, où il est beaucoup utilisé. A la différence des cotons tige ultra polluants, il empêche également la formation de bouchon.

Il s’utilise une ou deux fois par semaine, afin de retirer le cérumen visible à l’entrée de l’oreille, il ne faut pas aller plus loin ! Le cérumen protège le tympan, donc conservons-le tant qu’il n’est pas inesthétique. D’accord Lucette ? Pour le reste, un morceau de tissus/serviette entourée autour du doigt et hop.

L’oriculi- Lamazuna – Prix : 4.50€ 

Le peigne en bambou

Pour tout vous dire, ce déméloir en bambou (un peu cassé), je ne me rappelle plus très bien où je l’ai acheté (pas bien cher). Vous en trouvez un peu partout sur l’internet entre 4 et 10€.

.

avis-cup-lamazuna

.

Mon avis et mon expérience sur la cup feminine : la cup Lamazuna

Mais oui, désolé Richard, fallait bien que j’en vienne au sujet. Ne blanchit pas non ne blanchit pas, tu as toujours de beaux yeux. Mais si vraiment le sujet tu le sens pas, ce n’est pas si grave, te sens pas obligé de dérouler l’onglet plus bas, et toi Lucette, tu fais comme tu sens.

Plus sérieusement, j’utilise la cup depuis 4 mois maintenant, et il a fallut que je laisse passer 3 cycles pour sauter le pas,  alors que je l’avais déjà en ma possession. Ce n’est jamais évident de se lancer la cup dans l’inconnu voyez, et qui plus est dans un acte aussi intime. J’ai fini par oser, j’ai eu un ou deux ratés, ça arrive, je ne suis pas encore à 100% à l’aise (on va dire que je suis à 91%, ça reste pas mal du tout) mais je ne retournerais en arrière pour rien au monde.

Puis la cup, c’est l’amie de la fille qui voyage.

La Cup, mon expérience

Attention, vous allons parler…. REGLES. (Richard j’te vois, t’as voulu tenter… t’évanouie pas va, c’est naturel tu sais tout ça).

J’ai pris la mienne chez Lamazuna, je connaissais la marque, ça me rassurait un peu. Celles-ci sont fabriquées dans le Vaucluse en France et proposées dans une pochette en coton bio. il y a deux tailles : S et M, mais d’autres marques vous proposent plus de déclinaisons de taille au besoin. J’ai pris la taille M, parce que de manière générale, j’ai des régles assez abondantes.

Les avantages de la cup :

–  Elle remplace tampons et serviettes hygiéniques pendant 12 heures, c’est hyper pratique en voyage.

–  Elle est discrête, on la sent pas une fois bien mise. Me concernant je l’oublie complétement durant la journée, c’est un putain de luxe. Je cours avec, je fais du crossfit avec, je fais de la piscine avec, ça tient impec. (L’effet ventouse est super efficace).

–  Justement si elle est mal mise, vous sentez un inconfort, c’est un excellent indicateur !

–  Elle est bien pour nous, sans matière toxique, et celle-ci est composée à 100% de silicone platine médicale, utilisée en chirurgie et homologuée pour rester 30 jours à l’intérieur du corps humain.

Elle est efficace même en cas de régles abondante, ça ne déborde pas, et ça je tiens à le souligner. J’ai des régles TRES ABONDANTES, vraiment, mais grâce à la cup vous vous rendrez compte que vous ne perdez pas « autant de sang que ça ». La sensation semble démultipliée avec les tampons, mais ce n’est pas la réalité.

– Il suffit juste de la rincer entre deux insertions, avec de l’eau claire.

– On ne pollue plus l’environnement.

– La liberté, la liberté et la liberté.

– Le prix : 26€ (pour la Lamazuna, il en existe des moins chéres) pour 10 ans. Qui dit mieux ?

 

Les inconvénients de la cup :

–  C’est une nouvelle habitude à prendre et c’est pas forcément évident. Il y a une routine à mettre en place, comme faire bouillir la cup au début et à la fin du cycle.

– Quand on souhaite changer la cup dans le milieu de la journée, il faut s’assurer qu’il y ait un lavabo à proximité des toilettes. Cela dit, comme on peut la garder 12h, je la mets le matin dans la douche et je la change en rentrant chez moi, finalement c’est pas un vrai souci. En voyage, une bouteille d’eau suffit !

–  L’insertion c’est un coup à prendre. On dit qu’il faut généralement 3/4 cycles pour s’y faire. Je ne le croyais pas trop au départ, parce que j’y arrivais tout de même, mais pour mieux le formuler, il vous faudra 3/4 cycles pour que la cup et sa routines deviennent quelque chose de naturel pour vous. L’insertion c’est pas évident au départ, plusieurs type de pliages,  ça prend du temps quand on connait pas, et il faut être à l’aise dans son corps… il vous faudra mettre les doigts dans la foufoune… (tiens Richard est revenu). Tout ça, c’est pas forcément évident pour tout le monde, ce qui est totalement compréhensible.  Les régles sont déjà une lourde contrainte pour la plupart d’entre nous, c’est pas facile de s’en rajouter d’autres au départ. Cependant, oui il faut du temps aussi pour apprendre à reconnaitre les sensations, s’y habituer. Laissez-vous le temps, ça vaut le coup, vraiment.

– Les accidents arrivent, j’en ai eu deux dans les débuts, c’est la vie. J’en ai eu aussi avec des serviettes et des tampons. Mais depuis que je suis plus à l’aise avec la gestuelle, les sensations, je n’ai plus peur que ça arrive  !

Malgré tout, je suis vraiment contente d’être sortie de ma zone de confort, et d’avoir d’adopter la cup. J’ai du tester plusieurs méthodes de pliage pour m’apercevoir qu’une me convenait particulièrement (avec les autres la cup ne se déployait pas), plusieurs positions aussi (hé oui). 4/5 cycles je pense que c’est la bonne moyenne pour commencer à être à l’aise oui. C’est long mais ça vaut le coup.

Ce qui ne m’empêche pas pour autant d’avoir des tampons bio sous le coudes pour les situations d’urgence, parce que j’ai pas signé pour la perfection, je sais pas faire.

Cup Lamazuna  – Prix : 26€30

.

.

Le mot de la fin

J’espère que cet article vous aura informé,  ouvert la curiosité. J’ai essayé d’être précise et surtout de relater MON expérience et celle d’Alex, en tant que mec. J’utilise beaucoup les marques Lamazuna et Pachamamai, mais pourquoi donc Lucette ? D’abord parce que je les trouve top mais c’est que surtout, je les trouve dans des boutiques qui les distribuent à Toulouse : Ceci & Cela pour Lamazuna et Day by Day pour Pachamamai, c’est facile et ça m’évite des commandes en ligne inutiles. Sachez aussi que les produits Pachamamai sont moins chers chez Day by Day : 9€90 en moyenne au lieu de 12€50. D’autres marques, alternatives, sont possibles et je ne suis pas à l’abri d’en changer, mais actuellement les produits nous conviennent très bien. Si vous avez des sugesstions, en toute bienveillance evidemment, je prends !

Je pourrais aller plus loin et faire nos cosmétiques moi-même. Je le fais pour certaines petites choses qui necessitent peu d’ingrédients, faciles à trouver, mais de façon générale, ce n’est pas ma façon de concevoir les choses. Les cosmétiques homemade sont devenues un business qui cartonne et qui nécessite d’acheter 14 tonnes d’ingrédients, et toujours acheter, acheter, accumuler…. alors que mes associations simples sont me conviennent bien, et  sont bien plus économiques. Pourquoi m’embêter ?

Dernières choses : concernant le sujet de la créme solaire, je suis toujours en recherche d’une alternative bénéfique à l’environnement et efficace… Et vous savez que les cosmétiques solides, c’est ultra pratique en bagage cabine d’avion ? 😉

.

Et vous, vous en êtes où avec tout ça ?

.


Epingler la trousse écolo-friendly du voyageur sur Pinterest

La trousse écolo-friendly du voyageur (ou pas) ; des cosmétiques, solides,bio vegan, et du minimalisme pour consommer mieux, sain et avec des produits efficaces

46 Commentaires

  • J’ai une trousse qui ressemble un peu à la tienne! Savon solide, huiles essentielles (+1pour le baume du tigre) huiles végétale, du bicar pour les dents et les cheveux, par contre j’utilise une brosse à cheveux, encore quelques efforts à faire mais je ne trouve pas tout ce que je veux ici (en Australie!) et j’adore ma cup! (Même si j’en ai quasi pas besoin)

    • Ha ça fait du bien de lire ! Le bicarbonate pour les dents ça t’irrite pas ? Je me tate à en faire un maison avec du bicarbonate, de l’argile blanche et de l’HE de menthe, vu que j’ai ça dans mes placards…. Bon la brosse à cheveux c’est pas le plus important hein, mais ça serait d’autant bête de la jeter pour acheter un truc en bambou à la place tant qu’elle est utile…. 🙂 Tu n’as pas tes régles ? (patch ?)

      • Non le vicar si tu en prend du bio il est extra fin ça n’itrite pas. Avant je mettais de l’huile de coco pour faire une pâte mais en voyage l’huile coule partout! (Oui je suis dans un pays chaud!) sinon j’ai enfin trouvé une brosse à dent en bamboo. Pour les règles j’ai fait pose’ un stérilet (aux hormones malheureusement en Calédo j’ai pas trouvé une Gyneco qui voulait bien le cuivre sans enfant…) avant de partir en voyage donc plus de règles

  • Super article ! Merci pour ces infos. Je fais pas mal de choses déjà mais que c’est dur de trouver des produits qui conviennent à mon type de peau et de cheveux !
    Le deo j’en ai un à base d’argile, d’huile végétale et d’HE de palmarosa, hyper top, je l’ai acheté à une coopérative de producteur et vu comme ça part pas vite (tellement efficace qui j’en mets très peu,) il devrait me faire bien un an et demi, pourtant c’est un tout petit petit pot.
    Ce week-end j’ai prévu de tester une recette toute simple de dentifrice en poudre, je l’ai depuis longtemps mais je n’ai jamais pris le temps de la faire.
    Pour la douche j’utilise un savon SAP depuis plus de deux ans. Par contre pas encore testé le shampoing solide, on m’a parlé en bien de Lamazuna alors je vais aller le prendre ce week-end chez Ceci&Cela. Pour l’instant j’utilise un flacon de 1L de shampoing la maison Berthe Guilhem, c’est le seul qui me convient en bio sans sulfate pour le moment, j’ai testé plein de shampoing, ca m’a pris un an d’en trouver un qui ne me faisait pas un effet poisseux (j’ai compris après que mes cheveux ne supporte pas l’alliance des tensioactifs coco glucoside + coco betaine, il parait que 50% des gens sont comme moi). Du coup j’ai pas trop envie d’en retester plein d’autres, c’est relou, mais je laisse sa chance au Lamazuna (et pourquoi pas au Pachamai si besoin).
    Pour le visage par contre je n’ai pas réussi à trouver d’ingrédients simples qui me conviennent, par exemple ma peau n’aime pas l’huile (même la plus sèche, même jojoba quoi …) je me lave avec l’oleogelée de chez Denovo qui est top pour mon visage, un régal, du coup je garde. J’utilise aussi son sérum éclat qui fait du bien aussi, et ensuite aloevera seul l’été, et crème hydratante maison Berthe Guilhem l’hiver. Il faudrait que je trouve un bon hydratant car ma peau manque d’eau et l’aloevera ne suffit clairement pas, mais j’ai pas encore trouvé. Je ne suis pas satisfaite en terme de déchet, mais pour l’instant c’est le meilleur compromis que j’ai trouvé, et surtout qu’avec un enfant, le temps que je peux consacrer à la recherche de nouveaux produits est considérablement limité.
    J’ai aussi l’éponge konjac qu’on m’a offert mais je n’aime pas trop. Je ne vois pas du tout l’effet gommant, vraiment aucune différence avant / après.
    Bon en vrai il faudrait aussi que je change d’alimentation pour limiter mes problèmes de peau mais pfiou que c’est dur, encore plus depuis que je suis maman, mais j’y travaille.
    J’ai le même oriculi que toi mais pas trop convaincue, faudrait que je reteste pour voir.
    Et mon peigne est en corne de chez Thomas Liorac, il est génial et convient bien à mon type de cheveux fragiles et électriques.
    La conf de la famille zéro déchet vue mardi et ton article me remotiver à partir à OA recherche de nouvelles solutions. 🙂
    La cup j’hésite un peu, il faudrait que je me renseigne mieux (j’ai un stérilet notamment). En attendant je suis en serviettes lavables de chez Plim qui sont super.
    Comme disait Jérémie Pichon de la famille zéro déchet, ce qui prend du temps c’est le changement. Après quand on a trouvé les produits et les habitudes qui nous conviennent, ça roule tout seul. 🙂
    Voilà ma petite expérience.
    Gros bisous miss !

    • Whaou Emilie, quel commentaire ! 😀 Tu as un retour de ton dentifrice en poudre ? J’ai les cheveux fins et poissent vite et le Pachamamai est génial, ils sont tous brillants ! L’huile de noisette est vraiment bien pour le visage, elle pénétre assez vite comparé aux autres !

      L’oricli est top, j’ai du mal à voir ce qui ce te convient pas, le changement de texture peut être ?

      Je suis contente si ça te rebooste, et je serais ravie d’avoir tes retours ! Ha oui ça prend du temps, de mon côté ça fait un an et demi que je travaille d’arrache pied pour les modifier les habitudes et c’est pas encore ça 🙂

      Bisous !

    • Chacun fait comme il sent Célia, cet article se veut informateur et non empirique, mais si ça t’a donné des idées, j’en suis contente 🙂

  • Merci infiniment pour cet article qui va m’être fort utile ! Peux tu me dire si ton shampooing solide mousse (un minimum) ? Sans ça, je ne vois pas ce que j’ai lavé de ce que je n’ai pas lavé… Ouais malgré la tignasse raide, j’en ai beaucoup… Mauvaise expérience avec un non moussant, donc.
    Comment laves tu les lingettes ?
    Je vais m’empresser d’épingler cet article et de noter les références ! Merci encore !

    • Ha alors Corinne, comme je t’ai dis (et du coup je l’ai rajouté à l’article, merci ! ), le shampoing mousse à mort et c’est extra ! Pour le coup ça ne bouscule pas trop les habitudes vis à vis d’un shampoing normal et on garde quelques marques.

      Les lingettes ? A la machine à laver, en mode barbare !

      Aec plaisir :*

  • Wahou tu en as des choses ! Pour ma part j’ai seulement le savon et le shampoing solide, c’est surtout pour le voyage quand je n’ai qu’un bagage cabine et que du coup les quantités de liquide sont limitées. Le dentifrice solide je ne connaissais pas, merci ! Je vais me renseigner un peu plus la dessus 🙂
    Pour ce qui est des huiles essentielles, je commence seulement a en utiliser, il me fait le temps de savoir lesquelles sont utiles pour quoi ^^
    En tout cas ton article est très complet, c’est génial !

  • Wow.. c’est vrai que c’est impressionnant tout ça !
    De mon côté, et tu les mentionnes bien, je ne sors jamais de chez moi sans mon baume du tigre ou des huiles essentiels pour mes migraines…
    Mais du coup je vais regarder pour le savon et shampoing, ça peut faire gagner pas mal de place et c’est pratique 😀

    Merci beaucoup pour les informations !
    A très vite !

  • Coucou !
    Alors moi dans tout ça je suis très loin de toi ! Comme toi je suis passée à la cup et c’est une vraie révolution je ne la quitte plus. Pour les dents je n’ai rien changé. Niveau cheveux j’ai des shampoings bio liquide et quelques shampoings solides mais dur dur pour moi de les utiliser. Mes cheveux sont moins beaux avec.

    Julie – Comme on est

    • Tu n’as pas besoin d’être pareille, on est tous et toutes différentes ! Le dentifrice est vraiment bien je trouve, il mousse un peu moins que les traditionnels mais le reste c’est tout bénef, il faut juste prendre le coup de main. Concernant le shampoing, mes cheveux sont plus beaux qu’avant mais ça peut aussi dépendre de chacun, il faut tester pour savoir 😉 Si t’es passée à la cup, tu peux surmonter tout ça 😀

  • Moi je cherche un concept de shampoing sans eau et sans rinçage….. Pour le van. Je sais que ca existe (enfin je crois) mais j’ai pas pris le temps de fouiller les internets…

    • Le shampoing sans eau et rinçage ça existe, en spray, mais pour le coup ça n’a rien d’écologique (ceux que je connais). Oui ça vaudrait peut être le coup de creuser (perso au pire je reste crade et je me lave pas :D).

      • Shampoing sans eau donc shampoing sec se fait très bien avec de la fécule de mais (maizena) ou de l’aroroot ou toute fécule qui absorbera le sébum en surplu. pour les brunes possible de mélanger avec du cacao bio en poudre saupoudrer sur les cheveux,(moi j’utilisais un gros pinceau à blush) attendre un peu et bien brosser. Possible de rajouter des huiles essentiels pour l’odeur aussi!

  • Pour moi c’est doucement mais sûrement et un pas en avant, un pas en arrière. Mais ces derniers temps, j’y ai beaucoup réfléchi, et souhaitant consommer moins, je me dis autant consommer mieux, du coup aujourd’hui par exemple je viens de recevoir ma cup et j’attends aussi un shampoing solide Lamazuna dont j’ai entendu beaucoup de bien. Je finis tout mes produits en ce moment et j’essaie du coup de remplacer par quelque chose de plus zéro déchet bio.

    D’ailleurs petite question, pour tout ce qui est shampoing, gel douche solide, est-ce que tu utilises quelque chose pour les ranger que se soit dans la douche ou en voyage ?

    • C’est bien, il faut aller à son rythme ! Pour l’instant de simples sachets plastiques, faute de boite, mais on m’a dit qu’il y en avait chez Lush et chaque cosméto solide aura sa boite ! Le dentifrice à saboite adaptée lui !

  • Avec la contrainte des trousses de toilette des bagages cabines, j’ai adopté un peu les mêmes stratégies. Avec du déo en poudre. en revanche, je ne prends pas d’huiles essentielles, souvent sensibles à la chaleur.

  • Que des indispensables dans ta trousse de voyageur. En tout cas le tea-tree, le lavandin super et l’huile de macadamia sont vraiment de supers produits. Il faut que je teste le tiger balm pour les maux de tête !

    • Ha oui je confirme, je les adore ! Le tiger Balm, je l’aime bien aussi car c’est le seul efficace pour mes douleurs musculaire (avec l’huile egyptienne) !

  • Merci pour cet article bien sympa. Encore des pistes pour avancer. Shampoing et savons solides a la maison c’est dur dur. Les enfants et mon homme n’arrivent pas à s’y mettre.
    J’utilise une cup depuis, piouf, trop longtemps pour m’en souvenir. Depuis, j’ai l’impression d’avoir une Ferrari après avoir peiné avec une twingo ! Jamais je ne reviendrai en arrière. Il faut sauter le pas pour celles qui hésitent encore. Et c’est possible même avec des règles hémorragiques (je vide la cup 4x par jour au lieu de changer de tampons/serviettes toutes les heures les jours les plus abondants….)

    • C’est toujours plus dur pour les hommes et les enfants, c’est normal, mais faut leur laisser le temps, parce qu’une fois les nouvelles habitudes installées, elles deviennent normales !

      Je ne peux qu’être d’accord avec toi pour la cup, j’ai mis du temps, j’ai eu des appréhensions, mais je suis contente d’avoir passer le cap ! 🙂

  • Et bah (je viens finalement te lire) je ne m’attendais pas à une trousse si écologique ! J’en suis très très loin mais tu me donnes très envie d’essayer quelques trucs. Même si je ne suis pas adepte des huiles essentielles etc j’essaye de m’ameliorer pour l’environnement. Mais pour les tampons ça me déprime… parce que je suis presque sûre que la cup serait un achat inutile meme si je voudrais que ça marche. Je ne crois pas qu’elle trouverait de place (désolée Richard).

    • Ha, je suis une bonne éléve alors ? 😀 Je suis aussi assez minimaliste en régle générale. La cup j’ai mis 5 mois en l’ayant dans mes placards, mais vraiment ça vaut le coup de passer les deux premiers cycles bien relous, parce qu’après, on ne revient pour rien au monde en arrière 🙂

  • Bonjour… « Le ». J’ai failli prendre ton commentaire pour un reproche dit-donc ! On est pas passé loin, OUF. Alors écoute, je suis pas parfaite et comme je l’ai dit, je n’ai jamais eu l’intention de l’être, je fais au mieux avec ce dont j’ai besoin et ce que j’ai.

    Il y a probablement de la parafine, et donc du pétrole dans le baume, mais la chose étant, c’est que c’est efficace et que j’ai trouvé aucune autre alterntive « sans paraffine » autant efficace.

    Cela dit, ton commentaire serait d’autant plus constructif (et valable) si à la place des « … » tu m’avais donné une alternative au baume du tigre. Soit ce n’est pas le cas, soit j’ai quelques soucis visuels.

    D’ailleurs dis-moi, que veulent dire ces « … », je suis curieuse de savoir.

    Bonne journée !

    • Pour le baume du tigre, il y a une alternative, le Siddhalepa, mais c’est beaucoup plus compliqué de le trouvé, le mien vient du quartier Indien de Paris, La Chapelle. Après comme d’hab je viens de voir qu’il est aussi dispo sur Amazon, mais j’ai du mal à faire confiance à Amazon et le prix me semble plus cher en plus.

    • Alors tu vas rigoler mais « Le » est mon nom de famille. Je n’ai remarqué qu’après publication que je m’étais trompée et que bêta que je suis je n’ai pas mis mon prénom parce qu’il n’y a pas de case prénom mais seulement Nom … (je suis la seule à pas avoir compris on dirait d’ailleurs la honte .___.)
      Ah non loin de moins l’idée de faire un reproche. Les « … » étaient pour passer une information en douceur justement car je ne voulais pas te froisser car cela se voit que tu t’es investie, mais ça n’a pas l’air d’avoir marché xD J’imagine très bien que tu dois recevoir beaucoup de commentaires et pas forcément agréables et que tu dois être sur le qui-vive. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié ton article. Personne n’est parfait, moi la première! Je me retrouve étonnamment bien dans ta trousse, moi même très minimaliste, pas de déo et lavage à l’eau pour le corps ou brossage à sec 🙂 (peut être qu’il y a pleins de blogs avec des trousses similaires mais je ne suis pas tombée dessus).
      Mais je trouvais que la baume faisait tâche, et j’ai supposé que peut être tu n’étais pas au courant sur la compo. Je ne le sais que depuis pas longtemps moi même, après en avoir acheté un pot, en pensant que la médecine chinoise c’était que du bon haha.
      My bad il était tard mais c’est vrai que j’aurai du donner une alternative pour être constructive. Les huiles essentielles d’hélichryse italienne, de la sauge sclarée ou de gaulthérie sont très bien pour les douleurs musculaires, inflammations, articulaires, même tendinites et coupler avec des étirements (je ne fais pas de yoga mais pour imaginer: la position du chien tête en bas et en haut ou le dos rond qui sont assez efficace) et/ou des massages pour les douleurs de dos si ton Alex est dans le coin 😉 Pour les maux de tête, j’utilise l’H.E de lavande ou menthe. Parfois boire de l’eau suffit ou alors boire un café. La caféine aide pour certains 🙂 Sûrement qu’il y en a d’autres, selon les personnes aussi.
      Après il y a clairement pas l’effet de chauffe agréable de la baume et peut être que ça revient plus cher si tu en utilises beaucoup mais c’est plus éthique et ça ne prends pas plus de place que ça 🙂
      Mais clairement le choix t’appartient, que tu continues à l’utiliser ou pas, ce n’est pas mon problème, je ne suis nullement là pour te juger. Mon devoir était juste de passer l’info au cas où et mon message allait plutôt dans le sens du partage de connaissances.
      Voili voilou, j’espère que je ne t’ai pas froissée en tout cas 🙂

      • Ha désolée Maryline, et pour le retard pour le fait de t’avoir pris pour un troll… mais ta réponse était tellement bréve et concise que du coup, j’ai pas trop su comment la prendre. Alors n’aies pas peur de me froisser ! Je sais que je suis pas parfaite et je prends toutes les autres idées et alternatives !

        Concernant le baume, je fais énormément de sport et il est tellement efficace pour les tensions…. Merci pour ces idée d’huiles essentielles, je vais regarder ça de plus près 🙂 J’utilise aussi la menthe pour les maux de tête et de l’eau quand c’est du à l’alcool 😀

        Je vais continuer à l’utiliser et le terminer, histoire de rester cohérente dans le « non gaspillage » mais ensuite je vais réfléchir à une alternative sérieux en me basant sur les indices que tu as donné 🙂 Non je t’en veux pas, t’inquiéte pas, mais sur le coup, je t’avoue que mon sang n’a fait qu’un tour.. ha les perceptions à l’écrit 😉

        BOnne soirée Maryline, j’espère à bientôt 🙂

  • J’avais vu passer l’article mais je n’avais pas pris le temps de lire, voilà qui est maintenant fait.
    Adepte de la cup depuis quelques années, des HE et du baume du tigre grâce à l’amoureux, j’ai encore du chemin à faire pour le reste ! Etape 1 : enfin commander ces lingettes lavables au lieu d’acheter celles jetables en coton ! (ça fait genre 6 mois que je me dis qu’il faut que j’y pense…) Merci pour la piqûre de rappel & pour les nouvelles idées à envisager 🙂

    • Faut pas te forcer non plus 😉 Les lingettes lavables sont hyper efficaces et pour le voyages, celles qui necessitent que de l’eau, c’est génial ! Sinon avec plaisir, mais il ne faut pas oublier que chacun son rythme 🙂

  • Merci beaucoup pour tous ces conseils et idées , très complet comme article ! Surtout le coup du deo je ne connaissais pas je vais regarder de plus près …
    Par contre petite question, c’est pas plus lourd dans un sac? Ca ne prend pas plus de place?
    Pour le dentifrice sinon il existe aussi des pastilles à croquer qui pour le coup ne prennent vraiment pas de place 😉

    • Avec plaisir Sarah ! Le déo est top top top ! Et moins cher chez les magasins day by day si tu en as un vers chez toi !

      Alors non, question place et poids, je m’y retrouve largement, c’est carrément moins encombrant que les produits emballés classique, et le dentifrice est tout petit ! Merci pour l’astuce pastilles 🙂

  • Je m’étais mis ce super article de côté pour y revenir quand j’aurais le temps, c’est chose faite ! Et finalement je vais le garder sous le coude parce que c’est très complet, avec des références et tout, super boulot déjà, chapeau bas !
    Certains produits sont déjà dans notre salle de bain mais j’en découvre et ça c’est cool !
    Concernant les huiles essentielles, je serai perso carrément intéressée par un petit guide/présentation pour les utiliser parce que c’est un sujet qui m’intéresse mais qui m’est assez inconnu…
    Là tout de suite, je vais te piquer le shampooing qui a l’air de faire des merveilles pour les cuirs chevelus sensibles au stress (^^/)
    Puis je reviendrai piquer des idées au fur et à mesure que je renouvelle ma trousse de toilettes…
    Et si tu as un jour une alternative pour la crème solaire, je suis preneuse ! 😉

    • Ha merci Héléne ! Ok je note pour les huiles essentielles, je suis pas une spécialiste, j’en parlerai en tant qu’utilisation normale et facile, j’aime pas quand c’est trop compliqué ! Oui le shampoing est top, même si j’ai encore quelques irritations qui résistent, je vais essayer d’irradiquer ça à coup d’huile de coco et huile essentielle de tea tree !

      Pour la créme solaire j’ai une bonne piste, je ferai un édit ici et je le crirai sur twitter quand ça sera validé ! 🙂

  • L’huile essentielle d’arbre à thé à vraiment été mon indispensable pendant notre voyage de 8 mois ! J’avais même trouvé un dentifrice bio au Tea Tree en Australie : j’ai tellement adoré que je suis revenue en France avec un petit stock 🙂

  • Pour le déo je suis passée au bicarbonate seul. Pas de baume, juste un sachet de bicarbonate (qui me sert à d’autres choses aussi), j’en applique sur les aisselles en tapotant avec un pinceau à maquillage (en frottant avec les doigts ça me fait des irritations) et voila 🙂 sinon huile essentielle de palmarosa pure ça marche bien si on fait pas un effort titanesque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *