Exploration : le désert de M’Hamid au Maroc

Après le premier épisode de la traversé de Toulouse jusqu’au Maroc et le deuxième épisode qui nous a emmené jusqu’à la vallée du Drâa et jusqu’aux portes du désert, nous vous emmenons cette fois ci, avec nous, dans le désert de M’hamid au Maroc, mais aussi plus loin, dans les lacs salés, les déserts de cailloux, les tempêtes et…. 

 

Exploration au cœur du désert de M’Hamid – Maroc

Jour 8, vendredi 16 juin 2017

roadtrip-desert-mhamidLa journée d’hier a été un peu compliquée et la matinée qui suit ne déroge pas à la règle. On se lève tout doucement dans le désert de M’hamid, vers 6h du matin (Katia, sylvain et moi en réalité, Alex et tous les autres dorment encore). L’appel du café se fait sentir. C’est avec toute ma concentration que j’attrape le réchaud (on en a perdu un il y a deux jours), la sécurité n’est pas aussi fluide que d’habitude, je la débloque et là… le réchaud prend soudainement feu, une énorme flamme me bloque entre la voiture et l’immense butte derrière moi, c’est alors Sylvain qui récupère le réchaud et court  le jeter au loin. On le regardera brûler un bon bout de temps. Bon… ça fait deux réchauds en moins.

 

Un dernier réchaud récupéré plus loin, on peut enfin profiter de la matinée et de la douce visite d’ânes à la recherche de nourriture On vous avoue que leur maigreur nous fait mal au cœur, mais ceux là n’ont au moins pas de menottes aux pattes.


Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

camp touristes desert m'hamid

L’exploration des premières dunes de sables – M’Hamid

Les grands moyens sont employés pour réparer le pneu de la kitea et on joue le tout pour le tout en utilisant la seule bombe anti-crevaison que nous possédons sur le camp. Nous décollons du camp vers 10h et nous longeons les fameux « bivouacs de nomades » proposés par les agences. Il y en a partout au milieu des petites dunes et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça ne nous donne absolument pas envie d’y passer la nuit. On continue de rouler afin d’atteindre des plus grand ergs, nous sommes à la recherche d’une piste/chemin dans les dunes qui soit faciles d’accès pour tous les 4×4. Pour ce faire, les éclaireurs sortent régulièrement de la voiture sous quasiment 50°, pour escalader les dunes et étudier les courbes et éventuels passages dans le sable. C’est ultra crevant, merci les garçons !

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

La domination du désert de M’Hamid

Les dunes de dessinent, grandissent, s’étalent, dansent, reculent et nous encerclent. Tout notre environnement est devenu un magnifique tableau impressionniste à double tranchant. Les formes et les couleurs sont douces, veloutées, parfaites, dangereuses.

Nous sommes totalement seuls au milieu des immenses dunes, chaque mètre parcouru semble couvrir une distance interminable. Les éclaireurs sortent et reviennent, encore et encore, pour ouvrir le chemin. On va devoir franchir une grande dune, nous y passons chacun notre tour. Il ne manque plus que le père d’Alex à l’appel. Rien… Les minutes passent et toujours rien, aucun bruit de moteur à l’horizon, on suppose tous avec raison qu’il s’est ensablé. C’est Alex qui va le sortir de là, je m’installe à côté de lui dans le 4×4 le temps de la manœuvre (y’a la clim…). Au moment de tirer, un grand choc retentit : la manille a cassé et la sangle s’est encastrée dans le hayon du disco. Voilà voilà. L’exploration du désert a failli être tuée dans l’œuf, mais par chance on retrouve une autre manille*.

Quelques minutes après, c’est Alex qui nous plante avec le 4×4, en biais dans le sable, et je peux vous dire que de là où je suis installée, je n’en mène pas large. J’imagine déjà la voiture tomber sur le côté m’emportant avec elle. C’est le métier qui rentre. Finalement on se sort assez facilement de cette situation, mais je soupçonne Alex de retirer beaucoup de fierté de son plantageOn vous passe le : montage de camp milieu du désert – déjeuner – très chaud – flambis d’humains tout mous.

On traine pas trop, on est déjà bien avancé dans l’après-midi, il fait toujours chaud, on essaie de trouver un coin dans les dunes pour passer la nuit. Alex et Sylvain font les éclaireurs et nous dégotent un lieu de bivouac très chouette. De là le groupe se divise en deux : ceux qui restent au camp pour se reposer un peu (aka l’ancienne génération) et ceux qui vont un peu rouler, photographier, se balader et aller taquiner les pentes bien raides des dunes (aka la jeune génération).

* manille (La manille sert à relier, généralement de manière provisoire, un cordage ou une chaîne avec des objets sur lesquels une traction doit s’exercer verticalement ou horizontalement)

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

17h30 : l’heure de la tempête

Alors qu’on décide tous de rejoindre le camp pour se poser à notre tour, c’est le moment que choisit la tempête pour se lever. Les grains de sable viennent nous fouetter le visage et les jambes avec une force inouïe. Il faut être lucide, on ne dormira pas ici, il faut partir très rapidement. On range le plus vite possible, mal ménagés par les fortes rafales de vent et de sable. On roule vite, très vite histoire de ne pas perdre en vue l’horizon qui devient de plus en plus flou. Nos traces disparaissent à la seconde où elles sont créées.

On roule encore et on arrive à sortir des dunes de l’immense erg et nous trouvons une piste de sable. Elle est tellement agréable qu’on a l’impression d’être portés et de glisser sur un nuage, même dans le vent, chacun s’autorise des petites folies. Plus on roule et plus on semble arriver à s’éloigner de la tempête. Nous arrivons dans un coin sec où d’un côté au loin nous avons un sol aride et d’immenses dunes de sable et de l’autre, une forêt de tourzas*.

Le sol semble extrêmement sec, sans épaisseur de sable, on en conclut qu’il ne doit pas y avoir trop de vent par ici, si on en croit la proximité des dunes. Ce soir c’est réconfort à nouveau : apéro ! Certains testent un nouveau mélange : Oulmès (eau gazeuse marocaine) fraiche + whisky. Il parait que c’est bon. On commence à manger, les pâtes ont un goût dégueulasse à cause du plastique de notre vache à eau. Et là, on commence à voir des scarabées au sol, PARTOUT, de plus en plus. Autant vous dire que Katia et moi ne sommes pas très rassurées. Alex fait comme si rien n’était… merci du soutien, et tout le monde semble bien les aimer (bande de traîtres). Comment peut-on aimer une centaine de scarabées en même temps hein ?!

Soudain, le vent se met à souffler TRÈS FORT. En quelques secondes nous voilà pris au cœur de la tempête, on range précipitamment, on pousse tout dare-dare sous les voitures, et on file tous se réfugier aussi vite qu’on peut dans les véhicules. Ce soir katia et Sylvain ne dormiront pas dans la tente, mais comme ils peuvent dans la voiture (c’était franchement pas évident pour eux de « dormir » assis). On étouffe à l’intérieur du 4×4, on décide donc de faire tourner les moteurs et laisser la climatisation une partie de la nuit. Alex lui, le pauvre, a passé la nuit à ouvrir et fermer les portes entre plusieurs coups de tempêtes. Moi ? J’ai rien entendu.

*Tourza, c’est un arbuste très commun des régions arides d’Afrique et du moyen orient. Il a des fruits verts qui ressemblent à des pommes ovales, ou encore des testicules diront certains. Au Maroc on l’appelle l’arbre de Satan, au Sénégal, l’arbre à soie (c’est plus sympa).

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

 

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Allons explorer à pieds les dunes du désert

Jour 9, samedi 17 juin 2017

Samedi matin. L’accalmie. Le calme total. Je me réveille à 5h, et j’essaie de convaincre Alex de venir capturer le lever de soleil avec moi. Sauf qu’il n’a pas l’air très open, « mais dégage, laisse moi-dormir » (je crois ?), après avoir géré les ouvertures et fermetures de portes, avec l’alternance de tempêtes et de chaleur lourde tout au long de la nuit.

Je me chausse, je prends mon appareil et je saute hors du 4*4. Tout me paraît si immense, si irréel. Ce sol craquelé, les dunes en fond, et cette lumière inhabituelle. J’avance seule au milieu de rien, je m’éloigne des voitures, accompagnée de cette petite peur qui me picote un peu le ventre (vous savez cette peur de héros en carton qu’on assume pas). Je trouve le spot parfait pour immortaliser le lever du soleil, à mi-chemin des dunes de sable. J’attends, j’observe, et j’immortalise chaque petite étape. Il est encore sous forme d’une boule orangée parfaite, lorsqu’au j’aperçois au loin le sable se colorer de cette brève luminosité rose, qui donne une dimension encore plus surréaliste aux dunes et au désert. Les ombres sont douces, les nuances changent toutes les 5 minutes pour s’habiller d’une robe toujours plus orangée et contrastée. Vite vite vite.

Le chemin semble plus court quand on le voit de loin, mais en réalité, c’est une immense étendue à traverser pour arriver devant l’immense erg. J’arrive enfin devant l’erg, toujours cette mini crainte au ventre. Je peux vous dire que c’est quelque chose d’être là, devant ce tableau idyllique, mystique, seule. Je souris et je commence à avancer dans le sable, l’avantage de l’heure matinale c’est qu’il est encore très frais. Je prends une énième photo puis en observant mon cliché sur l’écran, mon regard se porte machinalement en haut de l’immense dune qui s’élève juste devant moi. Je ne suis pas toute seule. Il y a cette silhouette noire tout en haut. Elle va rester immobile quelques minutes et je vais l’observer disparaitre progressivement pour ne plus jamais la revoir. Cet enchainement de sentiments et d’émotions depuis ce matin est assez indescriptible.

La lumière devient de plus en plus vive, la robe des dunes devient jaune et tranchée, le soleil est définitivement réveillé. Je commence à avoir très chaud. Je n’ai ni eau ni chapeau, je décide alors de retourner jusqu’au camp voir si Alex et Katia sont réveillés.

 

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

L’attaque de la mouche,

Je reviens beaucoup plus rapidement que prévue sous une chaleur déjà très lourde … à cause d’une mouche bleue. Alors ouais hein, rigolez, hein, oui, mais elle était hargneuse, à bourdonner et à cogner mes oreilles et mes bras en permanence. Je m’enfuis en courant très vite. Elle me poursuit oO. Je cours encore plus vite en ayant des gestes désarticulés, j’ai un peu l’air débile en vrai. Je cours encore et elle me lâche enfin quand j’aperçois le camp au loin. Elle m’a gâché le plaisir celle-là. Et Alex s’est bien foutu de moi. Pourquoi je me sens toujours obligée de dire la vérité hein ?

Dès mon arrivée, vers 6h, Katia m’alpague pour qu’on aille faire un tour dans les dunes (… OK !), et Alex se réveille à son tour, cette fois bien décidé à venir lui aussi. On prend la traditionnelle photo panorama de la vue du 4*4 au réveil et on s’équipe : chapeau : check, eau : check lunette de soleil : check, crème solaire check. Second départ en direction des dunes, avec cette fois pour objectif d’arriver tout en haut !

Qu’est-ce que c’est chouette ! Le sable est encore tiède, on grimpe, on évolue au fil des crêtes de dunes, on grimpe encore, on fait des pauses, on regarde ces paysages foufous qui font briller les yeux. C’est ridiculement bateau ce qu’on va vous dire là, mais il n’y a pas d’autres mots : on se sent tellement petits, tellement rien, tellement au cœur d’un tout face à l’immensité des dunes, que ça fait relativiser pas mal de choses et que ça vous remet bien en place. Une petite expédition magique. Sur le chemin, nous faisons un détour pour aller explorer une maison en terre qui semble être en construction. Autour, il y a de gros trous avec des milliers de scarabées dedans. J’exagère si peu. On découvre également la maison de l’ouvrier construite et élaborée sous la terre et le sable, c’est incroyable.

 

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Le désert M’Hamid, terre de diversité

Quand nous revenons il est déjà 8h30, et on semble très attendu par la génération du dessus qui a deviné que les points noirs au loin sur le sommet des dunes de sables, c’était nous. On est tout bien fatigués ce matin et le dernier réchaud qu’il nous reste a été bien secoué par la tempête de hier soir. C’est mal engagé.

On devait rester une nuit de plus dans le désert mais après concertation commune, la fatigue et les multiplications des tempêtes, on décide de prendre la direction du retour aujourd’hui et de s’avancer un peu. Après les douches/toilettes de chat, le regonflage du pneu de la kitea, nous revoilà sur la route en direction d’un lac salé asséché, le lac Iriki. Nous y voyons notre unique mirage, croyant apercevoir au loin une grande étendue d’eau. Spoiler : il n’y avait pas d’eau.

L’étendue est sèche est immense, à perte de vue et nous y croisons seulement le « TITANIK » vaste antre fermée pour touristes, ce qu’on se demande limite ce qu’elle fout là. On en profite tous pour rouler à vive allure et se dépasser les uns les autres (et savoir pour les garçons, c’est qui qui a la plus grosse) (de voiture).

Il est presque midi et on quitte enfin le sable pour …. le désert de cailloux. On regonfle les pneus, mais on souffre tous sur le chemin, même avec les 4*4, on est secoués dans tous les sens. On essaie d’atteindre la ville de Foum Zguid mais entre la distance, notre vitesse, les cailloux et la voiture Kitea, on a un peu l’impression qu’on y arrivera jamais. On finit par s’arrêter manger autour de 14h, et durant ce labs de temps, on aura eu 2 fauteuils et un tabouret cassés en usage normal (en 10 min) et donc, 3 chutes. Sérieusement. Heureusement, y reste de l’apéro.

Les véhicules repartent, il fait 40°,  le temps semble devenir noir au loin, on sent encore la tempête venir s’abattre sur nous. On fait un arrêt supplémentaire, l’habitacle de notre 4*4 sent le plastique brûlé, va falloir surveiller l’embrayage. On regonfle une nouvelle fois le pneu de la voiture Kitea.

.

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Aux alentours de 17h30, alors que nous arrivons enfin sur la route principale, les gouttes de pluie viennent salir les pare-brise avec insolence. On regonfle une énième fois le pneu de la voiture Kitea et nous arrivons à Foum Zguid. La ville est basique, pas vraiment jolie, et la première chose que nous faisons c’est de rassembler nos ordures dans le compartiment à poubelles de la ville. On y pose aussi nos chaises et tabourets cassés.

On achète du pain, de l’eau et nous tentons de rechercher un garage pour faire une nouvelle réparation du pneu. La tâche est mal engagée, le village n’a de l’électricité qu’aléatoirement avec les tempêtes, et le garagiste n’est pas équipé au mieux. Cependant, plein de bonne volonté, il fait trois allers-retours à l’arrière d’une mobylette avec le pneu dans les bras pour aller voir un ami qui possède un groupe électrogène. Plusieurs personnes du village se sont réunies au garage et observent toute la scène. Oh, notre tabouret cassé… il est arrivé chez le garagiste…

Finalement, nous n’aurons pas d’autre choix que laisser le garagiste installer une chambre à air à l’intérieur du pneu. Un homme du village est propriétaire d’un camping (fermé) et nous y invite à passer la nuit. Nous nous retrouvons donc seuls dans le camping de la Palmeraie (rempli de palmiers donc), et nous avons la joie d’observer que d’une il y a une terrasse qui nous abrite du vent pour manger et qu’en plus, il y a des douches chaudes. Le propriétaire nous propose de nous emmener des bières, chose qu’on ne peut décemment pas refuser, ça ne se fait pas.

Au réveil, on apprend qu’il nous a fait la vaisselle durant la nuit, et il nous aide à nettoyer les véhicules, ses deux filles l’accompagnent et nous observent. On lui offre des photos pour le remercier de sa gentillesse. Le camping nous coutera 600 dirham (environ 60€) pour tous, dont 250 dirhams de bières 😀 (1/ on a soif 2/ on est 8 3/ c’est le Ramadan). Nous reprenons la route à 10h30, il nous reste encore 300 km pour atteindre Marrakech.

12h, la chambre à air de la roue Kitea explose. Voilà.

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

On se sépare en deux groupes, on emmène la roue incriminée avec nous et on se dirige vers Tzanakht à 10 km, c’est la ville la plus proche. Ce garagiste est bien mieux équipé que tous les autres rencontrés durant notre périple (on commence à en connaître beaucoup vous savez), et il réussit à réparer la roue assez rapidement pour à peine 50 dirhams.

Pendant que certains ramènent la roue et rejoignent le premier groupe (katia et Sylvain) resté sur place garder la voiture, on en profite pour faire le tour des coopératives de tapis (c’est LA région de fabrication des tapis berbères). On commence à voir, négocier, sans s’avancer, il est temps d’aller se poser devant un Tajine. Finalement, on ira dans un autre endroit juste avant de partir car Alex a eu un coup de cœur pour un tapis en particulier, et bien évidemment… c’est à moi de négocier ! C’est la partie sera difficile, il a du mal à lâcher du lest. Je le soupçonne de sur-gonfler les prix et de ne laisser que peu de marge aux femmes qui lui laissent les tapis. Le ton monte en conséquence, mais tout le monde s’apaise et on repart avec notre butin pour 100 Dirhams. De toute façon, il savait qu’on était pressés et sur le point de partir.

D’ailleurs, on y va là.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

De nouveau sur le goudron, Alex et moi avons un flash en croisant le panneau de la ville d’Enzel Nous sommes déjà venus ici l’année dernière, c’est ici que nous avons partagé une journée inoubliable avec une famille berbère, que les femmes nous ont initié à la fabrication de tapis, leur gagne pain. Ils nous ont donné tant de choses en si peu de temps. Si on avait su… mais impossible d’y faire un arrêt aujourd’hui.

On arrête tout le monde pour leur faire découvrir une station d’essence déjà vue l’année passée, au milieu de rien, qui fut construite pour le tournage du film d’horreur « la colline a des yeux ». Vous pouvez visionner un extrait du film ici.

On repart, les paysage sont ocres, lumineux, colorés, on change encore de dimension, c’est magnifique, mais toutes nos batteries d’appareil photos sont mortes, on va en profiter avec les yeux, c’est tout aussi bien. On apprend en chemin,  que le klaxon de la voiture Kitea est HS. LOL.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Le repos des guerriers

On arrivera à Marrakech en début de soirée (20h30) et on appréciera à sa juste valeur un fabuleux repas traditionnel du ramadan : de la Harira, une soupe marocaine avec des pois chiches, du tajine, et des chebakias (miels et farine frits). Les marocain mangent en même temps que le plat mais ils seront gardé ici comme un dessert. Enfin, il paraît, parce que je me suis endormie sur le canapé en plein milieu du repas.

Jour 8, vendredi 16 juin 2017

Lundi matin sera sous le signe de la grasse matinée, d’un bon Tajine au restaurant, mais aussi de la préparation d’un nouveau départ : on repart le lendemain avec Alex pour un nouveau roadtrip en direction de la côte atlantique et du nord du pays. Nous allons aussi à décathlon pour tenter d’acheter un nouveau réchaud, mais j’ai oublié l’argent. Pas de bras pas de chocolat. Au final on repartira avec celui des parents d’Alex, celui qui fait des flammes jaunes. C’est mieux que rien et ça permet d’avoir un café chaud le matin.

Le soir, la génération du dessus nous emmènera dans un endroit fabuleux, où j’ai un peu l’impression d’être un éléphant dans un magasin de porcelaine, et offriront chacun leur bouteille de rosé. On aura même des médailles en carton 😉

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc
Roadtrip 4x4 aménagé desert M'hamid Maroc

.

Mardi matin, grand départ pour Alex et moi, à suivre…

Vous êtes prêts à découvrir le désert ?

Suite à un bug technique, tous commentaires sous cet article ont été effacés (le 07/10/17). N’hésitez pas à laisser où relaisser un petit mot !

 

.

Informations pratiques

Itinéraire sur 15 jours

Bientôt nous mettrons une carte interactive à la place, avec les points GPS de nos bivouacs. Durant cette première semaine nous avons suivi l’itinéraire des points roses (les saumons sont les endroits où nous avons dormi).

itineraire roadtrip maroc desert

Les adresses

Camping « la Palmeraie » à Foum Zguid : demandez l’adresse à n’importe qui dans le village 😉 Le propriétaire est super sympa, prèt à vous rendre service. Toilettes et douches anciennes, mais propres !

Le jardin à Marrakech : on a atteri ici un peu par hasard. Il était tard, on avait faim et on avait surtout besoin d’un lieu ombragé au vue de la chaleur. Les prix sont plus élévés que la moyenne à Marrakech (90 dihams) mais ils sont copieux et  indéniablementmeilleurs que tout ceux qu’on a goûté auparavant dans la ville (note : on connaît que peu d’adresses).

La Mamounia à Marrakech : probablement le lieu le plus luxieux et hors de prix de Marrakech. Vous comprendrez pourquoi nous en sommes restés à la bouteille de rosé ;). Le lieu est superbe, les jardins sont magnifiques, il faut y aller prendre un verre au moins une fois 😉

Comment aller dans le désert nous aussi ?

Bonne question ! De notre côté nous y sommes allés en groupe car l’un d’entre nous, notre gégé national, connaît le désert comme sa poche, sans ça nous aurions pris un guide bien entendu. Les guides, vous pouevz les trouver sur internet ou dans les dernière villes avant le désert, très facilement, c’est même eux qui viennent vous alpaguer.

Un conseil tout de même, renseignez vous avant sur les tarifs, histoire de pouvoir négocier correctement le moment venu (ils vous proposeront toujours un tarif au delà du prix réel). Si c’est une agence, c’est plus compliqué, faites au cas par cas et comparez, allez sur les forums, les blogs et faites votre mini enquête !

 

Epingler l’article sur Pinterest

Exploation à pieds et en 4x4 dans le désert de M'hamid au Maroc

.


Retrouvez les deux premières parties de ce roadtrip au Maroc vers le désert de M’hamid

.

 

Roadtrip 4x4 de Toulouse jusqu'au Sud du Maroc
roadtrip-maroc-desert-Mhamid (18)

26 Commentaires

  • Suite à un souci technique, tous les commentaires sous cet article ont été effacés. N’hésitez pas à nous laisser ou nous re-laisser un petit mot, merci 🙂

  • Les tajines <3 Comme ça me donne trop envie ! J'avais un copain marocain à Lyon qui nous en faisait tout le temps.. Il est 9h30 mais j'en bave presque ! Bon sinon, sérieux vous auriez de quoi faire un livre de toutes vos mésaventures c'est pas possible ahah, à chaque article son petit moment péripétie ! Vos photos du désert sont juste sublimes mais bon… je me répète un peu à ce sujet 😉

    • Merci pour ce re-commentaire 😉 Les tajine c’est trop bonnnn ! On un plat à Tajine mais faut qu’on l’imperméabilise au four pour l’utiliser et on y pense jamais …. Tfaçon à chaque fois voyage, il y a quelque chose, et devine pour qui c’est entre Alex et moi… ?

  • Je ne sais plus si c’est sous cet article que je te l’avais écrit ou sous un autre, mais de toute façon peu importe, sincèrement ça vaut pour TOUS vos articles : vous devriez vraiment faire agrandir certaines de vos photos, on croirait de vrais tableaux c’est magnifique !!!!

  • Je repose enfin mon commentaire ^^
    Tout comme pour ma première lecture (oui je l’ai relu une deuxième fois, j’ai tellement aimé que ça ne m’a pas dérange), j’ai vraiment cette sensation de retrouver mon Maroc à moi ! Je voyage à travers vos photos et vos mots et c’est juste extra comme sensation 🙂
    ça me manque aussi un peu au passage 🙂

  • Sans surprise, c’est magnifique ! Par contre, je doute d’être capable de faire ce que vous avez fait ! Je suis tombée dans les pommes à cause de la chaleur d’août près de Séville en camping-car (bon à cette époque, la clim n’existait pas, c’était plus de 40 tout le temps) et je suis une maniaque du sable sur la serviette !!!
    Les garagistes, on a aussi beaucoup connu, sympathisé avec certains. Sur le moment c’est pénible puis ça fait des souvenirs qui font sourire…
    J’attends la suite avec impatience (tu le sais) ! Bon, allez, j’ai encore 2 articles à lire moi, surtout un qui m’intéresse beaucoup !!

    • Mais si tu en serait capable ! Et pourtant je ne supporte pas la chaleur non plus, à tomber dans les vapes quand la chaleur de la douche (oui la douche) est trop forte !Mais il parait que l’Andalousie question chaleur ça envoie sec ! C’était surtout plus fatiguant que pénible finalement, c’est l’accumulation de tout, mais on a de très bons souvenirs et on changerait ce voyage pour rien au monde 🙂

  • Chaque nouvel article a son lot de péripéties et de galères, c’est fou. Bien sûr, en vous lisant, on comprend que vous en rigolez aujourd’hui et que ça fait partie du voyage. En tout cas, vous nous faites vraiment voyager et vous nous faites retrouver un peu de soleil et de chaleur ce qui nous manque en cette fin de mois d’octobre.
    PS les tajines, comment elles ont l’air trop bonnes ! 😀

    • Merci encore vous deux 🙂 c’était un voyage compliqué dans un envrionnement pas facile, les galères étaient prévisibles mais pas autant, j’avoue 😉 Sinon on est désolée, on vous raméne dans le froid très bientôt ! J’espère que vous aimerez ! ) Et les Tajines sont trop top bons ! 🙂

  • Merci pour cet article et surtout pour la découverte de ce désert. D’habitude, quand on parle du désert au Maroc on parle toujours des dunes de Merzouga. Au moins là ça change.
    Vos photos sont magnifiques, bravo !

    • Merci ! Pour tout t’avouer, on a commencé par Merzouga car il est bien plus accessible mais ça nous a directement donné très envie de découvrir plus loin et mieux 🙂 Et re merci ! 🙂

  • Je ne te le redirais pas car sinon tu vas avoir les cheville qui gonflent, mais je suis fan de tes photos !! 😉
    Bon par contre faut jamais qu’on voyage ensemble, quoi que votre poisse et la notre ça s’annulerait peut-être ?! non?
    En tout cas sacrée aventure, ça doit être vraiment chouette de pouvoir faire ça avec son propre véhicule !

    • Ro tu es adorable Aurélie <3 Je suis sûre que ça serait top et qu'on s'amuserait bien en plus ! J'espère qu'on pourra se voir lors de vore retour en France 🙂

  • J’ai toujours entendu parler du désert de M’Hamid. Étant une grande fan d’aventure, je pense que mon prochain voyage sera au Maroc. Le paysage est vraiment joli et ça donne envie de l’explorer.

    • Franchement n’hésite pas, tu vas adorer, et n’hésite pas non plus à t’aventurer en dehors des grandes villes, tu y feras de fabuleuses découvertes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *