Comment aménager un fourgon ?
Comment aménager un fourgon ?
Comment aménager son van tout seul ?
Comment aménager son van tout seul ?

10 raisons d’aménager un van soi-même

Avant de partir dans les méandres des questions nous ayant amené à l’aménagement de notre Jumper (ou Boxer ou Ducato c’est pareil), on vous donne 10 bonnes (ou mauvaises…) raisons d’aménager votre van ou votre fourgon vous-même :

  1. Vous êtes maso : mais vous aimez ça. Oui.
  2. C’est un challenge : l’air de rien c’est une mini maison, sacré chantier !
  3. Vous apprendrez des tas de choses : isolation, construction, le numéro des urgences, éléctricité, gaz, etc.
  4. Vous êtes maso. Surtout si vous faites ça en couple ;
  5. C’est une sacrée preuve de détermination : vous allez vous tromper, ne pas arriver, vouloir arrêter, et plus d’une fois. Et c’est normal. Et pourtant, même les yeux embués, vous ne lâcherez rien ;
  6. Les économies ! Parce qu’on en économise de l’argent en faisant les choses par nous-mêmes. Et parce que ça vous permet d’avoir le van aménagé que vous n’auriez pas pu vous payer ;
  7. Vous êtes prêts à sacrifier un peu de sommeil, un peu de patience, un peu de temps, un peu de santé mentale. Mais vous buvez plus de bières ;
  8. Vous êtes maso (désolé).
  9. Parce qu’un van aménagé c’est la liberté ! (sauf sur le littoral français, hin hin) ;
  10. Parce que c’est c’est vous qui l’aurez fait. Et quand vous êtes capables d’aménager votre van vous-même, vous êtes capables de tout faire. Et quelle fierté ;)

Vous voila prévenus ! On y va ?

Quelles différences avec un fourgon déjà emménagé ?

Construire soi-même son van c’est moins cher !

Dans la volonté d’aménager son van, le premier argument de choix, c’est le coût évidemment !

Prenons l’exemple de Léon, notre fourgon 4×4 aménagé que l’on vous présentait ici. Un modèle équivalent au nôtre, équipé par un professionnel, dépasse les 45.000€ en occasion (à la condition d’en trouver un). Il atteint même facilement les 70.000€ en neuf (un Westfalia 540D 4×4 par exemple). Ce n’était clairement pas dans notre budget !
En revanche, avec beaucoup d’huile de coude et des équipements installés plutôt haut de gamme, l’opération nous est revenue à 30.000€ (moitié véhicule, moitié emménagement avec un chauffage à 3000€ qui a bien explosé le budget).
La vente de nos meubles d’apparentement et de notre ancien véhicule n’ont pas suffit, mais c’est déjà nettement plus abordable !
Évidemment, si nous avons choisi d’économiser et d’investir autant c’est que Léon est notre maison sur roue (c’est tout ce qui nous reste) et que ses caractéristiques collaient à nos besoins dans nos projets de voyage au long cours en Amérique du Sud. On ne vous cache pas qu’on l’a aussi converti en pensant à la revente. Pour nous c’est un peu comme un investissement.

Vous pouvez bien sûr vous lancer dans un aménagement similaire en choisissant des équipements moins onéreux ou un autre type de véhicule. C’est sans doute ce qu’on aurait fait pour voyager en Europe.

Mais comme on est un peu « maso » nous aussi, on s’est ajouté des petits challenges.

On avait envie de faire un peu différemment, voire mieux que les modèles qu’on a pu voir.
Est-ce les prémices d’une vie de galères ? Certainement ! Aménager un van c’est loin d’être un long fleuve tranquille.

Aménager un van c’est avoir un véhicule unique, à votre image

L’ameublement et le design réalisés par les professionnels ont été, jusqu’ici, plus destinés à séduire les séniors. Quand on est un jeune couple baroudeur, cet ensemble paraît très… classique, pour rester aimable. 
Nous ce qu’on souhaite c’est quelque chose de moderne, mais chaleureux dans la présentation avec quelques touches de vintage. C’est souvent le type de personnalisation que recherchent les personnes aménageant leur propre van. Et un tel niveau de personnalisation ça n’existe tout simplement pas chez les fabricants.

Aménager son van : installer l'ectricité
Installer douche van aménagé

La cabine de douche, qui équipe les fourgons déjà aménagés, prend généralement beaucoup de place dans l’habitacle.
On souhaitait effectivement avoir une cabine de douche fixe et non démontable (sinon on craignait d’avoir la flemme de l’utiliser ;) ). En revanche, on la voulait la plus petite possible pour pouvoir optimiser l’espace du salon.
À l’aide de diverses astuces (w.c. dans un tiroir, pas d’évier supplémentaire dans la douche, armature de douche très fine en métal et non en bois épais…), on a pu réaliser une cabine de douche fonctionnelle et ultra compacte (pas plus grande que le bac lui-même).
On a ainsi gagné 10 à 20 centimètres d’espace aux jambes dans le salon par rapport aux modèles que l’on avait pu voir. C’est un choix que l’on referait sans aucune hésitation.

Installer toilettes séche van aménagé

Enfin et après avoir eu l’occasion d’utiliser un fourgon quasi identique en location, ce qu’on sait à ce moment là, c’est qu’on ne veut pas de toilettes chimiques !
Contrairement à ce que l’on aurait pensé, l’odeur du produit chimique c’est pire que de ne rien mettre. Puis bon, le principe même d’utiliser un produit chimique pour cette utilisation nous paraît aberrant. Pour nous c’est une toilette sèche sinon rien.
Ensuite, en cherchant un peu sur internet, on se conforte dans le fait que ce type d’installation est finalement très répandue et qu’elle ne sent pas plus que des w.c. chimiques (l’odeur artificielle à vomir en moins). On n’a pas pu s’empêcher de compliquer un peu l’idée en rendant le système escamotable et étanche. On l’a aussi équipé d’un séparateur d’urine afin de limiter encore plus les odeurs.

Quel van ou fourgon choisir ? À la recherche du mouton à 5 pattes

Si vous êtes un peu paumés dans la jungle des modèles et appellations, on vous aide à vous y retrouver. Vous aussi trouvez votre mouton à 5 pattes !

Notre fourgon actuel c’est Léon ! C’est un Citroën Jumper L2H2 120cv de 2011 équipé 4×4 par Dangel. Méga long comme nom, non ?
On va vous détailler pourquoi nous on voulait ce modèle particulier.

Il n’existe pas de van aménagé idéal, chacun a ses besoins qui sont autant de contraintes impossibles à toutes satisfaire. Pour nous il devait correspondre à nos besoins d’évasion à long terme, tout en gardant le bon niveau de confort nécessaire au travail à distance (parce qu’on bosse à distance, oui).

Pourquoi aménager un fourgon Jumper et non pas un van?

Van, fourgon, camping-car… toutes ces appellations sont souvent confuses. Il faut dire qu’il s’agit là de distinctions franco-françaises et que si vous demandez, par exemple, à un anglophone comment il appelle cela, il vous répondra : van ! (Voir « motorhome » pour les modèles les plus grands) D’ailleurs, le mot « camping-car  » paraît être un anglicisme mais c’est en réalité une invention purement française. Vous trouverez dans cet article les termes fourgon et van de manière indifférenciées, ne nous en voulez pas.

On peut malgré tout dire que, dans la langue française, et à part quelques exceptions :

  • un van fait généralement moins de 2 mètres de haut pour passer en dessous des barrières de parking et payer moins cher l’autoroute (encore des inventions et limitations franco-françaises, liberté, égalité, tout ça tout ça…)
    Exemples : Renault Trafic, Peugeot Expert, Citroën Jumpy, Fiat Talento, Volkswagen Transporter, Mercedes Vito…
  • un fourgon fait généralement plus de 2 mètres de haut et il est un peu plus large, donc plus logeable, mais reste un véhicule de grande série en tôle d’acier comme le van.
    Exemples : Renault Master, Peugeot Boxer, Citroën Jumper, Fiat Ducato, Volkswagen Crafter, Mercedes Sprinter…
  • un camping-car (ou motorhome) est généralement encore plus large (pas forcément plus haut ou long qu’un gros fourgon), mais est surtout réalisé par un fabricant (autre que le constructeur du véhicule « porteur ») au moins pour la structure en matériaux composites. Ils sont plus encombrants mais plus spacieux et mieux isolés.
    Exemples de fabricants : Pilote, Rapido, Trigano, Chausson, Campereve, Hymer…

De notre avis le format « fourgon » permet de se tenir debout dedans et d’avoir une douche sans pour autant prendre autant de place qu’un camping-car. C’est ce compromis qui nous a dirigés sur ce choix.

Pourquoi choisir un Citröen Jumper ?

(ou Peugeot Boxer et Fiat Ducato qui sont identiques)

Pour faire simple : Alex mesure 1m85 (et Chrys n’est pas petite non plus, 1m73).

Ces modèles de fourgons sont les seuls suffisamment large pour permettre de loger un « vrai » lit fixe de 190 cm en position transversale. Un schéma d’aménagement avec un lit transversal nous semblait idéal : Il permet d’avoir un lit toujours prêt sans qu’il prenne trop de place. Plus de détails sur ce choix et plein d’astuces de la partie « ameublement » de notre article détaillé sur l’aménagement.

Faire fenêtres van aménagé
Aménager son van : installer l'ectricité

Pourquoi un L2H2 ? Et c’est quoi un L2H2 d’abord ?

Pas de norme en la matière, mais plutôt des appellations pour distinguer les différentes longueurs (le L) et hauteurs (le H) disponibles au catalogue d’un constructeur. L2H2 c’est simplement la 2e longueur et la 2e hauteur existantes pour un véhicule donné (suivant les constructeurs et les modèles, ça ne donnera pas les mêmes dimensions réelles).

La longueur

Nous souhaite la longueur 2 (de 5m40 pour ce modèle), car pour avoir essayé un L3 (de 6m) pendant quelques jours, cela nous semble trop imposant et peu maniable, surtout pour les bivouacs en pleine nature (Jasmine nous avait mal habitué). En plus, on a vu qu’on pouvait aménager un L2 quasiment comme un L3 sans trop perdre en habitabilité. Le L1 quant à lui, nous paraît vraiment trop court. Évidemment tout est question de compromis, mais selon nos besoins et avec notre aménagement, cette longueur nous paraît être le parfait équilibre entre maniabilité et habitabilité.

La hauteur

La hauteur 2, quant à elle, fait plutôt consensus dans le monde des vans aménagées. C’est un bon compromis entre un fourgon suffisamment haut pour s’y tenir debout et y mettre une douche (même pour Alex et ces 1m85). Mais pas trop pour ne pas en devenir gênant dès qu’un arbre ou un petit pont se profilent à l’horizon.

Pourquoi aménager un véhicule sans fenêtres plutôt qu’avec des vitres déjà existantes ?

Si l’on doit répondre en un seul mot : condensation ! Si vous avez déjà eu l’occasion de dormir dans un véhicule, vous l’aurez surement remarqué au petit matin sur vos vitres. Oui, elle est là cette humidité qui va rester et s’infiltrer partout. Les vitres d’origine des véhicules ne sont absolument pas taillées pour l’utilisation en véhicule aménagé, surtout pendant l’hiver. Ce qu’il faut: des vitres spécifiques en double vitrage! Elles sont le complément parfait d’une bonne isolation et d’une bonne ventilation. Seule solution : acheter un fourgon entièrement « tôlé » et percer vous-même les ouvertures. Ça fait peur au premier perçage, mais on s’y fait vite.

Pourquoi choisir un modèle fourgon 4×4 ?

Ce point fera peut-être débat, mais après avoir eu Jasmine (notre 4×4 aménagé) le retour à un modèle deux roues motrices était impossible pour nous.

Se sortir des situations difficiles

Une fois que l’on a gouté au bonheur des spots en pleine nature et peu accessibles, difficile d’y renoncer. Alors certes, un modèle 4×4 n’est pas toujours forcément nécessaire et un véhicule 2 roues motrices (à propulsion notamment) est souvent suffisant… jusqu’à ce que la pluie ou le sable s’en mêlent. Les aléas de la nature peuvent très bien transformer votre spot parfait en un véritable bourbier après une nuit d’orage ou une plage au sable bien lisse et portant en un véritable piège tout mou sous l’effet du vent.

Compenser le poids du fourgon

Et puis il ne faut pas oublier un détail de poids : le poids de la bête justement. Un fourgon entièrement emménagé ça pèse et même pas mal. Bien souvent les 4 roues motrices permettent de compenser cet embonpoint sur des zones ou pistes ou les véhicules légers n’ont pas ce genre de soucis. Pour ce qui est de la surconsommation d’un modèle 4×4 elle est évidemment légèrement supérieure, mais très négligeable pour ce type de véhicule de 3 tonnes. On ne dépasse jamais les 10 litres de diesel au 100 km, même sur piste, et l’on peut même descendre à 8 litres en faisant attention sur route.

Si vous souhaitez avoir plus d’idées concernant le choix et l’aménagement de votre véhicule, foncez sur le livre (génial) des Roadtrippers

Peut-être même qu’on fait partie des 30 portraits !

Mais au fait, « Have you met Léon ? » On vous le présente en détails dans cet article 

Présentation de notre van aménagé : Léon

lire plus

Vous souhaitez voir en détail le déroulement d’un aménagement ?

Aménager son van : installer l'ectricité

Aménager un fourgon de type Jumper, Boxer ou Ducato. Toutes les étapes : Isolation, Électricité, Gaz, Eau, Menuiserie et Équipements

lire plus

Et Léon actuellement ?

Léon est toujours sur la route… On vous invite à suivre les aventures de Léon (et les nôtres) sur Instagram @WaitAndSea en attendant les prochains articles !

N’hésitez pas à nous dire si cet article vous a plu ou aidé, en laissant un commentaire (ça ne paraît pas comme ça, mais c’est la meilleure façon de nous soutenir !) Merci !

Vous êtes dans un projet d’achat ou d’aménagement de van en ce moment? Racontez nous ! Si vous avez des questions n’hésitez pas, on se fera un plaisir de vous répondre.