Durant ce séjour au Maroc, cette découverte de Marrakech n’était qu’un vaste pied à terre éphémère, mais nous avons eu de bonnes journées dans cette ville, 3 pour être exact, des journées composées de visites au calme et d’autre un peu plus fatigantes, mais nous avons pu bien profiter de Marrakech notre rythme. Marrakech est une ville vivantes et étonnantes, qui apporte son lot de surprise et qui peut vous pousser dans vos retranchements.

23026~|fontawesome~|fa-plane~|
Coût carbone de notre vol aller-retour

0,584 tonnes de CO2

Ça représente quoi ? Si l’on devient végétarien (-1,12t), qu’on utilise son vélo (-0,32t), qu’on achète ses vêtements d’occasion (-0,22t) et qu’on pratique le 0 déchet (-0,09t),

On économise : 1,75 tonnes de CO2/an

Week end à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville

Nous logions dans la Medina au coeur des remparts. Nous sommes partis en road 2 jours après notre arrivée, et après une galère de location de voiture,  au moins 1500 km de route, une tempête de sable, des rencontres géniales, et une tempête de neige plus tard, nous sommes revenus à Marrakech avant d’aller prendre une journée l’air à Essaouira. Le rythme nous a complètement épuisé, mais on a tellement pris des belles images et des jolies rencontres plein la tête, que si c’était à refaire, on resignerait (bon ok, Alex a déjà resigné 7 fois de son côté).

.

Visiter Marrakech : une ville épuisante

Ou comment marcher en serrant les fesses

Encore une fois, Chrys a une notion tout à fait personnelle en ce qui concerne l’espace vital, mais tout de même. Découvrir Marrakech c’est un rythme effréné. C’est une ville fourmillante, une ville où les gens conduisent comme des fous (oui oui oui), c’est une ville polluée (on le ressent beaucoup dans la Médina, où la circulation bat son plein dans les rues étroites et couvertes), c’est une ville où on se fait accoster très régulièrement par les commerçants ou les différents rabatteurs de la ville qui vous prennent pour une tirelire ambulante. Marrakech c’est une ville fatigante quand on la vit et qu’on est pas habitué.

Chrys vous conseillerait de marcher en rasant les murs (Alex dit que Chrys exagère). Les rues sont étroites et occupées aussi en très grande partie par les étalages, et les mobylettes/petites motos/vélos/charrettes, circulent partout, dans tous les sens, à une vitesse de dingue. J’ai (Chrys) cru mourir à peu près tous les deux mètres les premiers jours.

Une fois que vous savez ça, vous êtes fin prêts et vous dormirez comme des bébés le soir venu ! On recule d’une heure à Marrakech.


Cette ambiance mise à part, il y a toujours cette ambiguïté étrange dans cette ville de Marrakech, quand bien même on s’y attend. Il y a cette frontière si mince, si transparente qu’elle en disparaît quelque fois, où se côtoient chaque jour la population très pauvre et celle issue des quartiers modernes. On était très mal à l’aise avec nos quelques euros qui représentaient une fortune, c’est un tel écart qu’il nous paraît tout, sauf sain.

Road trip à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville

.

Marrakech une ville culturelle, riche et vivante

Où manger à Marrakech ?

On avons commencé par visiter les souks de la Médina puisque que nous étions hébergés dans une maison qui se trouvait à quelques rues. Le truc fou, c’est que sur les mobylettes que vous voyez passer, il n’est pas rare de voir le père devant avec son enfant sur les genoux/guidon et sa femme derrière avec deux petits sur elle/sur les côtés. À fond la mob ! D’ailleurs ils ont beau rouler à super vitesse, ils sont tous hyper détendus. Il est coutume que la personne derrière la mobylette ait simplement les bras croisés au beau milieu des accélérations et des queues de poisson du conducteur. Monde surréaliste.

Marrakech c’est aussi une histoire, une culture du patrimoine, de l’assiette, des gens,  très riche à découvrir sans attendre, parce que l’émerveillement vous attend à chaque coin de rue.

Manger végétarien à Marrakech

C’est Open bar les copains, entre les sublimes tajines de légumes et les couscous de folie, vous n’aurez que l’embarras du choix pour bien vous nourrir durant votre séjour à Marrakech !

Si on découvrait les souks de marrakech ? 

Les souks de Marrakech sont de véritables labyrinthes, qui forment une véritable petite ville. Vous passez du joyeux bordel coloré, à des portions de souks à thématiques communes : les souks du cuir, les souks de la poterie, les souks couverts et un peu plus posés. C’est pas le choix qui manque.

Vous allez vous faire accoster, les vendeurs vont sans cesse vouloir attirer votre attention, mais sachez qu’un « non » ferme avec un sourire est souvent suffisant pour qu’on vous laisse tranquille :).

D’ailleurs une anecdote sympathique. Les vendeurs d’épices, de pierres, ont une façon très à eux de vous emmener dans leur danse. Ils sont adorables et vous cramponnent pour vous expliquer le rôle et le contexte de cha-que produit leur boutique, en certifiant évidemment que tout achat est optionnel ! Hahaha. Un commerçant chez qui on a d’ailleurs claqué un bon paquet de dirhams dans des épices, du thé, de huile d’argan, etc,  nous a couru après dans les souks pour offrir un plat à Tajine à Alex. Tout simplement parce qu’il lui avait dit qu’il aimerait bien en acheter un cette fois. Et le commerçant est allé en acheter un après notre passage. Le geste était trop choupi !

Road trip à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville
Road trip à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville

 

Trouver de l’huile d’argan au Maroc

Vous aurez beaucoup de mal à trouver de la vraie huile d’argan à Marrakech. C’est une huile qui est de toute façon très chère, parce qu’elle demande beaucoup de ressources et beaucoup de travail. Il faut environ 38 kg de fruit (l’arganier) pour produire 1 litre d’huile. 95 % de l’huile d’argan que vous trouverez sera coupée avec de l’eau ou d’autres huiles. Hélas, cela vaut aussi pour les « coopératives féminines » (mais les guides s’y feront un plaisir de vous y emmener…).

on avait abandonné l’idée d’en ramener au vu de la difficulté d’en trouver. Finalement c’est le vendeur (celui qui nous a couru après avec le plat à Tajine), qui nous l’a sorti de sous les tiroirs. Ils mettent toujours l’huile coupée sur les étalages et planquent la véritable (quand ils en ont…). C’est un business à la tête du touriste. Nous avons pas pu la négocier en dessous de 250 dihrams (350/400 ml), mais je pense que sincèrement pour la quantité, on aurait pu en avoir pour bien moins cher ;) #

.

Road trip à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville

.

Que visiter à Marrakech ? 

Visiter la Medersa Ben Youssef

Après la traditionnelle pause thé à la menthe, nous sommes allés visiter la Médersa (10 dhm l’entrée/personne). C’est une ancienne école Coranique située au coeur des remparts de la Médina. Ici les étudiants … étudiaient beaucoup il paraît, notamment les sciences et la théologie.

L’architecture de la Médersa ainsi que ses détails, c’est vraiment quelque chose. Et encore plus quand on essaie d’imaginer le travail et la minutie qu’il a fallut pour réaliser tous ces ornements. Vous y verrez la cour centrale et ses importants piliers, les chambres au rez-de-chaussée et à l’étage (132 en tout). Vous verrez également les salles d’ablutions de forme carrée, aménagées autour d’un bassin couvert coiffée d’une coupole. (cf photos galerie). Puis vous admirerez tout l’art Marocain qui rejaillit par les petits détails architecturaux fabuleux dans tous les recoins.

Comptez 45 min/1h pour une visite tranquille.

Découverte de l’intérieur de la Medersa Ben Youssef – Marrakech

.

Road trip à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville

.

 

Découvrir Le jardin Majorelle à Marakech

Road trip à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville


Lire l’article sur le Jardin Majorelle

.

Découvrir le quartier du Mellah et le palais de la Bahia

Road trip à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville
Road trip à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville

Lire l’article sur le Mellah et le palais de la Bahia

.

Visiter la Palmeraie de Marrakech

La palmeraie de Marrakech est une importante palmeraie du XIe siècle du nord de Marrakech, au Maroc. Patrimoine naturel marocain de près de 100 000 palmiers, sur environ 15 000 hectares, elle est un des hauts lieux historiques de la culture du Maroc, de l’économie du Maroc, et du tourisme au Maroc.

La place Jemaa el-Fna, le symbole de Marrakech

Juste une partie de la soirée en réalité, afin de pouvoir observer dans le calme l’agitation et la vie grouillante de la place. C’était apaisant de la haut. Nous avons trouvé « la » terrasse pour avoir une superbe vue panoramique : « le grand balcon du café glacier ». Oui,  nous avons bien conscience le nom ne vous renvoie pas trop d’exotisme. Etrangement, la seule photo que nous avons de cette place, c’est celle qu’Alex a pris avec son téléphone. Entre nous, le thé était un peu plus cher que la moyenne et pas terrible du tout, mais la vue vaut carrément le coup (prenez un coca).

La place Jemaa El-Fna est ultra vivante. Les stands, les groupes musicaux se répandent sur la place où chacun d’entre vous peut s’improviser musicien, mais y’a un petit niveau. Vous croiserez les tatoueuses de hennés, les charmeurs de serpents et des gens déguisés ou non bien en place pour vous occuper ;)

.

Road trip à Marrakech : guide et conseils pour visiter la ville

.

Où manger sur la place Jemaa El-Fna ?

Nous sommes allés manger sur les stands du centre de la place. Vous n’échapperez pas aux rabatteurs insistants avec leurs blagues pas drôles du tout, mais la guerre paisible mais incisive entre eux vaut le coup d’œil ;). Il y a un cuisinier sur chacun des stands, et les victuailles sont étalées tout autour d’eux, prêtes à être grillées. Le tout posé devant les tables et les bancs où s’installent les touristes pour apaiser leur estomac.

On en a pris un au pif parce qu’on avait très faim et que le rabatteur de l’étale nous avait raconté 3 blagues. C’était même le numéro 41 si nous avons bonne mémoire. En effet, un numéro est attribué chaque stand et les rabatteurs vous crie leur nom. C’était sympa sans plus. On a même mangé dans le noir puis à la lumière des bougies suite à une panne de courant généralisée sur la place, mais c’était drôle ça. Comptez entre 150 et 200 dirhams pour deux, pour un repas complet. Le pain qui dort sur la table quand vous vous installez, vous le payez en plus.

En fait, dans les stands, on y va plus pour l’ambiance et les petits prix que pour la subtilité de ce que va contenir votre assiette ;).

Week end à Marrakesh : informations pratiques

Première chose, il vous faut un passeport obligatoirement, et la seconde, il vous faut être patient à l’aéroport. On vous avoue que ce n’est pas notre qualité première. En arrivant à Marrakech, les hôtesses vous feront remplir un petit document d’identification dans l’avion. A l’aéroport, ils ne possèdent pas encore de programmes/logiciels/matériel pour enregistrer tous vos renseignements en un seul clic, alors ils tapent la fiche que vous leur donnez à la main. Oui. Et c’est long, et y’a un paquet de monde. Nous avons attendu une bonne demi-heure rien que pour venir à bout de la file, comptez bien le double en pleine saison. Au retour, prévoyez de venir une bonne heure et demi avant, parce que pour nous c’était juste tout pile poil pour arriver avant la fin de l’enregistrement.

En taxi, vous êtes à 20-25 min du centre de Marrakech. Un taxi honnête vous fera payer ce trajet 150 dirhams soit environ 15 euros, pour deux.

  • Les billets d’avions sont bon marché et Marrakech est un excellent point de départ pour partir en roadtrip : en vous y prenant en décembre/janvier pour le mois de Mars (une très bonne période pour y aller), vous pouvez avoir vos billets pour moins de 80€ aller-retour.
  • L’euro est une monnaie très forte au Maroc, 1 euro = environ 10 dirhams. Un pain marocain (un des meilleurs du monde je crois) coûte 1 dirham, un gros plein de légumes au marché 20 dirhams, un tajine ou un plat au restaurant, en moyenne 50 dirhams, un thé à la menthe 10 dirhams, un plein d’essence 350 dirhams, une location de voiture à la journée 200-250 dirhams en moyenne (en vous y prenant à l’avance).
  • Les supermarchés sont très chers (beaucoup de produits d’importation). En ce qui concerne les légumes, les oeufs, le pain, et les produits frais, nous les achetions sur les marchés (il y a un peu partout dans la Médina), les prix sont très bas et l’argent va directement dans la poches des locaux.
  • Le logement : difficile d’être catégorique, puisque nous étions hébergés à Marrakech et nous avons seulement réservé des lieux à l’extérieur de la capitale touristique. D’après ce qu’on a vu, vous avez la possibilité d’avoir une chambre pour deux dans un riad, pour 25€, petit déjeuner compris. Nous avons retiré directement une grosse somme au distributeur sur place : presque 10 euros de commission sur 2000 dirhams (200€) après vérification.
  • Les souks et la négociation :  vous vous ferez toujours avoir quoi qu’il en soit, même si vous le payez beaucoup moins cher que le prix initial. Marchander sans cesse c’est usant, mais c’est le jeu ma pauvre Lucette. On est privilégiés, alors on ne pas va pinailler non plus pour 4 sous.
  • Le taxi : difficile à chiffrer selon la distance, mais pour une durée de 10/15 min, soit 1 km 5, on a réussi à négocier 15 dirhams pour 2 (ils vous annoncent facilement le double). La nuit comptez un tarif * 2 (et qu’ils vous proposent 60 dirhams d’entrée). Négociez et fixez le prix avant d’embarquer dans le taxi ! Le taxi est un moyen de transport très très utilisé au Maroc et il n’est pas rare de voir 6/7/plus de personnes dans un taxi ;).

Vous pouvez acheter des cartes bloquées pour pouvoir téléphoner et avoir la 3G partout avec vous. Les vendeurs se trouvent la plupart du temps en bas de la Place Jemaa El-Fna, un investissement de 15 dihrams peut largement suffire pour quelques jours. Faites bien attention aux conditions de validité parce qu’on s’est fait bien enflés avec Meditel, les vendeurs s’étaient bien gardés de nous dire que l’offre 3G 500 mégas ne durait que… 3 jours ! On a du acheter une nouvelle recharge (28 dirhams)

 La carte de la ville de Marrakech – Maroc

 Découvrir la ville de Marrakech - Maroc : toutes les informations

Et si vous avez manqué la suite de nos aventures au Maroc, rendez-vous sur les images juste en dessous :

.

Le Palais Bahia et le quartier MellahDécouvrir Aït-Ben-HaddouLe Jardin Majorelle – Marrakech
 palai-Bahia-Mellah-Marrakech Ait-ben-haddou-maroc-Atlas aller-au-jardin-majorelle-marrakech

Quelle impression retirez-vous de Marrakech vous concernant ? Si vous n’y êtes jamais allé, ça vous tente un voyage à petit budget ? :)