L’oise à vélo : l’évasion nature à deux pas de Paris

Mis à jour le 08/11/2023 | Publié le 25/09/2023 | 0 commentaires

Qui a dit qu’il fallait aller loin pour s’évader ? À tout juste une heure de Paris, l’Oise vous offre un panorama naturel et culturel riche.  Ce joli département du nord de la France brille par son réseau dense de voies vertes, qui se révèle être le terrain idéal pour les amateurs de voyage à vélo. Des épaisses forêts aux rivières sereines, en passant par des châteaux emblématiques, chaque coup de pédale révèle un nouveau décor.

L’avantage majeur de l’Oise ? Sa proximité avec Paris (40 min), permettant ainsi de combiner découverte nature et dynamisme urbain en une seule escapade.

Hey oui ! Découvrez d’abord le Parc naturel régional Oise-Pays de France, avec ses voies vertes aménagées. La transOise serpente entre forêts et villages historiques, offrant une immersion totale dans le département. L’avenue verte London-Paris incarne l’aventure transfrontalière, tout en dévoilant les beautés de l’Oise. Pédalez également d’autres pistes plus discrètes vous guident vers des pépites cachées de la région.

En bref, l’Oise est un carrefour exceptionnel de voies vertes. Entre histoire, nature et proximité avec la capitale, c’est l’escapade à vélo par excellence. Prêts pour le départ ? On vous raconte nos 4 jours à vélo sur les voies cyclables de l’Oise.

À la découverte de l’Oise, un paradis du vélo méconnu

L'oise, un paradis pour cycliste

Le département de l’Oise est situé en région Hauts-de-France. Etant du sud, dans les Pyrénées, on doit avouer que c’est pas le premier territoire auquel on aurait pensé pour aller pédaler… à tord !  Positionné au cœur d’un carrefour géographique stratégique (ils ont pas fait exprès, c’est une qualité supplémentaire qu’on leur accorde), l’Oise se trouve à moins d’une heure de Paris, elle offre la nature à portée de train pour ceux qui souhaitent s’échapper de la trépidante vie parisienne.

L’Oise regorge également de nombreux atouts touristiques, tels que le majestueux château de Chantilly (qu’on ne présente plus mais tout de même), le village pittoresque de Senlis (une pépite), ou encore l’incroyable cathédrale de Beauvais (et sa fabuleuse horloge astronomique). C’est un département qui offre une diversité de paysages et d’expériences pour les amateurs de nature et de culture.

Et surtout, pour les amateurs de vélo, l’Oise offre de superbes voies vertes qui serpentent à travers forêts, rivières et champs. Ces pistes cyclables bien entretenues et sécurisées permettent de découvrir ce coin très nature de manière « slow ».

Voyager à vélo dans l’Oise ?!

 

Ecoutez, les paysages de l’Oise, se partagent entre plateaux calcaires, vallées boisées et marais. Oubliez tout ce que vous pensiez connaître de ce joli coin de France, parce qu’il se dévoile sous un nouveau jour lorsqu’on le parcourt à vélo. Les voies vertes traversent une variété d’écosystèmes : en plus de la découverte, vous pourrez observer une riche biodiversité. Ces pistes cyclables connectent également les principales attractions du département, où vous pourrez visiter en quelques coups de pédales les différents sites historiques, des châteaux, des moulins ou des villages pittoresques sans avoir à emprunter de routes principales. Définition du bonheur en vacances ? Aller, presque.

Les voies vertes de l’Oise sont parfaites pour les amateurs de cyclotourisme et vacances en plein air. Les anciennes voies ferrées ou chemins de halage réhabilités offrent un réseau étendu de pistes cyclables, libres de toute circulation motorisée, pour pédaler tranquillement. Les infrastructures cylables où nous avons roulé sont top : parfait état, aires de repos, points d’eau et parfois même, des restaurants et des lieux de location de vélos se trouvent à proximité. De plus, leur faible dénivelé les rend accessibles à tous, des familles aux cyclistes confirmés.

Outre le plaisir de découvrir, ces voies cyclables sont en adéquation avec le virage touristique d’aujourd’hui :  c’est un mode de déplacement écologique et durable et totalement en accord avec nos valeurs.

Pour notre part, nous étions équipés de vélos électriques, mais il est tout à fait possible de parcourir l’Oise en vélo classique (musculaire), en toute facilitée.

Les nombreuses voie vertes de l'Oise pour voyager à vél
Les nombreuses voie vertes de l'Oise pour voyager à vél
De Paris à Beauvais en train avec son vélo
De Paris à Beauvais en train avec son vélo

Paris - Beauvais en TER : mode d'emploi

Vous êtes prêt à vivre une aventure à vélo dans l’Oise, mais comment vous y rendre depuis Paris en toute simplicité ? Le TER (Train Express Régional) va vous y conduire. Pour voyager dans le train avec votre vélo, voici quelques conseils : 

      • Réservation Obligatoire : Pour voyager avec votre vélo dans le TER, il est fortement recommandé de réserver une place pour votre monture. Vous pouvez soit réserver via l’application SNCF connect en veillant bien à ce que le pictogramme vélo soit indiqué à côté des horaires du train selectionné, soit directement au guichet si vous souhaitez sécuriser au mieux votre trajet.
      • Coût Abordable : Le coût de la réservation est généralement modéré, souvent inférieur à 10 euros. Vérifiez tout de même les prix actuels sur le site Internet de la SNCF ou en gare avant votre départ.
      • En dehors des horaires d’affluence : en effet, si vous souhaitez transporter votre vélo, veillez à ce que soit en dehors des horaires bureaux ou des horaires les plus empruntées le week-end. Si le wagon est complet, votre vélo ne sera pas prioritaire.

Itinéraire de 4 jours sur les voies vertes de L’Oise

Quel service de location de vélo pour découvrir l'Oise ?

BOBEBIKE

Antoine, voyageur dans l’âme, est passionné de sport et de deux roues. À son retour d’un voyage à vélo sur les routes de la Corse, il souhaite combiner ses valeurs du voyage lent, du partage, en créant « Bobebike ». C’est un service de location de vélo qui permet à tout le monde de  profiter de la nature et de faire des immersions touristiques dans l’Oise. Il propose toutes sortes de vélos et accessoires, du vélo musculaire au vélo électrique pour répondre à tous les besoins.

Site internet Bobebike

Journée 1 –  Beauvais > Villers-sur-Auchy (Orsimont) > Beauvais

 60 km – 3h40

 

Beauvais, une ville riche en histoire et patrimoine

Beauvais, c’est une charmante ville de l’Oise, que nous ne connaissions pas. Elle attire de nombreux amoureux d’histoire et d’art. Mais pas que. 

Son centre historique est un dédale de ruelles pavées, bordées de maisons à colombages, créant un joli contraste les échoppes animées de la cité.  Passez par la Place Jeanne Hachette, le point centrale de la vie locale, un endroit où l’histoire rencontre le quotidien.

En vous baladant, vous tomberez forcément sous le charme de la Cathédrale Saint-Pierre avec son chœur gothique impressionnant et sa vieille horloge astronomique du XIXe siècle. À proximité, le MUDO (musée de l’Oise) vous attend avec sa collection d’art. 

Mais Beauvais n’est pas que la pierre et de l’histoire. La nature est directement à portée de pédale, particulièrement avec l’Avenue London-Paris (Trans’Oise) qui promet une superbe balade à vélo à travers les paysages verdoyants de l’Oise.

Visiter l'Oise à vélo : la cathédrale de Beauvais

La Trans’Oise : une voie verte aménagée de 132 km

 

La Trans’Oise est un itinéraire cyclable à travers le département de l’Oise. Cette voie, majoritairement composée de tracés verts aménagés sur d’anciennes voies ferrées ou le long des rivières. Cette voie verte offre aux voyageurs une immersion dans une variété de paysages, allant des zones humides aux forêts bien fournies. En suivant cet itinéraire, vous traversez des villes emblématiques comme Beauvais et Compiègne, en découvrant au passage des joyaux du patrimoine, telle la cathédrale gothique de Beauvais ou le palais impérial de Compiègne. Elle est ponctuée de nombreux panneaux informatifs et doté d’infrastructures dédiées, comme des hébergements labellisés « Accueil Vélo ». La Trans’Oise est plus qu’une simple piste cyclable, elle invite à explorer l’Oise sous un angle différent, à la fois paisible, lent, tout en profitant de la nature.

L'avenue verte London-Paris et la Tran's Oise : le croisement des voies vertes de l'Oise

La Trans’Oise et l’Avenue Verte London-Paris sont deux itinéraires cyclables majeurs qui traversent le département de l’Oise, favorisant le cyclotourisme dans la région. La Trans’Oise, comme mentionné précédemment, est une voie qui dévoile le patrimoine naturel et culturel de l’Oise, tandis que l’Avenue Verte London-Paris est un projet plus ambitieux connectant deux des plus grandes capitales européennes, Londres et Paris.

Il est important de noter que ces deux itinéraires se croisent ou se juxtaposent à certains endroits, vous offrant ainsi l’opportunité d’emprunter des tronçons des deux voies. C’est notamment le cas à Beauvais. Ainsi, il vous est tout à fait possible de quitter l’Avenue Verte London-Paris pour un moment afin d’explorer plus en profondeur le département de l’Oise via la Trans’Oise, ou inversement.

Notre itinéraire du jour longe la rivière le Thérain, qui va nous amener jusqu’au jardin du peintre André Van Beek. Il continue ensuite jusqu’aux prairies humides du Pays de Bray.

 

Visiter l'Oise grâce à la voie verte trans'oise
Visiter l'Oise à vélo

Cette portion de la voie verte, qui fait partie de l’itinéraire vélo London-Paris, est vraiment agréable et facile à parcourir. Elle propre, bien tracée, bien sécurisée, très bien entretenue et elle offre quelques parties ombragées ainsi que des aires de pause pour pique-niquer ou faire une petite sieste ;)

Entièrement plate et dépourvue de dénivelé, cette portion est idéale pour ceux qui cherchent une balade tranquille et sereine.

Vous trouverez même de quoi vous restaurer le long du chemin (CF onglet fin de la première journée) et vous pouvez bien évidemment en sortir pour accéder aux petites villes qui bordent cette piste cyclable. 

 

Visiter l'Oise sur l'avenue verte London-Paris
Visiter l'Oise sur l'avenue verte London-Paris

C’est ce que nous avons fait pour rejoindre le hameau d’Orsimont dans un but bien précis. Nous avons emprunté un réseau de petites routes secondaires où nous étions seuls au monde.

Orsimont : rencontre avec Jean-Marie Baudoin.

Jean-Marie Baudoin, c’est un personnage, une identité à part entière. Artisan-fromager engagé, il défend depuis 1993 une agriculture naturelle, privilégiant l’écologie et la tradition. Dans les pâturages de l’Oise, ses vaches profitent d’une alimentation saine, se nourrissant uniquement d’herbes fraîches. Cette authenticité se reflète dans chacun des six fromages qu’il propose, des produits aux saveurs saisonnières, variant au gré des humeurs de la nature et du savoir-faire humain.

La fromagerie Beaudoin, se trouve dans le village d’Orsimont à Villers-sur-Auchy, s’étend sur 45 m² au sein d’une bâtisse ancienne, judicieusement adaptée pour respecter les exigences de l’art fromager. La pièce maîtresse ? Une cave d’affinage voûtée, construite à partir de matériaux naturels, où chaque fromage vieillit paisiblement, gagnant en caractère. Et, pour les plus curieux, un atelier ouvert offre une fenêtre sur la magie de la transformation fromagère.

La démarche de Jean-Marie ne s’arrête pas là. Sa passion le pousse à collaborer étroitement avec deux fournisseurs locaux partageant sa philosophie. Ensemble, ils garantissent des produits certifiés biologiques par le Bureau Véritas, respectant à la fois le consommateur, l’environnement et les traditions ancestrales du Pays de Bray.

 

Oise à vélo : rencontre avec le fromager Jean Marie Baudoin

Au fil des années, Jean-Marie a consolidé les fondations de sa fromagerie, en mettant en avant d’anciennes recettes oubliées comme le Bray Picard ou la tomme au cidre. De la simple ferme familiale à La Chapelle St Jean en 1994 à la toute dernière installation à Orsimont en 2021, chaque étape témoigne de sa quête de perfection, son respect de la nature et de son désir d’honorer le terroir. La Fromagerie Beaudoin, c’est bien plus qu’une entreprise, c’est le reflet d’un homme et de sa passion pour les saveurs authentiques. On ne peut que vous conseiller d’aller la visiter et d’écouter tout ce que Jean-Marie aura à vous partager.

La fromagerie Jean-Marie-Baudoin

 

Oise à vélo : rencontre avec le fromager Jean Marie Baudoin
Oise à vélo : rencontre avec le fromager Jean Marie Baudoin
Le village de Oise à vélo : rencontre avec le fromager Jean Marie Baudoin : rencontre avec la famille Uchan
Oise à vélo : rencontre avec le fromager Jean Marie Baudoin
Le village de Lombrès : rencontre avec la famille Uchan

Il est temps de rebrousser chemin vers Beauvais, mais pas avant une petite pause à Saint-Paul pour rencontrer un artiste talentueux et passionné.

Oise à vélo : rencontre avec le peintre André Van Week

Le village de Saint-Paul : rencontre avec le peintre André Van Beek

André Van Beek c’est un peintre impressionniste contemporain originaire de l’Oise.

Inspiré par les maîtres de l’Impressionnisme tels que Claude Monet, il est particulièrement reconnu pour ses œuvres qui capturent la lumière, la couleur et l’atmosphère de différentes saisons, notamment les changements subtils qui surviennent dans le paysage.

Ce qui distingue véritablement André Van Beek des autres artistes, c’est la source d’inspiration qu’il a littéralement à sa porte. Son jardin à Saint-Paul, est conçu pour être une source d’inspiration tout au long de l’année.

Il a méticuleusement planifié et cultivé ce jardin pour qu’il offre constamment des scènes et des tableaux changeants au fil des saisons.

Ce jardin, qui s’étend sur plus d’un hectare, est un lieu enchanteur. Il a été conçu en fonction de la lumière, de la couleur et de la texture, avec des plans d’eau réfléchissants, des massifs de fleurs, des arbres majestueux et des allées sinueuses. 

Oise à vélo : rencontre avec le peintre André Van Week
Oise à vélo : rencontre avec le peintre André Van Week
Oise à vélo : rencontre avec le peintre André Van Week

Ainsi, en plus d’être un artiste talentueux, André Van Beek est aussi un jardinier passionné.

Site du jardin de l’artiste peintre Andre Van Beek

Oise à vélo : rencontre avec le peintre André Van Week
Oise à vélo : rencontre avec le peintre André Van Week

C’est après cette dernière rencontre que nous allons rejoindre Beauvais et notre chambre d’hôte : la Salamandre (CF onglet en dessous)

Informations pratiques de l’étape

Où manger le long de l'étape ?

La pizzeria il pozzo

Le long de la voie verte Avenue London-Paris, faites-vous le petit plaisir de faire une halte à la pizzeria « Il Pozzo »! L’endroit est idéal pour savourer une délicieuse pizza ou un des plats proposés à la carte. Le personnel est super sympa, rendant le repas d’autant plus agréable. 

1 Rue de la Gare, 60650 Lachapelle-aux- Pots

03 44 82 60 27

 

Les logements : où dormir dans la ville de Beauvais ?

La chambre d’Hôte la Salamandre à Beauvais

 

La Salamandre, c’est une ancienne maison familiale datant de 1870, qui offre quatre chambres très joliment restaurées. Alliant charme d’époque et touches contemporaines, chaque chambre est équipée d’un lit en 160, d’une salle d’eau privée, de toilettes, d’une télévision et du Wifi.

Cathy et Stéphane, les hôtes très sympathiques de cette maison du 19ème, ont veillé à ce que chaque chambre ait sa propre atmosphère. Elle est située en plein cœur de Beauvais, offre également un jardin bucoolique très agréable de 1000m², un vrai un havre de paix en plein centre-ville.

Vous pouvez profitez comme nous, d’un bon repas du soir sur réservation. La cuisine est aussi agréable que l’endroit ! Végétariens bienvenus !

C’est un hébergement accueil vélo.

En savoir plus

 

 

Zoom sur les Les hébergements « Accueil vélo »

L’Accueil Vélo est un label en France qui garantit aux cyclistes des services et des équipements adaptés à leurs besoins dans les hébergements situés à moins de 5 km d’un itinéraire cyclable balisé. Le label est attribué aux établissements qui respectent un certain cahier des charges pour assurer un accueil et des services de qualité aux touristes à vélo.

Pour obtenir le label « Accueil Vélo », un hébergement doit proposer :

  • Un emplacement sécurisé pour les vélos : Les établissements doivent offrir un endroit sûr et sécurisé pour que les cyclistes puissent garer et entreposer leurs vélos pendant la nuit.
  • Des services adaptés : Cela peut inclure des outils pour effectuer de petites réparations, une station de lavage pour les vélos ou des informations sur les itinéraires cyclables locaux et les services à proximité (comme les magasins de vélos).
  • Un accueil adapté : Le personnel doit être informé des besoins des cyclistes et pouvoir fournir des conseils sur les itinéraires locaux, la météo, etc.
  • Des services complémentaires : Certains établissements peuvent également offrir la location de vélos ou de VAE (Vélos à Assistance Électrique), des paniers-repas pour les déjeuners sur le pouce ou des informations sur le transport local pour les cyclistes et leurs vélos.

Journée 2 –  Beauvais > Clermont > Chantilly

 42 km – 2h45

 

Cette section de l’Avenue verte London – Paris combine des voies cyclables très bien aménagées et des routes tranquilles. Le début du trajet en vélo offre une vue panoramique depuis le Plateau Picard, dominant la vallée du Thérain. Rapidement, on va être immergés dans la nature et la sérénité du domaine forestier de Hez-Froidmont. 

L'Oise à vélo : avenue verte London- paris
L'Oise à vélo : foret de Hez Froidmont

La forêt de Hez-Froidmont et la pédale perdue

Quand on arrive vers la forêt de Hez-Froidmont, on découvre une forêt immense qui s’étend sur près de 1 500 hectares. Elle est connue pour sa riche biodiversité, elle abrite d’ailleurs une floraison d’orchidées rares et une faune très variée. C’est un havre de paix pour les promeneurs, cyclistes et les cavaliers grâce à ses nombreux sentiers balisés. 

C’est le moment privilégié que le vélo d’Alex a choisi pour perdre une pédale. lalala. Nous voilà, avec un vélo unijambiste et Chrys stratégiquement placée à l’arrière pour ramasser la pédale dissidente. En tant que chats noirs certifiés, nous sommes d’une flexibilité à toute épreuve et nous avons rapidement trouvé un réparateur super réactif (une dizaine de kilomètres avec une pédale pour Alex)  !

Voie-piemont-pyrénéen-Compostelle-GR78
L'Oise à vélo : le potager des Etournels

Le potager des Etournels

Le Jardin Potager des Etournelles c’est un  petit un trésor historique méconnu. Imaginé au XIXe siècle par l’architecte paysagiste Louis-Sulpice VARE, il a été distingué en étant inscrit aux Monuments Historiques. Le jardin compte huit carrés bien agencés où cohabitent fleurs, fruits et légumes. En prolongement, un parc à l’anglaise se dévoile, offrant un étang et une île, le tout bordé d’arbres majestueux. Nous avons également découvert la grange du 17ème siècle, avec sa charpente impressionnante. Vous ne pourrez visiter ce lieu emblématique et un peu secret uniquement sur rendez-vous

L'Oise à vélo : le potager des Etournels
L'Oise à vélo : le potager des Etournels

Clermont : prendre le train avec son vélo

Une fois à Clermont, vous pouvez comme nous raccourcir un peu le trajet en vélo jusqu’à Chantilly, en prenant le train.

C’est un petit TER où vous conseille de réserver la place de vos vélos. Le trajet est très court et permet de profiter un peu plus du séjour sans pour autant rester toute la journée sur les voies vertes.

 

U

Précautions

Lors de ce séjour, nous étions équipés de vélos électriques assez lourd et imposants. Nous avons eu quelques difficultés pour les emmener jusqu’au train. Il a y bien un ascenseur à la gare de Clermont mais nos vélos étaient trop grands pour rentrer à l’intérieur. Aussi, il a fallu les porter et les descendre sur pas mal de marches, et ils étaient … lourds.

De façon générale, musculaire ou électrique, pensez « petit gabarit » si vous souhaitez prendre le train avec.

 

L’arrivée à Chantilly

 

La gare est très proche du centre de Chantilly. En quelques minutes on se retrouve dans les jolies rues passantes et pavées de la ville.

Où manger à Clermont ?

Le midi : déjeuner au restaurant Cave & Terroirs.

Une petite adresse en centre ville de Clermont où vous trouverez un lieu avec une déco épurée, sous le signe du vin et d’une carte sympathique. Végétariens ok.

https://www.caveetterroirs.com/

Où manger à Chantilly ?

Restaurant Chantilly

Une adresse sur laquelle on est tombés par hasard (fatigués et il suffisait de traverser la rue depuis l’hôtel). Il donne sur la place et la terrasse est super agréable. Des plaids sont distribués pour continuer la soirée dehors dès les premières notes de fraîcheur. La carte est simple, efficace et et abordable. végétariens ok.

9 Pt Pl. Omer Vallon, 60500

Les logements : où dormir à Chantilly avec son vélo ?

 Nuit à la boutique hôtel Le Chantilly

L’Hôtel Le Chantilly est situé en plein centre-ville de Chantilly. C’est un établissement cosy de 27 chambres, toutes uniques. Ancien relais de poste datant de 1722, il mélange charme d’antan et modernité. La décoration, riche en matériaux authentiques comme le parquet ou les pierres apparentes, est soignée. L’accueil y est chaleureux, le petit déjeuner complet et très varié et il est accueil vélo.

Prise pour recharge vélo électrique ok sur la cour extérieure.

Journée 3 –  Chantlly > Senlis

 11 km – 55 min

 

Un agréable trajet en vélo

C’est un trajet court et très agréable. On alterne entre pistes cyclables, voies vertes ombragées en forêts et petites routes tranquilles secondaires le long des petits villages.

De notre côté, la curiosité nous a emmené à explorer et nous avons pu tester les pistes partagée dans la forêt de Chantilly (un immense massif forestier de 6344 hectares). Les pistes cyclables sont vraiment nombreuses dans l’Oise et on en découvre tous les jours !

L'Oise à vélo, la forêt de Chantilly
L'Oise à vélo, la forêt de Chantilly
L'Oise à vélo, la forêt de Chantilly

L’arrivée à Senlis se fait doucement par une voie verte d’où on peut apercevoir le début de la ville.

Itinérance vélo dans l'Oise : la découverte de senlis

La découverte de la charmante ville de Senlis

Après cette petite balade matinale à vélo, Senlis apparaît comme une étape incontournable. Cette ville tranquille offre le charme intemporel de ses rues pavées qui racontent des siècles d’histoire. La Cathédrale Saint-Pierre, fièrement dressée au cœur de la ville, est un bijou d’architecture gothique. Mais Senlis, c’est aussi une riche histoire qui remonte aux Romains, avec des vestiges comme ses remparts gallo-romains. Elle a vu se succéder rois et reines, laissant des empreintes médiévales à chaque coin de rue. Pour le cycliste en quête de découverte, Senlis est une combinaison parfaite de détente, d’exploration et de plongée dans l’histoire française.

 

Itinérance vélo dans l'Oise : la découverte de senlis
Itinérance vélo dans l'Oise : la découverte de senlis
Itinérance vélo dans l'Oise : la découverte de senlis
Itinérance vélo dans l'Oise : la découverte de senlis

Difficile ne ne pas succomber au charme de Senlis lors d’un détour à vélo. Vous pouvez également profiter de visites guidées très interessantes (et captivantes, c’est pas toujours le cas) en réservant votre visite via l’office du tourisme de Senlis.

Itinérance vélo dans l'Oise : la découverte de senlis
Itinérance vélo dans l'Oise : la découverte de senlis
Itinérance vélo dans l'Oise : la découverte de senlis
Itinérance vélo dans l'Oise : la découverte de senlis

Les points d’intérêts incontournables à Senlis

La Cathédrale Saint-Pierre

Construite entre le XIIe et le XVIe siècle, cette magnifique cathédrale gothique domine la vieille ville de Senlis. Elle est remarquable pour son architecture et son histoire, et est un incontournable pour tout visiteur de la ville.

Les remparts gallo-romains

Senlis possède l’un des ensembles les mieux conservés de fortifications gallo-romaines en France. Ces anciens remparts datant du IIIe siècle encerclent encore une grande partie de la vieille ville.

Le Musée d’Art et d’Archéologie

Situé dans un ancien palais épiscopal, ce musée présente des collections variées qui vont de l’époque gallo-romaine jusqu’au XIXe siècle. C’est un lieu incontournable pour les amateurs d’art et d’histoire.

Rencontre avec Yvon Berthelot, chocolatier confiseur

Yvon Berthelot, formé en Suisse. Il propose plus de 50 variétés de chocolats, pour lesquelles il voyage mondialement pour sélectionner les meilleurs crus de cacao. Il est aussi collectionneur, possédant la plus grande collection française de moules à chocolat. Il est reconnu pour ses créations originales, dont d’imposantes sculptures en chocolat, il marie tradition et innovation dans son art. Depuis 40 ans, sa passion le pousse à produire des produits de qualité, y compris des spécialités picardes comme le Noyonnais et les Séraphines de Senlis.

Découvrir l'Oise à vélo : rencontre avec le chocolatier confiseur Yvon Berthelot
Découvrir l'Oise à vélo : rencontre avec le chocolatier confiseur Yvon Berthelot
Découvrir l'Oise à vélo : rencontre avec le chocolatier confiseur Yvon Berthelot
Où manger à Senlis ?

Le scaramouche

Petit Bistrot avec une terrasse agréable située juste en face de la cathédrale Notre-Dame-de Senlis. C’est une petite institution locale qui vous préparation de délicieuses spécialités. Pas de cuisine pour les végétariens.

https://le-scaramouche.fr/

Où dormir à Senlis ?

l’Hostellerie de la Porte Bellon

Nichée au cœur de Senlis, l’Hostellerie de la Porte Bellon est un ancien relais de poste qui a su garder tout son charme. Labellisé Logis, cet établissement se distingue par un mélange harmonieux entre le passé et le présent : que ce soit dans son restaurant feutré, sa véranda, sa terrasse ou encore son jardin frais et ombragé.

Le restaurant, véritable cœur battant de l’hostellerie, est un hymne à la gastronomie picarde. Ici, la carte met à l’honneur les produits locaux, faisant la part belle à une cuisine inventive où le Chef réinvente avec brio les recettes traditionnelles.

Bien que le restaurant soit ouvert tous les jours, une réservation est conseillée.

Site internet

Journée 4 –  Beauvais > Visite du château de chantilly et retour 

Le château de Chantilly : le fameux

Lors de notre visite dans l’Oise, impossible de passer à côté du château de Chantilly. C’est un véritable condensé d’art et d’histoire abritant le musée Condé. Il abrite de vastes jardins, dont le jardin anglais, le jardin français et le potager des princes, véritable poumons vert pour les locaux qui viennent s’y promener et s’y détendre (un abonnement à l’année est possible pour ceux qui souhaitent s’y rendre régulièrement).

Et pour ceux qui cherchent une expérience plus approfondie au coeur de l’histoire du château, il est possible de réserver une visite des appartements privés des appartements privés du duc et de la duchesse d’Aumale, ce sont les seuls appartements princiers datant de la monarchie qui sont restés intacts.

Visiter l'Oise et le chateau de chantilly à vélo
Visiter l'Oise et le chateau de chantilly à vélo

 

 

 

 

Petit aperçu des jardins à la française dans le parc du château de Chantilly.

C’est ainsi que se termine notre escapade de 4 jours à vélo dans le département de l’Oise.

Un train de nuit direct de Paris vers les Pyrénées

Nous rentrons dans nos chers Pyrénées en train, après avoir restitué nos vélos chez le loueur Bobebike dont les locaux se trouvent proche du château de Chantilly.

Il faut savoir que si comme nous, vous venez des Pyrénées, un train de nuit est en place et il vous emmènera jusqu’à Paris en trajet direct ! C’est idéal pour traverser la France sans la contrainte du long trajet.

Conclusion

Après quatre jours à pédaler dans l’Oise, nous sommes vraiment convaincus : cette région est top pour le vélo !  De notre côté, en bons Pyrénéens nous connaissons encore très mal toute cette partie nord de la France, à tord ! Et pour vous, qui venez de Paris, plus aucune excuse pour ne pas aller explorer ce poumon vert à la porte d’à côté.

Les voies vertes sont partout, super pratiques et sécurisées. Entre le château de Chantilly, la visite de Senlis, Beauvais, les paysages verts et variés, on n’a pas vu le temps passer. Nous restons convaincus que rencontrer les personnalités, les artisans, discuter, reste essentiel pour cerner l’histoire et l’humanité qui émane d’un territoire. Ce sont les aussi locaux qui y vivent qui façonnent l’identité de l’Oise.

Bref, pour un break vélo sans prise de tête et avec de belles découvertes, l’Oise, c’est vraiment bien !

Article écrit dans le cadre d’un reportage en collaboration avec l’office du tourisme de l’Oise, nous restituons l’expérience telle que nous l’avons vécu.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.