Roadtrip en Italie : itinéraire en Toscane et les Cinque Terre

Paysage-toscane-roadtrip

.

Le roadtrip en Italie

Il est temps qu’on revienne sur ce roadtrip que nous avons fait dans toute la partie Nord de l’Italie, en Juillet dernier. Ce voyage là, il est venu se poser lentement, mais en même temps soudainement dans nos esprits, dès que la porte lui a été entrouverte.

A ce moment là, je sors d’une période où j’ai enchainé une reprise d’études et une prise de fonction dans un nouveau nouveau boulot. Une année assez acharnée en terme de volume et bouillie intellectuelle. Du moins, c’est ce que mon cerveau est en train de devenir : de la bouillie. Au mois de mai, on m’indique que j’ai le droit à des congés, et là…  le soir même, la destination est décidée, l’italie, les Cinque Terre et la Toscane. Lenteur et dolce vita nous voilà.

Je parle de ce roadtrip dans cet article également – Je suis portée sur l’émotionnel lorsque je rentre de voyage

Nous avons  envie de douceur, de jolis paysages, de gatronomie et de nature à fond les ballons. Et d’être sur la route. Autant vous dire que nous n’avons pas été déçus. Nous choississons de partir en voiture de Toulouse pour poursuivre notre voyage vers l’Italie. C’est beaucoup plus rentable que d’enchainer l’avion et la location de voiture. Par contre, c’est bien plus éprouvant au moment de l’aller et du retour, car les trajets sont longs, et il faut avoir une certaine endurance si on ne souhaite ne pas perdre de temps sur des routes sans grand interêt.

.

Roadtrip en Italie : la Toscane

.

roadtrip en Italie : notre itinéraire

Sur le papier jusqu’au dernier moment, notre parcours était dessiné comme cela : un roadtrip en Italie, avec un arrêt dans les Cinques Terre, visite de la Toscane, et et… MYSTERE et boule de gomme. A peu près. Finalement, quelques jours avant le départ, nous avons décidé de faire une escale à Venise. Il nous restait encore deux nuits non programmées, que nous avons calées un peu au hasard, au dernier moment, sur la route nous y menant. Nous sommes retournés en Lingure, dans un camping très singulier à Monéglia (mais pas plus que le chemin qui nous y a conduit), pour finir à Portofino faire du snorkeling !

Je crois que nous avons roulé quasiment 4000 km en 16 jours, avec 3 grosses journées en terme de kilométrage.

.

Combien ça coûte un roadtrip en Italie ?

Nous sommes partis le matin de Toulouse, et en comptant les pauses et les réglementations de vitesse, nous sommes arrivés à destinatination environ 11 bonnes heures après, complétement exténués. Mais le bonheur nous attendait ;). Distance : 854 km dont 813 km sur autoroute. Le prix : un peu moins de 300 euros aller/retour pour deux, bien plus rentable que l’avion. Sur place, le nombre de plein d’essence va dépendre du nombre de jours que vous allez rester, mais sachez que l’essence/diesel y sont plus chers qu’en France.

Au départ, nous comptions faire du camping sauvage en majorité mais la réglementation est assez stricte avec cette pratique en Italie. Finalement, je trouve que nous nous en sommes très bien sortis côté tarifs – Je reviens sur la Toscane et les Cinque Terre un peu plus bas dans cet article – (Nous avons quand même embarqué notre tente avec nous).

Vernazza : 75€/nuit – Agritourisme en Toscane : 32€/nuit. – Mestre (Venise) : 120 €/nuit (hôtel de foufou) Monéglia : 66€ les deux nuits en camping

.

Informations pratiques quand on voyage en Italie en voiture

Les Italiens sont de véritables connards dangers publics sur la route, ce n’est pas une rumeur et c’est ultra déroutant. Les champions du monde de l’excés de vitesse et de la queue de poisson.

On ne sait jamais à quelle vitesse rouler en Italie, parce que soit il n’y a aucun panneau pour l’indiquer, soit il y en a une multitude à la suite les uns des autres indiquant des vitesses différentes (véridique).

Il y a des radars partout. (LOL)

Les débuts en arrivant en Italie sont un peu étranges. Des tunnels partout, en permanence, peu d’endroits où s’arrêter, et on peut se demander comment ils peuvent planquer leur aires d’autoroute comme ça à flan de montagne, l’air de rien.

Attention aux zones ZTL (zone à traffic limitée). En effet, c’est souvent mal indiqué ou caché (on les soupçonne un peu de le faire exprès en passant), mais le centre ville historique des principales villes et villages en Italie sont interdits à la circulation pour ceux qui n’en ont pas l’autorisation. Et l’amende peut-être trés salée. Le mieux est d’éviter les centres historiques en voiure et même en sachant cela, dès fois on s’y retrouve sans savoir comment nous sommes arrivés là. On s’est fait quelques frayeurs, mais au final, aucune amende à signaler 😉

Emmenez votre disque de stationnement avec vous, il est utilisé partout en Italie.

Pensez à demander de l’eau plate au restaurant(« acqua del rubinetto ») car on vous sert systématiquement de l’eau en bouteille… payante. La paniére de pain est toujours présente sur la table, et elle est payante. Mais ça, vous vous en apercevez qu’à la fin du repas avec la note où on vous facture les pains et couverts ; « pane e coperto ». Le montant reste variable, autour de 2€/pers, et c’est surtout fréquent dans les pizzérias.

Bon, si vous voulez de la bonne mozarella, descendez encore un peu plus bas dans le sud.

Encore une fois, nous avons rencontré peu de monde. Nous étions souvent seuls sur la route et le village le plus étouffant question foule était San Guiminiano, la solitude était de mise pour les tous les autres. Vivions-nous encore une fois en décalage ?

.

Itinéraire voiture en Italie

(si le zoom de zone fonctionne mal, cherchez l’Italie avec votre curseur sur la carte interactive jusqu’à voir les points colorées et zoomez à volonté)

.

J’ai différencié nos différentes étapes par des points colorés. Chaque couleur correspond à un itinéraire différent. Nous sommes partis le mercredi 20 juillet de Toulouse pour arriver le soir vers 20h (complétement exténués) à Vernazza au Cinque Terre. Nous y sommes restés deux nuits, et deux journées nous ont été largement suffisantes pour découvrir les villages à notre rythme. Si vous souhaitez découvrir ou redécouvrir mes articles sur les Cinque Terre, je vous invite à cliquer sur l’image juste en dessous :

 

Guide pratique des Cinque Terre

.

.La Dolce Vita en Toscane : Itinéraire dans le Chianti et le Val d’Orcia

Nous avons choisi de prendre notre temps en Toscane, de profiter de l’instant, sans urgence. Nous choississons donc en conséquence le village de Montespertoli comme point de chute, de part son excellente situtation par rapport à Florence et au reste de la région. Nous y sommes restés 5 nuits.

Je veux bien vous noter notre organisation (si on peut tenter de lui donner ce nom là) mais je trouve qu’il n’y a pas de régle, la découverte est propre à chacun. Au départ, on souhaite visiter Lucque et Pise, et finalement nous n’y sommes pas allés. Nos journées s’improvisent le matin ou dans la journée, en essayant de voir dans le guide des points d’interêts, ou simplement ce qui nous tape dans l’oeil le long de la route, à l’instinct comme souvent. Les villages ne sont pas très grands, et sont plutôt proches les uns des autres, les tours sont donc assez rapides. Le détail des villages fera l’objet d’autres articles.

Jour 1 : Florence

Jour 2 : Gréve in Chianti, Montefioralle, Volpaia, Radda in Chianti, Castellina in Chianti

Jour : 3 : San Guiminiano, Montalcino, Montepulciano, Pienza et Sienne, Livourne

Jour 4: Sienne, Barrati

Jour 5 : Départ pour Venise à 6h du matin.

.

Roadtrip en Italie : guide pratique

roadtrip toscane italie

roadtrip italie

Roadtrip en Italie : guide pratique

Paysage-toscane-roadtrip

roadtrip italie

roadtrip Italie

Roadtrip en Italie : guide pratique

Roadtrip en Italie : guide pratique

.

Dormir dans un agritourisme en Toscane

Cet agritourisme est un des meilleurs rapport qualité-prix en Toscane (d’après nous). Nous payons 32€ petit déjeuner compris pour une grande chambre (salle de bain privée). Une chambre simple certes, mais on en demande pas plus.

L’agritourisme est un mode d’hébergement très courant en Toscane. C’est un accueil chez l’habitant en milieu rural, c’est l’exploitant agricole lui-même qui se charge de vous loger. En général, il vous propose des visites de son exploitations (le chianti et l’huile d’olive), des activités annexes et il vous fait découvrir la gastronomie locale.  Ces logements peuvent être des gîtes à la ferme, des chambres d’hôtes à la ferme ou encore lds campings à la ferme.  Les tarifs sont souvent avantageux et l’accueil, très chaleureux. (vraiment).

Nous sommes dans la ferme de Roberto, repérée sur AirBnB. Roberto, il est fatigué ça se voit, il cumule les journées. Et pourtant, Roberto, c’est la gentillesse incarnée. Il est vraiment génereux.  Nous avons pu entres autres grâce à lui, expérimenter (gratuitement !) un cours de cuisine dans la ferme. Nous avons appris les subilité des pâtes, et du tiramisu. Je crois aussi que nous avons bu du vin de son exploitation à volonté. C’était fou. Et alcoolisé.  Un soir, nous étions tellement nombreux autour de cette grande tablée, des éclats de rire dans tous les sens, ça sentait le bonheur à plein nez. Des belges, des théques, des français, des Italiens, des Canadiens, à rire jusqu’au milieu de la nuit, c’était bien.

Ici, il y a un poney et une chévre de compagnie. C’est trop cool. Si vous cherchez un lieu simple et chaleureux, sans chichi, avec de la générosité, c’est chez Roberto qu’il faut aller. La ferme se trouve à Montespertoli, à 20 min de Florence (vous pouvez la rejoindre également en train), 45 min des plages de livourne, 1h de Pise, et 45 min du Chianti.

La Casa Toscana de Roberto

.

Roadtrip en Italie : guide pratique

Roadtrip en Italie : guide pratique

Roadtrip en Italie : guide pratique

agritourisme Toscane

agritourisme toscane

Roadtrip en Italie : guide pratique
Roadtrip en Italie : guide pratique

agritourisme Toscane

agritourisme Toscane

Ou dormir aux Cinque Terre ?

Nous avons écrit unguide pratique sur les Cinque Terre, et tout y est, même l’adresse et les détails !

Herbegement pas cher belle vue Cinque Terre

hébergement pas cher Cinque Terre

Hébergement pas cher Cinque Terre

Herbegement pas cher belle vue Cinque Terre

herbegement pas cher Cinque Terre

hebergement pas cher Conque Terre

Herbegement pas cher belle vue Cinque Terre

Herbegement pas cher belle vue Cinque Terre

Herbegement pas cher belle vue Cinque Terre

.

La série de ce roadtrip à l’italienne sera bientôt complétée avec des articles sur les villages de Toscane, Barrati, Florence, Sienne, Venise, Monéglia.

Vous connaissez l’Italie, quels souvenirs/émotions en avez vous gardé ? 

 

17 Commentaires

    • Tu verras Anne, le reste de la Toscane n’a rien à voir avec Florence et vaut largement le coup d’être découvert 🙂

  • J’ai suivi presque le même itinéraire et j’ai ADORÉ. Un souvenir merveilleux. Sauf La sécurité routière, hélas, tu as raison, ils sont terribles.
    Superbes photos !

    • Merci Ariane ! Je crois que j’aurais encore plus aimé découvrir la Toscane sous la lumière d’automne, ça doit être fabuleux. Ha mais sur la route, c’est des connards, je les ai trouvé hyper dangereux !

  • J’adore l’Italie. C’est un pays où je me verrai bien vivre, peut être car j’y ai des origines… En tout cas, j’aimerai beaucoup faire un roadtrip là bas. ça me trotte dans la tête depuis l’année dernière. Finalement, j’enchaîne les longs week ends en Italie, mais je ne perds pas espoir de visiter tout le pays lors d’un road trip !
    Merci pour ce partage, et ses sublimes photos.

    • Merci Alexandra. Tu sais le roadtrip n’est pas la seule façon de voyager et faire des lons week end, c’est déjà très ! Tu es originaire d’où en Italie ? 🙂

  • super sympa l agrotourisme je ne connais pas encore
    bon j ai pas pu tester la conduite des italiens mais je te fais confiance
    ah les souvenirs un seul mot la Sicile que j’ai ADORE en 2016
    c est fou j ‘étais allée à Rome en 2011 c était chouette mais voila
    et la la Sicile comme je le disais j en suis tombée amoureuse
    j espère caser quelques jours sur cette îtalienne en 2017
    mon histoire d amour avec ce pays n en est qu à ses débuts puisque Bologne a été ma 1ère escapade de 2017 et Naples est au programme déjà, reste plus à trouver logement !!!
    je ne suis pas une adepte des trips en voiture mais j imagine la fatigue en rentrant
    bon elle est sûrement oublié par le plaisir dans ce pays !!

    • Ha Tania, ça c’est du commentaire torrent ! La Sicile on a bien envie d’aller la découvrir aussi mais il faut trouver le temps. Tu vas finir par devenir une spécialiste du pays dit donc 😉

  • J’avais découvert la Toscane lors d’un voyage en Italie au collège, et j’avais adoré Sienne! Il me tarde donc que tu nous racontes ! (Et au contraire je n’avais pas trop aimé Florence…)
    Je crois qu’il faut que je ré-étudie ton post sur les cinques terres pour savoir ce que l’on fait de la voiture une fois qu’on y est arrivé !

    • La suite arrive bientôt ! Je fais des écrits-croisés entre la Toscane, l’Irlande et les Calanques 😉 Je vais t’avouer une chose qui va sans doute pas trop t’étonner, mais j’ai pas kifké Florence non plus 😉

  • Un très beau Road trip bien organisé, bravo !
    Vos photos sont pleines de charmes et très belles. L’Italie regorge vraiment d’endroits différents et sympas. Je crois que c’est l’un des pays qu’on apprécie le plus de par cette diversité.

    • Pour tout avouer, on a pas organiser des masses de choses, on a avancé un peu au jour le jour dans nos itinéraires 😉 L’italie est un pays splendide oui, et bon sang, qu’est ce qu’on y mange bien 😉

  • Han la la la photo de la maison avec le gros nuage derrière juste merveilleuse !
    Sinon un road-trip en Italie à toujours fait partie de mes rêves (et je le ferai !) donc forcément j’ai adoré l’article et vivement la suite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.