Le retour d’Italie

Payasage Toscane Italie

Le guide : visiter les Cinque Terre, Italie

Le retour est difficile parce que c’était tellement bien l’Italie

Le retour d’Italie, il a été très difficile, vraiment difficile. Vous allez me dire que personne n’aime rentrer, et ça je peux le comprendre, mais celui ci, il m’a un peu éteinte. Les étincelles reviennent, et des week end et les jours ailleurs arrivent, ne vous en faites pas.

J’ai aimé ce nouveau voyage en Italie. Nous sommes partis 15 jours, façon roadtrip depuis Toulouse à travers l’Italie en passant par la Lingurie, la Toscane, ou encore la Vénétie. Je m’excuse d’avance, il y a beaucoup d’images mais elles sont là pour accompagner les mots.

On a vécu les villages colorés, l’écume sur les roches, les chemins de randonnées, les repas du soir et les yeux fixés sur la mer. On a découvert les ruelles étroites, les cols de montagne, que la mer est toujours un peu plus belle, la chambre en bord de falaise et les jardins de tomates, menthe et basilique. On a ressenti le calme et la foule, redécouvert la dolce vita et la mozzarella. On a encore vu la mer et des pics verdoyants. On a roulé sur les routes dessinées et bordées par les rangées de cyprès. On a découvert la ferme, les attaques virulentes de moustiques et les matins qui grattent. On s’est éclairés devant la volupté des collines toscanes, les crêtes et la lumière hypnotique du soir.

.

Village Riomagiore Cinque Terre-2

Corniglia Cinque Terre Italie

Vernazza cinque terre

Manorola cinque terre Italie

Vernazza cinque Terre Italie

port Village Riomagiore Cinque Terre
payasage toscane

payasage Tscane du sud

payasage Toscane du Sud

Pienza Toscane Italie-47

.

Nous avons rencontré ce couple d’Allemands, on a discuté, partagé un repas et on a ri jusqu’à la nuit noire. Puis il y a eu la gentillesse de PierrePaolo. On a retrouvé Davidé rencontré plus tôt dans l’année au Maroc. On s’était donné rendez-vous dans 10 ans à Florence. On a partagé des moments, des rires, des verres et des pizzas et c’était bien. On s’est revus avec plaisir, on s’est séparés en amis. Grâce à lui, on a aussi fait la connaissance de Simona. On a partagé ces repas avec ce couple de Polonais, Magdalena et son ami,  puis avec Marieke et Uldrik, qui venaient de Belgique. On s’est d’ailleurs revus le lendemain pour déguster une Pizza a Sienne. Il y avait aussi Leonardo qu’on savait pas trop ce qu’il faisait là, mais il aimait bien remplir son verre et les nôtres très souvent. On rencontré cette famille de Canadiens, avec qui les discussions étaient riantes et passionnées. Il y a eu cette nuit conviviale et un peu folle autour d’un repas d’auberge espagnole. On a aussi mangé beaucoup trop de dessert ce soir là.

Il y a eu ces Américaines, rencontre impromptue, en assistant un peu par hasard à ce cours de cuisine Italienne. Puis l’extraordinaire générosité de Roberto, puis ses anecdotes aussi farfelues qu’improbables.

Il y a eu le Poney domestique et la chèvre aussi.

.

cours cuisine agrotourisme Montespertoli

Cours de cuisine Italienne

cours de cuisine italienne

Montespertoli

.

Il y a eu les villages pittoresques et Florence gorgée d’art, de touristes et de Culture. Il y a eu la nature, les grands espaces et la mer. Il y a eu la randonnée, et les après midi sous l’eau. Mais aussi des baignades tôt le matin, les baignades du soir, et le temps passés sur les routes. Il y a eu la belle Venise, ses canaux et du spritz pas vraiment bon. On a dormi dans une maison en bord de falaise, dans une chambre de ferme, dans un Hotel de luxe et dans un camping en terrasses qui bordait la montagne. On a roulé dans la route tunnel la plus étrange du monde. Le camping avait une ambiance suréaliste.

On a découvert la plage du bonheur, c’était bien et c’était doux. C’était hors du temps.

On a bu beaucoup trop de vin, on a beaucoup trop mangé. On a pique niqué face aux collines, on a dégustés bien trop de glaces. On a aussi courru au bord de la mer de bon matin. On a découvert que les Italiens conduisaient bien trop mal. Il y a eu la pluie, le soleil, la canicule et les soudaines trombes d’eau. Le sable et les galets. Les montagnes et la mer. La ville et la campagne. Les grands espaces et les ruelles étroites. Tous ces touristes et les rencontres merveilleuses.

.

Plage du Barrati Toscane

plage du bonheur

plage du bonheur

san gimignano Toscane-8

Venise Italie-151

Village Monterosso Cinque Terre - plage-2

Venise

Glace Monterosso

san giminiano

manorola

Pizzeria Pomodorino Sienne-2

glace Italienne

Pique nique Monéglia

glace italie

Venise

Venise Italie-149

spritz Venise

manoroloa

mestre hotel

camping italie


paysage Toscane-5

payasage toscane-4

.

Le retour était  difficile, j’ai eu envie de garder un peu tout ça pour moi. Egoïstement. Mais la suite arrive bientôt, plus en détails.

.

Vous avez aussi connu ces retours un peu tristes ?

.

18 Commentaires

    • Oui l’Italie c’est chouette ! Merci, j’ai des virées prévues tous les week end pour digérer le retour et un gros voyage à préparer 🙂

    • Merci ! Pareil ! Un de mes challenge sportif c’est de faire un trail d’une vingtaine de kilomètre dans les Dolomites l’année prochaine !

  • C’est fou comme parfois on a envie de tout garder pour soi, pour rester dans notre bulle de bonheur et ne pas entrer déjà dans la nostalgie..
    En tous cas nous on a quand même hâte d’en savoir plus, tes photos sont magnifiques.

  • j ai toujours du mal en rentrant
    j ai d ailleurs écrit à ce sujet c est le blues
    que ce soit après 1 we , un voyage plus long
    et des fois pas top du tout les choses qui t attendent

  • Retour un peu triste ???? Toujours ! L’horreur ! La première grosse dépression c’était après une semaine solo sur un cata dans les Cyclades.
    5 ans après j’ai tout quitté pour m’installer sur Athènes …
    C’était il y a un an. Et je ne regrette pas !

    Bref ! Votre blog est top !!! 🙂

    • Oh on était passé à côté de ce commentaire Elise… désolés ! Bon tant pis, j’y réponds quand même… Oh la Grêce on ne connait pas mais ça a l’air tellement bien, c’est toujours aussi bien ? Et merci !

  • Je comprends pourquoi ton retour a été déprimant 😉
    Moi j’ai vécu deux ans en Italie pour devenir bilingue lors de mes études d’italien et le retour a été très difficile ! J’ai beaucoup voyagé en Italie, puis j’aime le rythme de vie à l’italienne… Aujourd’hui je vie de ma passion, l’italien, à travers mes cours particuliers et mon blog Mordus d’Italie, je me réconforte comme cela de ne plus y vivre. Merci pour ce petit voyage et ces belles photos 😉

    • Merci Chloé ! Oui l’Italie c’est tout doux et on se cale bien vite sur la douceur de vivre ! j’irai voir ton blog dans les prochains jours 🙂

  • Je me suis complètement laissé emportée par votre blog ce matin ! Ahah. Je le lis régulièrement, mais ce matin j’avais envie de fouiller dans les archives… L’Italie est un des pays les plus marquants que j’ai pu voir … On en avait parlé sur Instagram, mais c’est un livre que j’ai du mal à refermer ! La tranquillité, l’accent, la langue, les gestes, la nourriture, l’ambiance … Rien que d’y repenser en écrivant ces lignes me donnent des frissons ! J’ai la chance d’avoir un ami à Cosenza, en Calabre, italien pur souche. Et j’ai passé 2 mois là-bas, à m’imprégner de la culture, des repas en famille, des habitudes de vie … Et la Dolce Vita n’est vraiment pas une légende ! Je comprends totalement que le retour ait été difficile au moment où il s’est produit. Je crois qu’on ne se remet jamais vraiment de l’Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.