Chamonix : escapade et sports outdoor

Chamonix-alpes-mont-blanc

Un week end à Chamonix

Il faut que je vous parle de ce séjour à Chamonix, qui s’est déroulé avant l’ouverture de ce blog. C’était il y a deux ans, à la fin du mois d’Aout. J’y suis partie avec ma Copine Elo. Ce week-end fut complétement épique et un peu éreintant. Pour arriver à destination, il y a eu 11h de trajet, oui : du co-voiturage, du train et l’express Mont blanc pour finir. C’est très long 11h, surtout en courant après les alternatives de transport.

Le souci qui s’est posé, c’est que j’étais sur la fin d’une pyélonéphrite assez grave, mais je voulais vraiment le faire ce week end, et au final je n’étais pas vraiment au top de ma forme, j’ai un peu loupé le coche, j’aurais du repousser, mais c’est passé juste, c’est le principal.

Nous sommes fin Aout 2014, et je peux vous dire que tout là haut dans les Alpes, on se les péle sévére. En tout cas nous sommes tombées sur un week-end ultra froid, c’était assez surprenant pour une fin d’été, mais ce fut largement gérable 😉

.

 .

 L’escapade dans la ville  

Chamonix-Mont-Blanc ou  Chamonix (plus simple), se trouve en Haute-Savoie, région Auvergne-Rhône-Alpes,  dans la partie la plus au nord et occidentale des Alpes. Le centre de la ville de Chamonix lui,est traversé par l’Arve, le principal cours d’eau de la Haute-Savoie, et c’est notamment très très pratique pour faire du rafting ou quelques sports nautiques 😉

Le Mont Blanc est le troisième site naturel le plus visité au monde. Du coup, vous croiserez toujours pas mal de touristes et ce en toute saison. J’ai trouvé un chiffre étonnant d’ailleurs, 116,53 km2 : c’est la superficie de Chamonix qui est une des communes les plus étendues de France. Je le trouve étonnant car avec Elo, on a trouvé le centre ville assez petit, mais c’est vrai qu’on a pas mal marché pour aller d’un point à l’autre.

Chamonix reste tout de même typique des villes de montagne  : des chalets et des maison faites de bois, une vue toujours exeptionnelle sur la chaîne du Mont blanc, et rien que pour ça, on lui pardonne sans souci le froid glacial à la fin de l’été. On y trouve aussi des ruelles pavets et des petits ponts fleuris sous lesquels circule tranquillement l’Arve. Il fait gris, la ville est enveloppée dans la brume, comme pour vous rappeler que le Mont-Blanc veille de la-haut. Le centre est assez petit mais très agréable à parcourir 🙂

.

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc-1

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

15285795892_2933083f7d_k

.

l’Ultra Trail du Mont Blanc

Je ne pouvais pas ne pas vous en parler ! L’épreuve qui fait rêver, qui me fait rêver, même si je trouve ça encore dingue de pouvoir être capable de courir plus de 100 km en montagne en fort denivelé (ou même sans dénivelé d’ailleurs). Je rêve de l’épreuve du 50 km pour quand je me sentirai prête 😉 Mais rien que d’y assister, ça doit être juste quelque chose de complétement fou, mais malheureusement on a raté l’occasion ce week end là, on était sur la fin des épreuve et les départs avaient déjà été donnés. J’étais aussi un chouilla moins obessionnelle sur ce sujet à ce moment là aussi.

J’ai aussi le Dolomite extrême trail sur ma whislist  (23km ou 53 km, en 2018), mais j’ai bien peur d’être dans le désert du Maroc lors de la prochaine édition.

L’inscription aux courses de l’UTMB est régie par deux principes : un système de points pour les coureurs ayant terminé préalablement des courses qualificatives et un tirage au sort. Effectivement, il faut s’assurer que vous connaissez et que vous êtes capable de tenir durant l’épreuve assez éprouvante, mais aussi de gérer les inscriptions, il y a beaucoup de demande, plus que d’offre 😉  Il  4 courses individuelles (UTMB, CCC, TDS, OCC) et une aventure en équipe (PTL), et les participants sont environ 8000 issus de 87 pays différents.

l’UMTB c’est :

  • Courir autour du Mont Blanc
  • Repousser ses limites physiques et mentale
  • Des vues et panoramas de dingue
  • 200 bénévole, 15 pays, 19 villes françaises

Les courses :

  • UTMB® : 170 km, 10 000 m denivelé +
  • CCC® : 101 km, 6100 m dénivelé +
  • TDS® : 119 km, 7250 m denivelé +
  • OCC : 55 km, 3500 m denivelé +
  • PTL® : 290 km, 26 000 m de dénivelé

.

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc
.
.

Un tour au marché au Chamonix

Avant d’aller faire notre sortie rafting avec Elo,nous sommes passées par le marché de Chamonix, qui se trouve place du Mont Blanc (on sait au moins d’ou vient l’inspiration ;)) et j’ai été marqué de voir des courges et du raisin dès la fin de l’été ! En tout cas le marché est vraiment chouette et convivial,  vous pouvez facilement y faire toutes vos petites courses locales. En vrai j’adore faire le marché quand je vais quelque part, j’ai toujours l’impression d’être une locale moi aussi et de connaître un peu plus l’endroit où je suis (gobalement, même à Toulouse je ne vais pas en grande surface). Bref, vive le marché !

.

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

marché-Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

.

Faire du Rafting  à Chamonix 

On est passées par la Compagnie des Guide de Chamonix, via Cham’aventure qui gére la partie activité outdoor. Je crois que c’est la plus ancienne compagnie de Guide, un peu plus de 200 ans d’expérience dans l’encadrement d’activités de montagne.

Nous arrivons à peu près à l’heure, en tout cas nous sommes pas les dernières de notre groupe. On arrive, on essaie les combinaisons, on laisse nos affaires dans le vestiaires de la base et c’est parti Simone. Nous sommes 6 avec le guide qui nous encadre. Le départ est assez cool, il y a le rappel des régles de base (et c’est assez différent du canoraft que j’ai déjà pratiqué plusieurs fois), et en avant Gimgamp. De mon côté, je suis à l’ouest et focalisée sur le trou de ma combinaison au niveau du tibia. Je me dis que si l’eau reussit à entrer par là, et elle va reussir, je vais mourir frigorifiée. On le remarque, je suis toujours vivante, good job Chrys.

Le parcours est particulérement facile, très joli. On évolue sur l’Arve toujours bien fournie en eau grâce à la montagne. On passe d’abord par le centre de la ville, sous les jolis ponts fleuris et on va un peu plus loin. C’est une activité cool àavec laquelle on s’adapte vite. Les courants ne sont pas trop forts sur cette partie de l’Arve, et donc le guide est bien motivé pour tous nous faire tomber à l’eau, les uns après les autres. Je suis épargnée bien heureusement « grâce » à mon état de santé parce que l’eau fait 12 degrés bon sang ! C’est inhumain et ce,  même en combinaison.

Dans tous les cas, on est bien contentes, surtout que l’après-midi, on fera un peu d’escalade. hélas,  j’ai fait un malaise juste après le rafting et la pause matinale n’a pas suffit à ce que je sois bien remise. Du coup Elo sera la seule à en faire avec le mini-groupe dans lequel nous seront intégrées.

Durée : 2h (tout compris) 41€

.

rafting-Chamonix-alpes-mont-blanc
Chamonix-alpes-mont-blanc
Chamonix-alpes-mont-blanc
rafting-Chamonix-alpes-mont-blanc
 .

Faire de l’escalade à Chamonix

On se restaure un peu le midi, et nous voilà reparties direction le lac des Gaillands, toujours avec la campagnie des guides. A sa proximité, il y a le rocher d’escalade. Il est également possible de faire de l’accrobranche dans un parc aventure (ça on savait du coup).  A peine nous commençons l’activité, que ma faiblesse revient. Hélas, je vais devoir passer mon tour pour aujourd’hui, je suis très très très frustrée. Elo, elle, s’éclate. Le mur est composé de plusieurs pans à difficultées variables et la partie simple permet vraiment de s’adapter rapidement à l’activité, il y a beaucoup d’enfants également. La guide est vraiment très pédagogue et j’observe Elo qui progresse vraiment vite au fil de l’heure (déformation professionnelle ;)). Et plus je l’observe, et plus j’ai envie d’y aller moi aussi, et plus je me rappelle que ne je peux pas y aller, et plus je suis frustrée.

Bref, un lieu idéal, une activité autour du lacs et de la forêt avec une vue sur le Mont Blanc, comprenez que j’y reviendrais, et même si le trajet depuis Toulouse est pas vraiment pratique, parce que que j’ai une revanche à prendre pour cette occasion 🙂

 

Plus d’infos

 .

escalade-Chamonix-alpes-mont-blanc

escalde-Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

escalade-Chamonix-alpes-mont-blanc

faire-escalade-chamonix
 escalade-Chamonix-alpes-mont-blanc
 .

Faire du parcours aventure à Chamonix 

Pour finir ce week end en beauté, on le clos le lendemain, au lac des Gaillands à nouveau ! Cette fois sur le parcours aventure afin de s’amuser pour notre dernière matinée. Je suis encore faible mais je ne veux pas être venue pour rien, donc je décide d’y aller, de faire ce que je peux et de m’arrêter si jamais cela devient trop éprouvant pour moi. On décide d’y aller à pieds. On traverse la ville de bon matin, puis on emprunte la route qui nous améne vers les Gaillands. C’est un peu plus long qu’on se l’était imaginé, mais ça en vaut la peine : les paysages sont dingues.

Nous voilà arrivées, mais on est un peu pommées au départ, parce qu’on ne sait pas trop où il faut aller en fait, un peu trop dans l’improvisation et pas assez dans la préparation visiblement. finalement on se rend dans à l’accueil, la cabane en bois en bout de parking et on nous dirige vers l’entrée du parc avec le matériel. On s’accroche, Finalement on est équipées, et il y a une bréve séance  de consignes de de sécurité avec tous les présents afin d’appréhender les parcours de la meilleure façon possible. Je vous l’annonce direct, j’ai le vertige (oui et j’adore la montagne, c’est bizarre je sais).

Il y a plusieurs parcours, du orange (enfant) au noir (adrénaline) avec de 11 à 17 atelier chacun. J’ai tout de même pu faire le parcours vert, le parcours bleu, et une partie du parcours rouge, et même de la tyrolienne (je n’ai pas pu faire la plus grande du parc, 300 m au dessus du lac, grand regret, ce n’est que partie remise), mais j’ai abdiqué après un tronc d’arbre suspendu dans le vide, où j’ai cru que j’allais, grossiérement, mourir,  Voilà. Merci Elo pour tes encouragements (elle s’est bien mieux débrouillée que moi pour le coup).

Plus d’infos

accro-parc-chamonix-mont-bmanc

.

Manger et dormir à Chamonix

hotel-mercure-Chamonix-alpes-mont-blanc

hotel-mercre-Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

******

Nous étions installées au Mercure Hotel assez confortable et bien adapté pour les séjours au ski ou en famille (ce qui tombe bien parce que perso, je skis pas trop et que j’ai pas d’enfant). Les plus :

  • Il est juste à côté de la gare : même si Chamonix c’est pas hyper grand, c’est quand même un bonheur de ne pas avoir à traverser toute la ville quand vous êtes sur les rotules, achevé par 11h de trajet divers.
  • La vue des chambres : faut tomber juste, mais la petite vue sur le Mont blanc n’est pas mal du tout 😉
  • Plus thémathiques de repas midi et soir : vous pouvez choisir des plats à la carte ou du traditionnels, ou au moment nous y étions, il y avait le menu Italien , avec un choix de fou au niveau des préparations de pâtes ! Bref c’est très varié et pas mal du tout.
  • Le petit déjeuner de ouf, à volonté avec cette ambiance montagne. Je pensais pas pouvoir tomber amoureuse visuellement d’une brioche mais si. Totalement.
  • L’hotel, oui c’est cool des fois, et confortable, même si c’est pas mon type d’hébergement préféré (je me demande même si il est dans le top 3), mais une fois de temps en temps c’est reposant, surtout quand on est bien malade 🙂

J’ai un peu vécu la frustration, on voulait du RECONFORT. je me rappelle avoir pris du poisson finement pané à cette époque, quelque chose d’assez fin que n’ai pas pu finir, et j’ai vécu également cette frustration hors norme au moment du petit déjeuner, vu que mon appétit n’était toujours pas au top de sa forme.

Je me rappelle aussi qu’on aussi qu’on a voulu tester une pizza dans le centre de Chamonix et qu’on est tombé sur un resto totalement par défaut, parce qu’il était tôt, qu’on été vraiment crevée et qu’on avait la flemme de chercher. La pizza fut vraiment pas bonne. Du coup, je ne vais pas le citer. Je me rappelle aussi m’être endormie à 20h ce soir là tellement j’étais encore au bout du rouleau.

Plus d’infos

.

15286210495_de8f8eb685_k

ou dormir a chamonix ski

Ou dormir à Chamonix Ski

Chamonix-alpes-mont-blanc

hotel-Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

Chamonix-alpes-mont-blanc

.

Vous connaissez bien la région et ses activités ? 🙂 Un séjour à la montagne prévu bientôt ?

12 Commentaires

    • Ah c’est une passion, qui parle plus avec le coeur que la raison, ceci explique donc cela 😉 Après tout le monde n’est pas obligé d’en faire et on s’abime pas automatiquement les genou (il faut bien se préparer), mais pour d’aussi longs je n’y suis pas encore 😉 J’apprécie aussi la randonnée et la balade si ça te rassure 😉

  • Toujours un plaisir de se replonger à Cham’.
    Personnellement, j’ai fait l’OCC en 2015. Chouette expérience que d’arriver à Chamonix après quelques heures en montagne. En 2017, je tente la CCC. Une autre paire de manches 😉

    • j’imagine, ça doit être assez fou La CCC ? Whaou, tu as le mental, c’est une distance de dingue, j’admire ceux qui s’y atelle, sincérement, je sais pas si je serais capable un jour de m’y coller. Merci de ton passage Julien 🙂

    • Ah oui c’est vrai que c’est un peu chez toi la bas Amélie ! Dis-toi que tu les reverras et tu découvriras aussi tout plein d’endroits superbes 🙂

  • J’adore tes photos. Chamonix en été, ça me fait rêver, c’est quelque chose qu’il faudra que je tente après mon séjour cata brumeux neige où je n’ai rien vu. Tu me donnes envie de retourner en Haute Savoie…
    J’espère que ça va mieux côte forme physique ! Les trails, je ne partage pas l’envie, mais je te souhaite de t’éclater 😉

    • Tu sais Ariane, ça avait beau être l’été, il faisait moins de 10° et le soir, je te laisse imaginer, on se caillait sévére ! Mais effectivement ça vaut le coup. Oui la forme commence à aller mieux, je ré-attaque doucement, mais je n’attaquerai les trails qu’au mois de juin 🙂

  • Je tombe sur cet article, et je ne peux que commenter ! Chamonix est tellement riche ! Tu peux tutoyer la haute montagne si facilement, que cela donne le vertige. J’aime bien là bas, mais c’est un peu abrupte pour nous, petite famille 😉 Si tu repasses dans le coin, fais moi signe on ira faire une sortie ensemble !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *